Navigation – Plan du site

AccueilNuméros57ÉtudesLe scénario de bande dessinée, am...

Études

Le scénario de bande dessinée, amont du roman et aval de l’album

L’exemple de l’adaptation transgénérique de Moby Dick (Pécau/Pahek, 2005)
The Graphic Novel Plot, Upstream from the Novel, Downstream from the Comic Book: The Example of the Transgeneric Adaptation of Moby-Dick (Pécau/Pahek, 2005)
El guion de cómic, aguas arriba de la novela y aguas abajo del álbum: el ejemplo de la adaptación transgenérica de Moby Dick (Pécau/Pahek, 2005)
Alain Boillat
p. 69-79

Résumés

L’article examine trois états scénaristiques de la bande dessinée en deux tomes Moby Dick parue chez Delcourt en 2005, adaptation du roman homonyme de l’écrivain Herman Melville que les auteurs ont conçue comme une transposition dans un autre genre, la science-fiction. L’étude porte spécifiquement sur le stade de l’écriture, souvent négligé dans les recherches sur ce médium qui tendent à privilégier la conception visuelle. L’auteur de l’article discute comment la matière du roman est retravaillée au cours de la genèse scripturale et du transfert vers un autre genre qui affecte le monde représenté, et comment celle-ci programme la genèse graphique – laquelle s’avère très peu contrainte sur le plan de la composition tabulaire des planches –, dans un cas de figure où les deux auteurs ont travaillé de manière successive et quasi autonome. Ces modalités de la collaboration entre scénariste et dessinateur sont ensuite contextualisées par rapport à la diversité des pratiques existant dans ce médium, illustrée succinctement avec la genèse d’une autre œuvre, 1984, adaptation par Xavier Coste du roman de George Orwell parue en 2021 aux éditions Sarbacane, pensée comme un roman graphique et dont l’auteur a simultanément assumé les tâches de scénariste et de dessinateur.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2024.

Plan

Moby Dick en bande dessinée : le scénario de Jean-Pierre Pécau
Premières esquisses : monde et récit
« Mobi I », scénario proprement dit
Diversité des pratiques

Aperçu du texte

Aujourd’hui fréquemment adaptée par l’industrie du cinéma qu’elle a notamment infléchie sur le plan des pratiques esthétiques, sérielles et transmédiales (en particulier aux États-Unis et au Japon), la « bande dessinée » (au sens large, incluant comics et mangas) s’est elle-même largement instituée en consommatrice d’adaptations qui prennent leur source dans différents moyens d’expression, à commencer par la littérature. Nous proposons d’enquêter, dans la présente étude de cas menée selon une perspective génétique et pensée en complément du numéro 43 de Genesis, sur le médium de la bande dessinée que nous aborderons à travers la question de l’adaptation d’une œuvre romanesque.

Longtemps considérée comme un « objet culturel non identifié », la BD se caractérise, plus encore que le « 7ᵉ art » dans lequel elle puisa d’ailleurs de nombreux motifs narratifs et visuels, par une faible valorisation patrimoniale de ses documents de genèse – et ce, a fortiori pour des albums adaptés d’œuvres...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Boillat, « Le scénario de bande dessinée, amont du roman et aval de l’album »Genesis, 57 | 2024, 69-79.

Référence électronique

Alain Boillat, « Le scénario de bande dessinée, amont du roman et aval de l’album »Genesis [En ligne], 57 | 2024, mis en ligne le 15 décembre 2024, consulté le 21 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/genesis/8748 ; DOI : https://doi.org/10.4000/genesis.8748

Haut de page

Auteur

Alain Boillat

Alain Boillat est professeur à la Section d’histoire et esthétique du cinéma de l’Université de Lausanne et directeur du Centre d’études cinématographiques (CEC).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search