Navigation – Plan du site

Présentation

Unique en France dans son domaine d’étude, Géolinguistique propose depuis 1984 l’actualité de la recherche sur la variabilité linguistique dans l’espace et sur la langue dans tous ses aspects, à travers le monde et sans négliger dialectes et langues à tradition orale. La revue est éditée chaque année par UGA Editions.
Elle est répertoriée sur la liste ERIH PLUS : Nouvel index européen de référence pour les revues en sciences humaines et sociales.

Dernier numéro en ligne
19 | 2019
Varia

Sous la direction de Giovanni Depau

Les différents travaux qui composent le no 19 de Géolinguistique contribuent à donner un aperçu de la pluralité de la recherche actuelle en géolinguistique, thème principal de notre revue, et en dialectologie en particulier.

Nous retrouvons dans ce nouveau numéro quelques-unes des thématiques traditionnelles : la motivation sémantique appliquée aux noms de petits animaux (chenille et coccinelle pour R. Caprini, la taupe pour S. Canobbio, V. Dell’Aquila et G. Iannàccaro) ; puis la cartographie, avec G. Raimondi qui, s’appuyant sur l’Atlas des patois valdôtains, traite le sujet de la cartographie synthétique en proposant un essai d’interprétation dialectométrique.
Une deuxième classe de travaux se propose de se pencher sur le concept du type lexical et à son utilisation par les dialectologues et les géolinguistes (R. Regis) et sur la lexicographie : P. Del Giudice examine ainsi quelles méthodes employer pour représenter la variation géographique, sociale et libre dans les ouvrages de référence. Enfin, toujours en rapport avec le lexique à travers l’histoire de la langue française et de son évolution nous présentons l’article de M. Bergeron-Maguire, avec les lettres d’une peu lettrée envoyées à sa fille au tout début du XIXe siècle, dans le monde des colonies.
Les articles constituant la troisième et dernière partie touchent à la toponymie : É. Ridel nous présente une ancienne forêt des ducs de Normandie, en croisant les données historiques et géographiques issues des sources d’archives et cartographiques, et L. de Castro Mouthino et I. C. Seara, concluent le volume avec une analyse prosodique de l’intonation de phrases déclaratives et interrogatives produites par les locuteurs portugais et brésiliens, dans le but de vérifier la présence de traits communs dans ces deux variétés.

  • Logo UGA Éditions
  • Logo Gipsa-lab
  • Logo Université Grenoble Alpes
  • OpenEdition Journals