Navigation – Plan du site

AccueilNuméros3Réflexions sur l’apport de la géo...

Réflexions sur l’apport de la géomorphologie à la mise en évidence des variations du niveau de la mer au cours de l’Holocène en Calabre méridionale

Geomorphology and sea level change during Holocene in South Calabria
Pierre Guérémy
p. 185-194

Résumés

L’Holocène passe pour avoir connu pendant toute sa durée une seule transgression marine dite flandrienne. Cette assertion est en contradiction avec une courbe eustatique à haute résolution, dérivée de la courbe isotopique planctonique KL11 (Mer Rouge). Elle appelle une réflexion sur la nature de la démarche géomorphologique à suivre, en vue de mettre en évidence les variations du niveau des mers apparemment enregistrées sur cette courbe.

Haut de page

Texte intégral

Mes remerciements vont, en tout premier lieu, à Monsieur le Professeur Pierre Birot, de qui j’ai appris que la géomorphologie consiste à décrire et à expliquer les formes de terrain superficielles et fossiles, puis à retracer leur évolution, en y incluant l’exhumation possible de ces dernières par le jeu de l’érosion différentielle.

J’y ajouterai ceux que j’adresse à mes collègues Bernard Dumas, René Lhénaff et Jeanine Raffy, avec qui j’ai mené de longues recherches de terrain, et sans lesquels il aurait été impossible de rassembler autant d’observations dans des domaines aussi variés, et de confronter des explications, parfois divergentes.

Je n’aurai garde d’oublier ceux qui nous ont fourni des données chronologiques : Paul Hearty, Michel Lamothe et Sanda Balescu ; ni Filippo Campolo, ingénieur topographe, pour ce qui est des mesures d’altitude sur le terrain par GPS.

1. Introduction

1Ce texte a pour but d’exposer quelques réflexions au sujet de l’usage de la géomorphologie en vue de mettre en évidence les variations du niveau de la mer à l’Holocène, en Calabre méridionale, un domaine instable, où de telles oscillations ont été niées en raison d’un recours à des épisodes de soulèvement cosismique, qui seraient survenus pendant une seule et longue transgression dite flandrienne (Ferranti et al., 2008).

2En fait, une procédure géomorphologique consiste à mettre en rapport chaque unité géomorphostratigraphique marine (UGM) distincte avec une oscillation du niveau de la mer, ayant été enregistrée sur une courbe eustatique. Or, il existe, depuis longtemps (Siddall et al., 2003) une courbe eustatique à haute résolution, dérivée de la courbe isotopique planctonique KL11 (Mer Rouge), qui présente de nombreuses oscillations au cours de l’Holocène ; mais son examen peut ne pas être concluant pour des variations d’amplitude faible qu’elle comporte, à cause de sa marge d’erreur de 12 m (Fig. 1).

Fig. 1 - Plusieurs transgressions pendant l’Holocène, entre 10 et 0 ka, avec une marge d’erreur de 12 m.
Fig 1 - Several sea-level rises during the Holocene, between 10 and 0 ka, with a 12 m error margin.

Fig. 1 - Plusieurs transgressions pendant l’Holocène, entre 10 et 0 ka, avec une marge d’erreur de 12 m. Fig 1 - Several sea-level rises during the Holocene, between 10 and 0 ka, with a 12 m error margin.

Modifié d’après la courbe glacio-eustatique de Siddall et al. (2003).
Modified from the glacio-eustatic curve produced by Siddall et al. (2003).

3L’idée que l’Holocène n’aurait connu qu’une seule transgression, dite flandrienne, au cours de son existence a été exprimée, notamment, dans Lambeck et al. (2004), à propos de la Péninsule de Huon, de la Nouvelle Zélande, de Tahiti et de la Barbade, en s’appuyant sur des datations radiométriques U/Th sur coraux, reportées sur une courbe eustatique (Fig. 2).

4Sur cette courbe, il apparaît que le niveau de la mer se serait élevé rapidement de -80 m jusqu’à peu près sa position actuelle, entre 14 et 6 ka ; mais très peu depuis cette date, quelles qu’aient été les épisodes connus de réchauffement climatique et de disparition des glaciers pendant ce dernier intervalle de temps.

Fig. 2 - Une seule transgression pendant l’Holocène.
Fig. 2 - Only one sea-level rise during the Holocene.

Fig. 2 - Une seule transgression pendant l’Holocène.Fig. 2 - Only one sea-level rise during the Holocene.

Modifiée d’après la courbe eustatique de Lambeck et al. (2004), basée sur les coraux prélevés en Péninsule de Huon, en Nouvelle Zélande et à Tahiti.
Modified from Lambeck and al. (2004), coral based eustatic curve from Huon Peninsula, New Zeland and Tahiti.

2. Le cas du littoral de Scilla, en Calabre méridionale

5Il se trouve que le littoral de Scilla, en Calabre méridionale (Fig. 3), offre un terrain de choix pour en discuter. Ainsi, dans un article portant sur le littoral de Scilla, en Calabre (Ferranti et al., 2008), il a été fait appel à des épisodes de soulèvement cosismique, pendant une seule transgression holocène, afin d’expliquer une certaine géomorphologie, étagée, des littoraux. Cela avait été fait précédemment dans la Péninsule de Huon (Chappell et al., 1996), et par erreur (Chappell, 2002), à cette différence près que ces épisodes avaient été supposés y intervenir, non pas pendant une transgression, mais à plusieurs reprises pendant de longues régressions intervenues entre des transgressions moins nombreuses du Pléistocène. Cette hypothèse d’un rôle des épisodes de soulèvement cosismiques sur un étagement de plates-formes mérite d’être discutée.

Fig. 3 - Carte de localisation.
Fig. 3 - Location maps.

Fig. 3 - Carte de localisation.Fig. 3 - Location maps.

* représente les sites géomorphologiquement décrits dans le texte ; ** les sites pour lesquels des datations OSL et IRSL concordantes ont été obtenues (Balescu et al., 1997 ; Bianca et al., 2011).
* represents geomorphologically described sites in this text; ** sites with consistent OSL and IRSL dating (Balescu et al., 1997; Bianca et al., 2011).

2.1. Une encoche fossile à 2,40 m d’altitude sur un ancien pied de falaise fossile

6De fait, dans la publication de Ferranti et al. (2008), il est fait mention de plusieurs anciennes plates-formes d’abrasion marine, étagées « Lower platform », « Upper platform ». Et il est écrit, à propos de la plate-forme supérieure, qu’elle vient buter abruptement, en bord interne, contre une ancienne falaise, dont le pied a été mesuré à une altitude de 2,40 m « the upper platform is best developped and abuts sharply against an ancien cliff with an inner margin or shoreline angle at an elevation of 2.4 m ». Il est à noter que ce pied de falaise y est qualifié de ligne de rivage, et qu’il est doté d’un angle de rupture de pente « shoreline angle », ainsi que d’une encoche à algues fossiles. Or, il s’agit à l’évidence d’un ancien pied de falaise fossile, puisqu’il est recouvert d’un dépôt de sédiments marins, datés de 4,9 à 3,5 ka (datation radiométrique C14 en âge calibré sur mollusques) (Ferranti et al., 2008), alors qu’il peut atteindre 2,40 m d’altitude sur certaines coupes (Fig. 4). Cette ancienne ligne de rivage n’est évidemment pas une ancienne ligne de rivage de haut niveau, bien qu’elle soit dotée, elle aussi, d’un angle de pente « shoreline angle » (Lajoie, 1986). Mais il s’agit de l’ancienne ligne de rivage, qui avait été atteinte à la fin du processus d’abrasion marine et du recul « corrélatif » (Lageat, 2013 ; Ibidem, 2019) d’une falaise vive, avant son passage à l’état de falaise plongeante, puis fossile.

Fig. 4 - Deux anciennes plates-formes d’abrasion marine fossiles étagées, dont une avec encoche. Littoral de Scilla, Calabre méridionale, à l’entrée nord du Détroit de Messine.
Fig. 4 - Two ancient wave-cut platforms, the upper with a notch, near Scilla, Messina Strait, South Calabria.

Fig. 4 - Deux anciennes plates-formes d’abrasion marine fossiles étagées, dont une avec encoche. Littoral de Scilla, Calabre méridionale, à l’entrée nord du Détroit de Messine.Fig. 4 - Two ancient wave-cut platforms, the upper with a notch, near Scilla, Messina Strait, South Calabria.

1. Ancienne plate-forme d’abrasion marine fossile ; 2. Ancienne plate-forme d’abrasion marine exhumée ; 3. Ancienne falaise fossile ; 4. Ancienne falaise exhumée ; 5. Ancien pied de falaise fossile ; 6. Ancienne vallée fossile (ria) ; 7. Travertin ; 8. Sédiments marins (datations radiométriques C14 en âge calibré, sur mollusques) ; 9. Encoche fossile ; 10. Vasque, exhumée ; 11. Unité géomorphostratigraphique marine ; 12. Granite du socle. Modifié de Ferranti et al. (2008).
1. Ancient buried wave-cut platform ; 2. Ancient buried wave-cut platform after exhumation; 3. Ancient buried sea cliff; 4. Ancient buried sea cliff after exhumation; 5. Ancient sea cliff foot; 6. Ancient incised, then filled valley (ria); 7. Flowstone; 8. Marine sediments (calibrated 14C ages, on mollusks); 9. Buried notch; 10. Pot-hole, after exhumation; 11. Marine geomorphostratigraphic unit; 12. Granite. Modified from Ferranti et al. (2008).

2.2. « Discordance de ravinement » vs ancienne plate-forme d’accumulation marine

7Ferranti et al. (2008) considèrent que l’une de leurs coupes (Fig. 5) pourrait comporter une ancienne plate-forme d’accumulation marine « suggesting it could have [sic] coincided with a primary depositional surface ». Or, les sédiments marins sont manifestement recoupés en biseau par une « discordance de ravinement », qui supporte un dépôt continental de travertin (flowstone). Ce qui est aussi la preuve d’une régression, sans qu’il soit nécessaire de faire appel à des épisodes de soulèvement cosismique. De toute manière, les auteurs ne mentionnent pas d’ancienne ligne de rivage de haut niveau, ni de bord interne d’une plate-forme en surface. En fait, les expressions de « shoreline angle » et d’« inner edge » n’ont été utilisées, dans ce texte, que pour désigner d’anciennes formes de terrain fossiles, sans chercher à les expliquer. Il faut donc se résoudre à retracer, ici, une évolution plus complexe. De fait, cette coupe ne présente pas qu’une seule transgression, entrecoupée de plusieurs épisodes de soulèvement cosismique, mais plusieurs transgressions successives au cours de l’Holocène.

Fig. 5 - Une unité géomorphostratigraphique marine (UGMA), strictement délimitée, à son toit comme à son plancher, par d’anciennes formes de terrain fossiles. Littoral de Scilla, Calabre méridionale, à l’entrée nord du Détroit de Messine.
Fig. 5 - A marine geomorphostratigraphic unit (UGMA), being strictly delimited, at its roof and at the floor, by ancient buried landforms. Near Scilla, Messina Strait, South Calabria.

Fig. 5 - Une unité géomorphostratigraphique marine (UGMA), strictement délimitée, à son toit comme à son plancher, par d’anciennes formes de terrain fossiles. Littoral de Scilla, Calabre méridionale, à l’entrée nord du Détroit de Messine.Fig. 5 - A marine geomorphostratigraphic unit (UGMA), being strictly delimited, at its roof and at the floor, by ancient buried landforms. Near Scilla, Messina Strait, South Calabria.

1. Ancienne plate-forme d’abrasion marine fossile ; 2. Ancienne falaise fossile ; 3. Ancienne falaise exhumée ; 4. Ancien pied de falaise fossile : Ancienne ligne de rivage, dotée d’un angle net de rupture de pente, à la fin du processus d’abrasion marine et du recul d’une falaise vive, avant sa submersion, suivie de sa fossilisation ; 5. “Discordance de ravinement” ; 6. Travertin ; 7. Sédiments marins (datations radiométriques C14 en âge calibré sur mollusques) ; 8. Unité géomorphostratigraphique marine ; 9. Granite du socle. Modifié de Ferranti et al. (2008).
1. Ancient buried wave-cut platform; 2. Ancient buried sea cliff; 3. Ancient buried sea cliff after exhumation; 4. Ancient sea cliff foot, with a shoreline angle, that is not a highstand palaeoshoreline, but the real shoreline at the end of the marine abrasion process; 5. Unconformity due to gullying; 6. Flowstone; 7. Marine sediments (calibrated 14C ages, upon mollusks); 8.
Marine geomorphostratigraphic unit ; 9. Granite. Modified from Ferranti et al. (2008).

2.3. Erosion différentielle et exhumation d’anciennes formes littorales

8En outre, il convient de souligner le rôle de l’érosion différentielle, alors qu’il n’a pas été évoqué par Ferranti et al. (2008). En effet, en comparant la figure 6, avec les figures 4 et 5, il apparaît à l’évidence que la plate-forme d’abrasion marine, précédemment fossile, a été exhumée des sédiments marins meubles qu’elle supporte encore en amont sous une épaisseur de 10 cm seulement. Il est donc à noter, ici, le rôle de l’érosion différentielle se heurtant à des roches cohérentes, telles qu’un granite ou des brèches « breccia » plio-villafranchiennes. Il en est de même de la majeure partie de l’ancienne falaise fossile, ainsi largement exhumée, elle aussi ; il apparaît ainsi un rôle essentiel de l’érosion différentielle, souvent ignorée de Ferranti et al. (2008).

9De plus, à l’ancienne plate-forme d’abrasion marine inférieure « lower platform » fait suite, vers l’intérieur des terres (Fig. 4) une ancienne vallée fossile, où la mer a pénétré, en ria, et où se sont déposés des sédiments marins. Cette vallée a été creusée « incised valley » pendant une régression, dont elle témoigne ; puis remblayée durant une transgression suivante « incised valley fill », qu’elle dénonce également.

Fig. 6 – Une ancienne plate-forme d’abrasion marine fossile et une ancienne falaise fossile, largement exhumées. Calabre méridionale, à l’entrée nord du détroit de Messine.
Fig. 6 - Ancient buried landforms before and after exhumation because of differential erosion. Near Scilla, Messina Strait, South Calabria.

Fig. 6 – Une ancienne plate-forme d’abrasion marine fossile et une ancienne falaise fossile, largement exhumées. Calabre méridionale, à l’entrée nord du détroit de Messine.Fig. 6 - Ancient buried landforms before and after exhumation because of differential erosion. Near Scilla, Messina Strait, South Calabria.

1. Ancienne plate-forme d’abrasion marine fossile ; 2. Ancienne plate-forme d’abrasion marine exhumée ; 3. Vasque, exhumée ; 4. Ancienne falaise exhumée ; 5. Ancien pied de falaise fossile ; 6. Conglomérat de base ; 7. Unité géomorphostratigraphique marine ; 8. Brèches attribuées au Plio-Pléistocène ; 9. Granite du socle. Modifié de Ferranti et al. (2008).
1. Ancient buried wave-cut platform ; 2. Ancient buried wave-cut platform after exhumation; 3. Pot-hole, after exhumation; 4. Ancient buried sea cliff after exhumation; 5. Ancient sea cliff foot; 6. Basal conglomerate ; 7. Marine geomorphostratigraphic unit ; 8. Granite. Modified from Ferranti et al. (2008).

2.4. Unités géomorphostratigraphiques marines et oscillations eustatiques

10La coupe présentée en Figure 4 montre deux unités géochronologiques et stratigraphiques distinctes « resolvable » (Thompson et al., 2011), ou, pour mieux dire, deux unités géomorphostratigraphiques marines (UGM), à mettre en rapport avec « supporting » (Ibidem, 2011) autant d’oscillations glacio-eustatiques d’âge holocène. Le qualificatif de « géomorphostratigraphique » est inspiré de l’expression « Morphostratigraphic methods », figurant dans Schellmann et Radtke (2004). Il existe donc, ici, sur plusieurs coupes (Fig. 4 à 6), deux unités géomorphostratigraphiques marines (UGM) transgressives distinctes (UGMA, puis UGMB), comportant des datations sur mollusques de, respectivement, 4,9 à 3,5 ka, i.e., B11, A8, A3 et A7, selon Ferranti et al. (2008), pour la plus haute des deux (UGMA), et de 2,4 ka (Ibidem, 2008), pour ce qui est de la plus jeune (UGMB). Alors que le travertin, discordant, et régressif, a délivré (Ibidem, 2008) une datation de 1,9 ka. Ces oscillations ainsi détectées sont à comparer avec la courbe eustatique à haute résolution (Fig. 2), dérivée de la courbe isotopique planctonique KL11 (Mer Rouge).

11L’expression de « plate-forme d’abrasion marine » est utilisée en traduction de celle de langue anglaise « wave-cut platform » ; bien que ce processus d’aplanissement ne présente pas majoritairement que de l’abrasion, sous l’effet de matériaux de petit calibre, mais qu’il comporte aussi des déplacements de blocs. L’expression de langue anglaise a le mérite de souligner le rôle des vagues dans ce processus, dit d’abrasion marine (Lageat, 2012), qu’il s’agisse de celles à mouvement translationnel, dont dépend son déroulement, puis de celles à mouvement oscillatoire (Marsh et Kaufman, 2013), dont résulte sa fin.

3. Morphologies fossiles et transgressions marines holocènes

12D’autres coupes témoignent, à l’évidence, en Calabre, dans la Péninsule du Capo Vaticano, de plusieurs transgressions successives ayant eu lieu pendant l’Holocène.

3.1. Unité géomorphostratigraphique marine (UGMX) au sud des Isole delle Formicche

13Il en est ainsi, notamment, au sud des Isole delle Formiche, dans la Péninsule du Capo Vaticano, où une ancienne plate-forme d’abrasion marine fossile affleure, ainsi que l’ancienne falaise fossile, qui lui est associée sur un ancien pied de falaise, fossile, doté d’une encoche (Fig. 7). Ces anciennes formes de terrain fossiles ne sont pas directement recouverts de colluvions, mais par des sédiments marins, composés principalement d’un sable marin altéré, qui comporte quelques blocs arrondis à sa base. Le haut du dépôt est en partie caché par un mur de souténement. Cette unité géomorphostratigraphique marine (UGMX) est inscrite dans une masse glissée de grès du Miocène, qui est inclinée vers l’amont, dans le cadre d’un glissement de terrain de type rotationnel. Ce mouvement de terrain est un des cas de dégradation du profil d’une falaise morte, après la fin de son recul, quand cesse l’action des vagues à mouvement translationnel, pour passer à celui d’oscillatoire (Marsh and Kaufman, 2013). L’emplacement de l’ancien pied de falaise fossile, supportant cette UGM (UGMX) a été mesuré, à l’aide de cinq altimètres, sur le 0 marin, à l’altitude de 4,3 à 4,5 m au-dessus du niveau actuel de la mer. Cette altitude est supérieure à celle, de 2,4 m, atteinte sur une coupe du littoral de Scilla (Fig. 4). À taux de soulèvement égal, l’unité géomorphostratigraphique marine de cette coupe de la Péninsule du Capo Vaticano est donc à mettre en rapport avec une transgression antérieure à celle, plus basse, des transects de Scilla.

14Ici (Fig. 7), il existe aussi une falaise vive, précédée d’une plate-forme d’abrasion marine active ; leur point de jonction, qui est un ancien pied de falaise fossile, comporte une encoche. Sur ce littoral d’une mer quasiment sans marée, la plate-forme d’abrasion marine est étroite. L’ancienne plate-forme d’abrasion marine fossile apparaît au-dessus de la falaise vive. Au-dessus, l’ancien pied de falaise fossile expose la chronique d’une mort annoncée : celle de la falaise vive, sous-jacente ; car il apparaît ainsi qu’elle n’est pas condamnée à un recul illimité, mais à la fin de ce retrait, au terme du processus d’abrasion marine, à une date comprise, comme dans le passé, entre le début de la transgression actuelle et son milieu, où se situera son maximum de vitesse de profondeur d’eau et de décharges d’icebergs. Alors que la vitesse d’élévation du niveau de la mer est encore faible (3 ± 0,4 mm/an) de nos jours (Fig. 8) ; mais en augmentation de 0,084 mm/an (Nerem et al., 2018).

Fig. 7 - Une unité géomorphostratigraphique marine (UGMX) distincte, pendant l’Holocène, avec un ancien pied de falaise fossile, doté d’une encoche, et mesuré à l’altitude de 4,3 à 4,5 m, sur le littoral de la Péninsule du Capo Vaticano, en Calabre méridionale, au sud des Isole delle Formiche, entre Briatico et Torre Marino.
Fig. 7 - A distinct marine geomorphostratigraphic unit (UGMX), during the Holocene, with an ancient buried sea cliff foot with a notch, at 4.3-4.5 m a.s.l., in Southern Calabria, Capo Vaticano Peninsula, south of the Isole delle Formiche.

Fig. 7 - Une unité géomorphostratigraphique marine (UGMX) distincte, pendant l’Holocène, avec un ancien pied de falaise fossile, doté d’une encoche, et mesuré à l’altitude de 4,3 à 4,5 m, sur le littoral de la Péninsule du Capo Vaticano, en Calabre méridionale, au sud des Isole delle Formiche, entre Briatico et Torre Marino. Fig. 7 - A distinct marine geomorphostratigraphic unit (UGMX), during the Holocene, with an ancient buried sea cliff foot with a notch, at 4.3-4.5 m a.s.l., in Southern Calabria, Capo Vaticano Peninsula, south of the Isole delle Formiche.

A. Vue du nord ; B. Vue de l’ouest. 1. Plate-forme d’abrasion marine active ; 2. Pied de falaise vive ; 3. Falaise vive ; 4. Ancienne plate-forme d’abrasion marine fossile ; 5. Ancien pied de falaise fossile ; 6. Ancienne falaise fossile ; 7. Unité géomorphostratigraphique marine.
A. View from north; B. View from west. 1. Active wave-cut platform; 2. Sea cliff foot, alive; 3. Sea cliff, alive; 4. Ancient buried wave-cut platform; 5. Ancient sea cliff foot; 6. Ancient buried sea-cliff; 7. Marine geomorphostratigraphic unit.

Fig. 8 - Courbe eustatique globale depuis 1993 jusqu’en 2017.
Fig. 8 - Global sea-level rise between 1993 and 2017.

Fig. 8 - Courbe eustatique globale depuis 1993 jusqu’en 2017.Fig. 8 - Global sea-level rise between 1993 and 2017.

D’après Nerem et al. (2018).
From Nerem et al. (2018).

3.2. Unité géomorphostratigraphique marine (UGMY) au sud des Isole delle Formicche

15Une seconde unité géomorphostratigraphique marine (UGMY) affleure plus bas et plus au nord (Fig. 9) que l’UGMX. Elle comporte un dépôt clino-stratifié, à éléments anguleux, qui provient de la dégradation d’une falaise en cours de fossilisation, dont il témoigne. Elle est délimitée, à son toit, par une « discordance de ravinement », de profil irrégulier (Fig. 9), pour cause de ruissellement (Guérémy, 2016 ; Guérémy et Debuyser, 2017), et qui supporte des colluvions de l’UGMY. Elle affleure dès l’altitude de 3 m, ce qui confirme qu’elle est antérieure à l’UGMX, dont l’ancien pied de falaise fossile se trouve à une altitude de 4,30 à 4,50 m. À taux de soulèvement égal, l’UGMY pourrait être ici de même âge que l’UGMB sur l’un des transects de Scilla (Fig. 4).

16Le taux de soulèvement ne semble pas avoir différé beaucoup en Calabre méridionale entre la bordure du Détroit de Messine et la Péninsule du Capo Vaticano, au début du stade 3, à en croire les datations obtenues sur le site d’Acciarello, au sud, (Balescu et al., 1997) (Tab. 1), et erratum, ibidem, AC 21, IRSL sur feldspaths alcalins, z = 48 m, 64 ± 8 ka) et sur celui de Ianni, au nord (Bianca et al., 2011) (NA, OSL, z = 50 m, 62 ± 6 ka) ; soit une tranche commune comprise entre 56 et 68 ka.

Fig. 9 - Une unité géomorphostratigraphique marine distincte (UGMY), comportant un dépôt conglomératique clino-stratifié, contenant des fragments de grès provenant de la destruction d’une ancienne falaise fossile surincombante et délimitée, à son toit, par une « discordance de ravinement » recouverte d’une colluvion hétérométrique.
Fig. 9 - A distinct marine geomorphostratigraphic unit (UGMY), including a clino-stratified deposit and a gullying unconformity at its roof, that is covered by heterometric colluviums.

Fig. 9 - Une unité géomorphostratigraphique marine distincte (UGMY), comportant un dépôt conglomératique clino-stratifié, contenant des fragments de grès provenant de la destruction d’une ancienne falaise fossile surincombante et délimitée, à son toit, par une « discordance de ravinement » recouverte d’une colluvion hétérométrique.Fig. 9 - A distinct marine geomorphostratigraphic unit (UGMY), including a clino-stratified deposit and a gullying unconformity at its roof, that is covered by heterometric colluviums.

1. Unité géomorphostratigraphique marine ; 2. Sable et conglomérat marin à Helix ; 3. Dépôt clinostratifié ; 4. Sable marin ; 5. « Discordance de ravinement » ; 6. Colluvions.
1. Marine geomorphostratigraphic unit ; 2. Marine sand and conglomerate with Helix; 3. Clinostratified deposit; 4. Marine sand; 5. Gullying unconformity ; 6. Colluvium.

3.3. Unité géomorphostratigraphique marine (UGMZ) au nord des Isole delle Formicche

17Une troisième UGM (UGMZ) est exposée, dans sa partie haute seulement, au NE des Isole delle Formicche et du delta de la Vrace (fig. 10). Elle affleure au-dessus de la plage sableuse actuelle, plus haut que la ligne de côte, engendrée par l’effet du jet de rive. Il s’agit d’un dépôt marin sableux. Il contient des fragments de charbon de bois. Son sommet présente des lits encroûtés. Il est recouvert de colluvions altérées. Cet encroûtement et ces colluvions témoignent d’une émersion ; elle est redevable à une régression ayant succédé à la transgression. Cette UGMZ est sans équivalent dans une tranche d’altitude aussi peu élevée, sur le littoral de Scilla, qui ne comporte pas ni la plus haute de celles des îles delle Formiche, ni, donc, la plus basse. Il se pourrait qu’elle représente une ultime transgression d’âge holocène, celle venue en réponse à l’Optimum Climatique Médiéval, alors que cette transgression figure, mais à l’échelle globale, sur une courbe eustatique (i.e., Figure 11, d’après Kopp et al., 2016).

Fig. 10 - Une unité géomorphostratigraphique marine (UGMZ), affleurant au plus haut à 1,50 m au-dessus de la ligne de côte actuelle.
Fig. 10 - A marine geomorphostratigraphic unit (UGMZ) as high as 1.50 m above today’s coastline.

Fig. 10 - Une unité géomorphostratigraphique marine (UGMZ), affleurant au plus haut à 1,50 m au-dessus de la ligne de côte actuelle.Fig. 10 - A marine geomorphostratigraphic unit (UGMZ) as high as 1.50 m above today’s coastline.

A. Vue générale. B. Vue de détail. 1. Ligne de côte ; 2. Sable marin lité ; 3. Sable marin présentant des lits encroûtés ; 4. Unité géomorphostratigraphique marine ; 5 Colluvions ; 6. Ancienne falaise fossile.
A. General view. B. Detailed view. 1. Present coastline; 2. Stratified marine sand; 3. Ibidem, encrusted; 4. Marine geomorphostratigraphic unit; 5. Colluvium; 6. Ancient buried sea cliff.

Fig. 11 - Courbe eustatique globale et courbe thermique à la fin de l’Holocène.
Fig. 11 - Global sea level and temperature curves at the end of the Holocene.

Fig. 11 - Courbe eustatique globale et courbe thermique à la fin de l’Holocène.Fig. 11 - Global sea level and temperature curves at the end of the Holocene.

1. Courbe eustatique globale ; 2. Courbe thermique. Modifiées de Kopp et al. (2016).
1. Global sea level ; 2. Temperature. Modified from Kopp et al. (2016).

4. Evidences d’un soulèvement holocène plus important que celui du SIM 3

18Il existe encore sur le littoral de Calabre d’autres encoches soulevées à une altitude plus élevée que celle de 4,30-4,50 m des Isole delle Formicche. L’une d’entre elles a été signalée sur le littoral de Pizzo (Lageat, 2019) ; elle se trouve à 7,3 m d’altitude ; pour un taux de soulèvement de 1,17 m/ka ; elle a été attribuée, par cet auteur, à l’Optimum Climatique Holocène. D’autres encoches ont été repérées sur le littoral calabrais lors de prospections personnelles effectuées en novembre 1999. Une d’entre elles, située au Capo dell’Armi, dans la descente d’un escalier conduisant de l’Hôtel Paradiso à la plage, contenait des algues fossiles à l’altitude de 8,12 m.

5. Données géochronologiques en accord avec des oscillations eustatiques holocènes

19Dans la nouvelle stratigraphie de l’Holocène (Fig. 12), les deux transgressions, se trouvant dans le secteur de Scilla (Ferranti et al., 2008), et comportant des sédiments marins datés, les uns de 2,4 ka (i.e., UGMB), (Fig. 4), et les autres de 3,5 à 4,9 ka (i.e., UGMA), (Fig. 5), se situent dans le Mégalayien, sous réserve de l’adoption définitive de son âge initial.

  • La plus basse des deux (UGMB) vient en réponse à un épisode de réchauffement du climat connu sous la dénomination d’Optimum Climatique Romain (OCR).

  • Pour sa part, UGMA est donc à mettre en rapport avec une oscillation, à laquelle elle vient en réponse, antérieurement à l’OCR. Alors que le dépôt de travertin, daté de 1,9 ka (Tab. 3), appartient aux Temps Barbares.

20À taux de soulèvement subégal, les unités géomorphostratigraphiques marines observées aux abords des Isole delle Formicche sont donc respectivement à attribuer, de bas en haut,

  • A l’Optimum Climatique Médiéval (i.e., UGMZ) (Fig. 9), qui se situe vers le milieu du Mégalayien, du temps de l’essor de Byzance (Fig. 11).

  • Vers le début du Mégalayien (i.e., UGMY) (Fig. 8), de même que UGMA sur le littoral de Scilla ;

  • Et à une oscillation (i.e., UGMX) (Fig. 7), relevant du Nordgrippien (Ötzi ?) vers 5 000 ans, bien après l’Optimum Climatique Holocène.

21Deux autres sites, mentionnés ci-dessus sont à replacer sur cette chronologie (Fig. 12) : l’encoche de Pizzo (7,3 m) a été attribuée à cet Optimum Climatique Holocène (Lageat, 2019) ; il en serait de même pour celle (8,12 m) du Capo dell’Armi.

22Ces variations du niveau des mers sont venues en réponse à des épisodes de réchauffement du climat, de faible amplitude, qui se sont traduits, également, par des décharges d’icebergs, i.e., Figure 13, d’après Bond et al. (2001).

Fig. 12 - Nouvelle chronologie Holocène des différents niveaux marins en Calabre, confrontée aux épisodes de réchauffement et de refroidissement du climat, indiquant l’altitude et l’âge des UGM présentées dans ce texte.
Fig. 12 - New Holocene chronology of different sea levels in Calabria, associated to climatic oscillations, indicating the altitude and age of the UGM presented in the text.

Fig. 12 - Nouvelle chronologie Holocène des différents niveaux marins en Calabre, confrontée aux épisodes de réchauffement et de refroidissement du climat, indiquant l’altitude et l’âge des UGM présentées dans ce texte.Fig. 12 - New Holocene chronology of different sea levels in Calabria, associated to climatic oscillations, indicating the altitude and age of the UGM presented in the text.

Fig. 13 - Courbe des apports détritiques glaciaires pendant une partie de l’Holocène, redessiné d’après Bond et al., 2001.
Fig. 13 - Holocene records of drift ice, redrawn from Bond et al., 2001.

Fig. 13 - Courbe des apports détritiques glaciaires pendant une partie de l’Holocène, redessiné d’après Bond et al., 2001.Fig. 13 - Holocene records of drift ice, redrawn from Bond et al., 2001.

6. Conclusions

23La Calabre et un terrain de choix pour l’étude des variations du niveau des mers d’âge holocène, à cause de son taux de soulèvement de l’ordre de 1,3 à 1,4 m/ka, qui a permis la mise hors de l’eau de plusieurs indices paléogéomorphologiques de ces oscillations, bien qu’elles soient d’amplitude plus faible que celles datant du Pléistocène. En outre, la Calabre présente l’avantage de se trouver, à l’Holocène, dans une fenêtre à l’échelle du globe, où le réajustement glacio-isostatique n’a pas eu lieu.

24Les indices géomorphologiques sont constitués d’anciennes lignes de rivage, de position initiale inférieure au niveau de la mer actuelle, et qui correspondent à d’anciens pieds de falaise fossiles datant de la fin du processus d’abrasion marine, ayant entraîné le façonnement d’une plate-forme d’abrasion marine active, et le recul corrélatif d’une falaise vive, avant sa submersion, suivie de sa fossilisation.

25De plus, le taux de soulèvement relativement constant d’un transect à un autre permet d’ajouter aux observations, qui ont été effectuées dans le secteur de Scilla (Ferranti et al, 2008), celles qui peuvent être faites sur d’autres emplacements situés, plus au nord, aux abords des Isole delle Formicche ; ainsi qu’à Pizzo ou, plus au sud, près du Capo dell’Armi.

26En outre, à cette échelle, le rôle des épisodes de soulèvement cosismique ne saurait être partout le même, puisqu’il a été démontré (Valensise et Pantosti, 1992) que leur extension fut limitée au Détroit de Messine lors du séisme historique de 1908.

27Ainsi, il apparaît, en Calabre, que l’Holocène, loin de ne comprendre qu’une seule transgression, dite flandrienne, en décompte plusieurs, comme il en a été pendant le Pléistocène. Elles sont cependant d’amplitude faible.

28La démonstration peut en être apportée par une analyse attentive d’anciennes formes de terrain fossiles, qui délimitent, à leur plancher, mais aussi à leur toit, chaque unité géomorphostratigraphique marine (UGM) distincte, en rapport avec l’une de ces oscillations.

29Les transgressions sont venues en réponse à des épisodes de réchauffement du climat et de rétraction des glaciers.

30Pendant l’Holocène, les oscillations climatiques ont été de plus faible amplitude que pendant le Pléistocène. Il devait donc en être de même pour les variations du niveau des mers. C’est d’ailleurs ainsi qu’elles apparaissent sur la courbe KL11 à haute résolution (Siddall et al., 2003), dérivée de la courbe isotopique planctonique KL11 (Mer Rouge).

31Un processus d’abrasion marine a entraîné le façonnement des plates-formes marine active et le recul simultané des falaises vives avant qu’elle ne soit submergées et fossilisée (Guérémy, 2019). Il s’est produit entre le début d’une transgression et son milieu, alors que les vitesses de remontée du niveau marin et que la profondeur d’eau associées aux décharges d’icebergs, étaient maximales (Guérémy et Debuyser, 2017), (Fig. 5). Cette variabilité du niveau des mers s’est opérée à une échelle proche du millénaire « millennial sea-level variability » (Siddall, 2005).

*Corresponding Author. pgueremy@orange.fr. (P. Gueremy).

Haut de page

Bibliographie

Balescu S., Dumas B., Guérémy P., Lamothe M., Lhénaff R., Raffy J. (1997) - Thermoluminescence dating tests of Pleistocene sediments from uplifted marine shorelines along the southwest coastline of the Calabrian Peninsula (southern Italy). Palaeogeography. Palaeoclimatology, Palaeoecology, 130, 25-35, and erratum (2007), Ibidem, 136, 375-376.

DOI: 10.1016/S0031-0182(96)00119-8

Bianca M., Catalano S., De Guidi G., Guelli A.M., Monaco C., Ristuccia G.M., Stella G., Tortorici L., Trja S.O. (2011) - Luminescence chronology of Pleistocene marine terraces of Capo Vaticano peninsula (Calabria, Southern Italy). Quaternary International, 232, 114-121.

DOI: 10.1016/j.quaint.2010.07.013

Bond G., Kromer B., Beer J., Muscheler R., Evans MN., Showers W., Hofmann S., Lotti-Bond R., Hadjas I., Bonani G. (2001) - Persistent solar influence North Atlantic climate during the Holocene. Science, 294, 5549, 2130-2136.

DOI: 10.1126/science.1065680

Chappell J. (2002) - Sea level changes forced ice breakouts in the Last Glacial cycle: new results from coral terraces. Quaternary Science Reviews, 21, 1229-1240.

DOI: 1016/S0277-3791(01)00141-X

Chappell J., Omura A., Esat T., Mc Culloch M., Pandolfi J., Ota Y.,Pillans B. (1996) - Reconciliation of late Quaternary sea levels derived from coral terraces at Huon Peninsula with deep sea oxygen records. Earth and Planetary Science Letters, 4, 227-236.

DOI: 10.1016/0012-821X(96)00062-3

Ferranti L., Monaco C., Morelli, D., Antonioli F., Maschio L. (2008) - Holocene activity of the Scilla fault, Southern Calabria: insights from coastal morphological and structural investigations. Tectonophysics, 453, 1-4, 74-93.

DOI : 10.1016/j.tecto.2007.05.006

Guérémy P. (2013) – Géomorphologie et variations globales du niveau de la mer. Physio-Géo, Géograpie Physique et Environnement, Collection « Ouvrages », 199 p.

Guérémy P. (2016) - Géomorphologie et variations du niveau de la mer, éditions universitaires européennes (EUE), 96 p.

Guérémy P. (2019) – Anciennes formes de terrain fossiles en tant qu’évidence d’une variabilité du niveau de la mer à l’échelle du millénaire. Journal of Water and Environmental Science, (SI) 3, 432-452.

https://revues.imist.ma/index.php/jwes/article/view/15689

Guérémy P., Debuyser M. (2017) - Géomorphologie et variations du niveau de la mer : la coupe de la falaise vive de Sangatte. Bulletin de la Société d’Etudes des Sciences Naturelles de Reims, 31, 21-28.

Kopp R.E., Kemp A.C., Bittermann K., Horton B.J., Donnelly J.P., Gehrels W.R., Hay C.C., Mitrovica J.X., Morrow E.D., Rahmstorf S. (2016) - Temperature-driven global sea-level variability in the Common Era. PNAS, 22, 1434-1441.

DOI : 10.1073/pnas.1517056113

Lageat Y. (2012) - Article “Abrasion marine”, in Dictionnaire de la mer et des côtes, sous la direction d’Alain Miossec, Presses universitaires de Rennes.

Lageat Y. (2019) – Les variations du niveau des mers, Presses universitaires de Bordeaux, 251 p.

Lajoie K.R. (1986) - Coastal Tectonics, In Wallace, M. (Eds.): Active Tectonics, Studies in Geophysics National Academic Press, 95-124.

Lambeck K., Antonioli F., Purcell A., Silenzi S. (2004) - Sea-level change along the Italian coast for the past 10.000 yr. Quaternary Science Reviews, 23, 1567-1598

DOI: 10.1016/j.quascirev.2004.02.009

Marsh W.M., Kaufman M.M. (2013) – Physical Geography, Cambridge University Press, 631 p.

Nerem R.S., Beckley B.D., Fasullo J.T., Hamlington B.D., Masters D., Mitchum G.T. (2018) – Climate-change-driven accelerated sea-level rise detected in the altimeter area. PNAS, 115, 9, 2022-2025.

DOI: 10.1073/pnas.1717312115

Schellmann G., Radtke U., (2004) - The marine Quaternary of Barbados; Koelner Geographische Arbeiten, 81, 1-128.

Siddall M., Rohling E.J. Almogin-Labin A. , Hemleben CH., Melschner D., Schmelzer L., Smeed D D.A. (2003) - High rates of sea-level rise during the last interglacial period. Nature Geoscience, 1, 38-42.

DOI: 10.1038/ngeo.2007.28

Siddall M. (2005) - The riddle of the sediments. Nature, 437, 39-40.

DOI: 10.1038/437039a

Thompson W.G., Curran H.A., Wilson M.A., White B. (2011) - Sea-level oscillations during the last interglacial highstand recorded by Bahamas corals. Nature Geoscience, 4, 684, 687.

Valensise G., Pantosti D. (1992) - A 125 Kyr-long geological record of seismic source repeatability: the Messina Straits (southern Italy) and the 1908 earthquake (Ms 7 1/2). Terra Nova, 4, 472-483.

DOI: 10.1111/j.1365-3121.1992.tb00583.x

Haut de page

Annexe

Abridged English Version

Geomorphology has frequently been solicited to give evidence of sea level variations during Quaternary. Therefore, Holocene has given place to a high resolution glacio-eustatic curve, that is derived from the isotopic planktonic curve KL 11, i.e., Figure 1 from Siddall et al. (2003). But Holocene has also been considered to have known only one sea level rise, i.e., Figure 2 from Lambeck et al. (2004). Such an affirmation is at variance with the precedent one, and with the consideration that the middle part of the world has not known the hydro-isostatic effects of deglaciation.

Therefore, Calabria (figure 3) may be a good place for this research, because of its central position in the world and as an uplifted area. In fact, two Holocene wave-cut platforms, a lower one and an upper one, have been surveyed along the coastal stretch between Scilla and Palmi in South Calabria, i.e., Figure 4 fromr Ferranti et al. (2008). The upper one has its inner edge at 2.4 m of elevation. It supports marine sediments that have yielded, on mollusks, calibrated ages from ≈ 4.8 to ≈ 3.5 ka; and the lower one, from ≈ 2.4 ka. Finally, they are some outcrops of flowstone, which have provided a ≈ 1.9 radiocarbon age. But the different positions are not due to local coseimic uplift, as after the opinion of Ferranti et al., 2008; but to the general tectonic uplift of Calabria. There is no marine terraces but a “ravinement unconformity” upon marine detrital sediments (figure 5), and differential erosion may have exhumated large parts of an ancient buried wave-cut platform (figure 6).

In fact, elsewhere in Southern Calabria, in the Capo Vaticano Peninsula, south of the Isole delle Formiche (figure 3), there is also an ancient buried wave-cut platform, that is associated with a buried sea-cliff, on an ancient buried cliff-foot at 4.30./4.50 m in elevation, at the floor of UGMX (figure 7). The present subjacent living cliff is not condemned to an unlimited retreat. But it will finish, as the marine abrasion process, when the rate of rising sea level will increase. As the global mean sea level has been rising at a rate of 3 ± 0.4 m/ka since 1993, and this rate is accelerating at 0.084 ± 0.025, i.e., Figure 8, after Nerem et al. (2018).

Two others distinct marine geomorphostratigraphic units are lower. UGMY (figure 9), since 3 m in elevation, includes a clino-stratified deposit becoming from the sea-cliff; and a gullying unconformity that is covered by colluviums coming from the sea-cliff. Nor lower (figure 10) there is another marine geomorphostratigaphic unit (UGMZ). It is high as only 1.5 m above today’s coastline; its stratified marine sand is encrusted at its top and buried by colluviums. Such a last climatic and eutatic oscillation is belonging to the “Optimum Climatique Médiéval”, i.e., fig. 11 from Kopp et al. (2016). The others are dated to the new Holocene chronology, during the Megalayan and the Northgrippian (figure 12). And there is supporting the Holocene record of drift ice, i.e., Figure 13 from Bond et al. (2001).

So, each marine geomorphostratigraphic unit is delimited by buried landforms at its floor (“lower boundary”), as at its roof (“upper boundary”). At the lower limit, it is an ancient buried wave-cut platform, connected with an ancient buried sea-cliff, on an ancient buried sea-cliff foot, with a shoreline angle, indicating the end of the marine abrasion process and of the retreat for a living sea-cliff. At Scilla, the ancient buried wave-cut platform has been largely exhumed by differential erosion. The upper limit is also a buried landform, a "ravinement unconformity", supporting a colluvium.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 - Plusieurs transgressions pendant l’Holocène, entre 10 et 0 ka, avec une marge d’erreur de 12 m. Fig 1 - Several sea-level rises during the Holocene, between 10 and 0 ka, with a 12 m error margin.
Légende Modifié d’après la courbe glacio-eustatique de Siddall et al. (2003).Modified from the glacio-eustatic curve produced by Siddall et al. (2003).
URL http://journals.openedition.org/geomorphologie/docannexe/image/14723/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
Titre Fig. 2 - Une seule transgression pendant l’Holocène.Fig. 2 - Only one sea-level rise during the Holocene.
Légende Modifiée d’après la courbe eustatique de Lambeck et al. (2004), basée sur les coraux prélevés en Péninsule de Huon, en Nouvelle Zélande et à Tahiti.Modified from Lambeck and al. (2004), coral based eustatic curve from Huon Peninsula, New Zeland and Tahiti.
URL http://journals.openedition.org/geomorphologie/docannexe/image/14723/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 2,2M
Titre Fig. 3 - Carte de localisation.Fig. 3 - Location maps.
Légende * représente les sites géomorphologiquement décrits dans le texte ; ** les sites pour lesquels des datations OSL et IRSL concordantes ont été obtenues (Balescu et al., 1997 ; Bianca et al., 2011).* represents geomorphologically described sites in this text; ** sites with consistent OSL and IRSL dating (Balescu et al., 1997; Bianca et al., 2011).
URL http://journals.openedition.org/geomorphologie/docannexe/image/14723/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
Titre Fig. 4 - Deux anciennes plates-formes d’abrasion marine fossiles étagées, dont une avec encoche. Littoral de Scilla, Calabre méridionale, à l’entrée nord du Détroit de Messine.Fig. 4 - Two ancient wave-cut platforms, the upper with a notch, near Scilla, Messina Strait, South Calabria.
Légende 1. Ancienne plate-forme d’abrasion marine fossile ; 2. Ancienne plate-forme d’abrasion marine exhumée ; 3. Ancienne falaise fossile ; 4. Ancienne falaise exhumée ; 5. Ancien pied de falaise fossile ; 6. Ancienne vallée fossile (ria) ; 7. Travertin ; 8. Sédiments marins (datations radiométriques C14 en âge calibré, sur mollusques) ; 9. Encoche fossile ; 10. Vasque, exhumée ; 11. Unité géomorphostratigraphique marine ; 12. Granite du socle. Modifié de Ferranti et al. (2008).1. Ancient buried wave-cut platform ; 2. Ancient buried wave-cut platform after exhumation; 3. Ancient buried sea cliff; 4. Ancient buried sea cliff after exhumation; 5. Ancient sea cliff foot; 6. Ancient incised, then filled valley (ria); 7. Flowstone; 8. Marine sediments (calibrated 14C ages, on mollusks); 9. Buried notch; 10. Pot-hole, after exhumation; 11. Marine geomorphostratigraphic unit; 12. Granite. Modified from Ferranti et al. (2008).
URL http://journals.openedition.org/geomorphologie/docannexe/image/14723/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 1,7M
Titre Fig. 5 - Une unité géomorphostratigraphique marine (UGMA), strictement délimitée, à son toit comme à son plancher, par d’anciennes formes de terrain fossiles. Littoral de Scilla, Calabre méridionale, à l’entrée nord du Détroit de Messine.Fig. 5 - A marine geomorphostratigraphic unit (UGMA), being strictly delimited, at its roof and at the floor, by ancient buried landforms. Near Scilla, Messina Strait, South Calabria.
Légende 1. Ancienne plate-forme d’abrasion marine fossile ; 2. Ancienne falaise fossile ; 3. Ancienne falaise exhumée ; 4. Ancien pied de falaise fossile : Ancienne ligne de rivage, dotée d’un angle net de rupture de pente, à la fin du processus d’abrasion marine et du recul d’une falaise vive, avant sa submersion, suivie de sa fossilisation ; 5. “Discordance de ravinement” ; 6. Travertin ; 7. Sédiments marins (datations radiométriques C14 en âge calibré sur mollusques) ; 8. Unité géomorphostratigraphique marine ; 9. Granite du socle. Modifié de Ferranti et al. (2008).1. Ancient buried wave-cut platform; 2. Ancient buried sea cliff; 3. Ancient buried sea cliff after exhumation; 4. Ancient sea cliff foot, with a shoreline angle, that is not a highstand palaeoshoreline, but the real shoreline at the end of the marine abrasion process; 5. Unconformity due to gullying; 6. Flowstone; 7. Marine sediments (calibrated 14C ages, upon mollusks); 8. Marine geomorphostratigraphic unit ; 9. Granite. Modified from Ferranti et al. (2008).
URL http://journals.openedition.org/geomorphologie/docannexe/image/14723/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 832k
Titre Fig. 6 – Une ancienne plate-forme d’abrasion marine fossile et une ancienne falaise fossile, largement exhumées. Calabre méridionale, à l’entrée nord du détroit de Messine.Fig. 6 - Ancient buried landforms before and after exhumation because of differential erosion. Near Scilla, Messina Strait, South Calabria.
Légende 1. Ancienne plate-forme d’abrasion marine fossile ; 2. Ancienne plate-forme d’abrasion marine exhumée ; 3. Vasque, exhumée ; 4. Ancienne falaise exhumée ; 5. Ancien pied de falaise fossile ; 6. Conglomérat de base ; 7. Unité géomorphostratigraphique marine ; 8. Brèches attribuées au Plio-Pléistocène ; 9. Granite du socle. Modifié de Ferranti et al. (2008).1. Ancient buried wave-cut platform ; 2. Ancient buried wave-cut platform after exhumation; 3. Pot-hole, after exhumation; 4. Ancient buried sea cliff after exhumation; 5. Ancient sea cliff foot; 6. Basal conglomerate ; 7. Marine geomorphostratigraphic unit ; 8. Granite. Modified from Ferranti et al. (2008).
URL http://journals.openedition.org/geomorphologie/docannexe/image/14723/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 2,0M
Titre Fig. 7 - Une unité géomorphostratigraphique marine (UGMX) distincte, pendant l’Holocène, avec un ancien pied de falaise fossile, doté d’une encoche, et mesuré à l’altitude de 4,3 à 4,5 m, sur le littoral de la Péninsule du Capo Vaticano, en Calabre méridionale, au sud des Isole delle Formiche, entre Briatico et Torre Marino. Fig. 7 - A distinct marine geomorphostratigraphic unit (UGMX), during the Holocene, with an ancient buried sea cliff foot with a notch, at 4.3-4.5 m a.s.l., in Southern Calabria, Capo Vaticano Peninsula, south of the Isole delle Formiche.
Légende A. Vue du nord ; B. Vue de l’ouest. 1. Plate-forme d’abrasion marine active ; 2. Pied de falaise vive ; 3. Falaise vive ; 4. Ancienne plate-forme d’abrasion marine fossile ; 5. Ancien pied de falaise fossile ; 6. Ancienne falaise fossile ; 7. Unité géomorphostratigraphique marine.A. View from north; B. View from west. 1. Active wave-cut platform; 2. Sea cliff foot, alive; 3. Sea cliff, alive; 4. Ancient buried wave-cut platform; 5. Ancient sea cliff foot; 6. Ancient buried sea-cliff; 7. Marine geomorphostratigraphic unit.
URL http://journals.openedition.org/geomorphologie/docannexe/image/14723/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 1,6M
Titre Fig. 8 - Courbe eustatique globale depuis 1993 jusqu’en 2017.Fig. 8 - Global sea-level rise between 1993 and 2017.
Crédits D’après Nerem et al. (2018).From Nerem et al. (2018).
URL http://journals.openedition.org/geomorphologie/docannexe/image/14723/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 1,8M
Titre Fig. 9 - Une unité géomorphostratigraphique marine distincte (UGMY), comportant un dépôt conglomératique clino-stratifié, contenant des fragments de grès provenant de la destruction d’une ancienne falaise fossile surincombante et délimitée, à son toit, par une « discordance de ravinement » recouverte d’une colluvion hétérométrique.Fig. 9 - A distinct marine geomorphostratigraphic unit (UGMY), including a clino-stratified deposit and a gullying unconformity at its roof, that is covered by heterometric colluviums.
Légende 1. Unité géomorphostratigraphique marine ; 2. Sable et conglomérat marin à Helix ; 3. Dépôt clinostratifié ; 4. Sable marin ; 5. « Discordance de ravinement » ; 6. Colluvions.1. Marine geomorphostratigraphic unit ; 2. Marine sand and conglomerate with Helix; 3. Clinostratified deposit; 4. Marine sand; 5. Gullying unconformity ; 6. Colluvium.
URL http://journals.openedition.org/geomorphologie/docannexe/image/14723/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
Titre Fig. 10 - Une unité géomorphostratigraphique marine (UGMZ), affleurant au plus haut à 1,50 m au-dessus de la ligne de côte actuelle.Fig. 10 - A marine geomorphostratigraphic unit (UGMZ) as high as 1.50 m above today’s coastline.
Légende A. Vue générale. B. Vue de détail. 1. Ligne de côte ; 2. Sable marin lité ; 3. Sable marin présentant des lits encroûtés ; 4. Unité géomorphostratigraphique marine ; 5 Colluvions ; 6. Ancienne falaise fossile.A. General view. B. Detailed view. 1. Present coastline; 2. Stratified marine sand; 3. Ibidem, encrusted; 4. Marine geomorphostratigraphic unit; 5. Colluvium; 6. Ancient buried sea cliff.
URL http://journals.openedition.org/geomorphologie/docannexe/image/14723/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 1,6M
Titre Fig. 11 - Courbe eustatique globale et courbe thermique à la fin de l’Holocène.Fig. 11 - Global sea level and temperature curves at the end of the Holocene.
Légende 1. Courbe eustatique globale ; 2. Courbe thermique. Modifiées de Kopp et al. (2016).1. Global sea level ; 2. Temperature. Modified from Kopp et al. (2016).
URL http://journals.openedition.org/geomorphologie/docannexe/image/14723/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 2,0M
Titre Fig. 12 - Nouvelle chronologie Holocène des différents niveaux marins en Calabre, confrontée aux épisodes de réchauffement et de refroidissement du climat, indiquant l’altitude et l’âge des UGM présentées dans ce texte.Fig. 12 - New Holocene chronology of different sea levels in Calabria, associated to climatic oscillations, indicating the altitude and age of the UGM presented in the text.
URL http://journals.openedition.org/geomorphologie/docannexe/image/14723/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 2,0M
Titre Fig. 13 - Courbe des apports détritiques glaciaires pendant une partie de l’Holocène, redessiné d’après Bond et al., 2001.Fig. 13 - Holocene records of drift ice, redrawn from Bond et al., 2001.
URL http://journals.openedition.org/geomorphologie/docannexe/image/14723/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 1,4M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Guérémy, « Réflexions sur l’apport de la géomorphologie à la mise en évidence des variations du niveau de la mer au cours de l’Holocène en Calabre méridionale », Géomorphologie : relief, processus, environnement, 3 | 2020, 185-194.

Référence électronique

Pierre Guérémy, « Réflexions sur l’apport de la géomorphologie à la mise en évidence des variations du niveau de la mer au cours de l’Holocène en Calabre méridionale », Géomorphologie : relief, processus, environnement [En ligne], 3 | 2020, mis en ligne le 01 octobre 2020, consulté le 23 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/geomorphologie/14723 ; DOI : https://doi.org/10.4000/geomorphologie.14723

Haut de page

Auteur

Pierre Guérémy

Professeur honoraire de Géographie Physique à l’Université de Reims Champagne Ardenne, Institut de Géographie, 57 rue Tatttinger, 51096 Reims Cedex, France.

Haut de page

Droits d’auteur

© Groupe français de géomorphologie

Haut de page
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo Groupe français de géomorphologie
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search