Navigation – Plan du site

AccueilNuméros53ÉtudesGenèses romanesques« Les tentatives seront des geste...

Études
Genèses romanesques

« Les tentatives seront des gestes brisés aussitôt qu’ébauchés » : Tentative d’existence et la réécriture de soi

Esther Demoulin
p. 67-78

Résumés

Cet article offre une analyse génétique du manuscrit de Tentative d’existence, roman de jeunesse beauvoirien écrit en septembre 1926. Après une étude de la genèse du texte à partir des Cahiers de jeunesse, l’article identifie les cinq campagnes d’écriture du manuscrit, reconstituées à partir des feuillets disponibles à la BnF et dans les archives Simone de Beauvoir. Ce manuscrit est, dans un troisième et dernier temps, resitué au sein de l’ensemble plus large des écrits de jeunesse beauvoiriens, caractérisés par un processus de « récupération » constant. Si Tentative d’existence prolonge le premier roman Éliane, écrit en avril 1926, il annonce également deux projets fictionnels : celui d’Anne – l’un des quatre Essais sur la vie – et celui de Départ (1927). Cette esthétique du feuilleté, dans laquelle les différentes diégèses des écrits de la jeune Beauvoir se superposent par addition ou substitution, permet de distinguer sa pratique d’écriture de celle du jeune Sartre.

Haut de page

Dédicace

À Sylvie Le Bon de Beauvoir

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2022.

Plan

Genèse de Tentative d’existence
D’Éliane à Départ. Tentative d’existence au sein des écrits de jeunesse
Conclusion : de Beauvoir à Sartre, de Sartre à Beauvoir

Aperçu du texte

Proposer l’étude d’un écrit de jeunesse beauvoirien, en grande partie inédit, dans une revue de critique génétique réunissant Sartre et Beauvoir, n’est surprenant qu’à première vue, tant les premières tentatives diaristiques et romanesques de l’autrice ont été utilisées par la critique américaine pour prouver à quel point elles avaient préfiguré plusieurs concepts centraux sartriens. Margaret Simons, par exemple, dans son article « The Search for Beauvoir’s Early Philosophy », entendit montrer en 1997 que de nombreux thèmes de L’Être et le Néant – tout particulièrement, ceux du néant, du désespoir, de la contingence et de la mauvaise foi – apparaissaient déjà dans le journal de 1927, ce qui à ses yeux suggérait que l’influence de Simone de Beauvoir sur Sartre avait commencé dès l’année de leur rencontre, en 1929. C’était donc adopter un regard rétrospectif sur l’œuvre de jeunesse de Beauvoir en faisant des Cahiers de jeunesse le « vestige d’un futur », celui de l’œuvre philosophique...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Esther Demoulin, « « Les tentatives seront des gestes brisés aussitôt qu’ébauchés » : Tentative d’existence et la réécriture de soi »Genesis, 53 | 2021, 67-78.

Référence électronique

Esther Demoulin, « « Les tentatives seront des gestes brisés aussitôt qu’ébauchés » : Tentative d’existence et la réécriture de soi »Genesis [En ligne], 53 | 2021, mis en ligne le 15 décembre 2022, consulté le 04 juillet 2022. URL : http://journals.openedition.org/genesis/6690 ; DOI : https://doi.org/10.4000/genesis.6690

Haut de page

Auteur

Esther Demoulin

Agrégée de Lettres modernes, normalienne, Esther Demoulin a soutenu, sous la direction de Jean-François Louette (Sorbonne Université), une thèse de doctorat intitulée « Écrire côte à côte. Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre, un couple littéraire » qui se propose, à partir d’une définition de la notion de couple littéraire, d’étudier l’ensemble de la production fictionnelle de Sartre et Beauvoir, de leurs écrits de jeunesse à leurs écrits posthumes. Ses recherches ont fait l’objet de publications récentes, notamment dans les Études sartriennes et la Revue d’histoire littéraire de la France. Elle est actuellement ATER à l’université Paul-Valéry Montpellier 3.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search