Navigation – Plan du site

AccueilNuméros54ÉtudesDe la fanfiction au livre. Étude ...

Études

De la fanfiction au livre. Étude génétique du Pacte d’Emma de Nine Gorman

Esther Cléry, Claire Cornillon, Mathilde Eynard, Maud Lelarge, Sarah Pereira da Camara, Julie Thomassin et Yoan Vérilhac
p. 97-105

Résumés

La fanfiction s’est imposée désormais comme un champ d’études de premier intérêt pour la sociologie littéraire et les cultural studies, mais il est plus rare que l’on aborde les œuvres des fans avec les outils traditionnels de l’analyse de la création littéraire. Cet article propose d’explorer les singularités de la création fanfictionnelle du point de vue de la critique génétique, en choisissant l’exemple du Pacte sanguinaire de Nine Gorman, publié sur la plateforme Wattpad entre 2015 et 2017, puis édité chez Albin Michel. À travers le cas de Nine Gorman se dessine une conception complexe et pluridimensionnelle de l’écriture, valorisant le plaisir de participer au monde de la littérature, de concevoir et faire vivre les œuvres autant que de les réaliser, effectivement, comme objets clos et achevés.

Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

mots-clés
Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juillet 2023.

Plan

L’aventure de l’écriture
Sources et constellations textuelles
Travail éditorial, reformatage et poétique(s) du récit

Aperçu du texte

La fanfiction désigne une pratique amatrice d’écriture et de diffusion d’œuvres littéraires, graphiques ou audiovisuelles. Le principe en est, à partir d’admirations communes, de prolonger des fictions sérielles issues de l’industrie culturelle, et de partager des récits, dérivés de ces univers, à travers des supports de diffusion communautaires. Au cours de ce processus se forment de nouveaux ensembles génériques et de nouvelles logiques d’étiquetage. De fait, les œuvres des fans recyclent des éléments diégétiques sélectionnés dans les œuvres sources, inscrivant ainsi le récit nouveau dans les conventions du genre d’origine (normes que fixent les éditeurs de littérature de genre, ici, le plus souvent le roman sentimental, la science-fiction ou la fantasy). Mais ces nouveaux récits se conforment, dans un même mouvement, à des normes de reconnaissance et de sérialisation propres aux modes d’édition en ligne, aux logiques de classification des productions, aux rythmes de publication e...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Esther Cléry, Claire Cornillon, Mathilde Eynard, Maud Lelarge, Sarah Pereira da Camara, Julie Thomassin et Yoan Vérilhac, « De la fanfiction au livre. Étude génétique du Pacte d’Emma de Nine Gorman »Genesis, 54 | 2022, 97-105.

Référence électronique

Esther Cléry, Claire Cornillon, Mathilde Eynard, Maud Lelarge, Sarah Pereira da Camara, Julie Thomassin et Yoan Vérilhac, « De la fanfiction au livre. Étude génétique du Pacte d’Emma de Nine Gorman »Genesis [En ligne], 54 | 2022, mis en ligne le 01 juillet 2023, consulté le 02 octobre 2022. URL : http://journals.openedition.org/genesis/7055 ; DOI : https://doi.org/10.4000/genesis.7055

Haut de page

Auteurs

Esther Cléry

Master « Fiction » (Humanités et industries créatives) de l’Université de Nîmes.

Claire Cornillon

Claire Cornillon (maîtresse de conférences en littérature comparée) enseigne à l’Université de Nîmes et poursuit ses recherches sur la culture médiatique au RIRRA 21 (EA4209) de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3. Dans le cadre du master « Fiction » (Humanités et industries créatives) de l’Université de Nîmes, elle a conduit une recherche sur la génétique de la fanfiction dont l’article sur Nine Gorman est l’aboutissement.

Mathilde Eynard

Master « Fiction » (Humanités et industries créatives) de l’Université de Nîmes.

Maud Lelarge

Master « Fiction » (Humanités et industries créatives) de l’Université de Nîmes.

Sarah Pereira da Camara

Master « Fiction » (Humanités et industries créatives) de l’Université de Nîmes.

Julie Thomassin

Master « Fiction » (Humanités et industries créatives) de l’Université de Nîmes.

Yoan Vérilhac

Yoan Vérilhac (maître de conférences en littérature comparée) enseigne à l’Université de Nîmes et poursuit ses recherches sur la culture médiatique au RIRRA 21 (EA4209) de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3. Dans le cadre du master « Fiction » (Humanités et industries créatives) de l’Université de Nîmes, il a conduit une recherche sur la génétique de la fanfiction dont l’article sur Nine Gorman est l’aboutissement.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search