Navigation – Plan du site

AccueilNumérosvol. 29 - n°4Jean Malaurie (1922-2024) : « De ...

Jean Malaurie (1922-2024) : « De la pierre à l’âme »

Denis Mercier

Texte intégral

1Né le 22 décembre 1922 à Mayence, Jean Malaurie est décédé le 5 février 2024 à Dieppe.

2Géographe de formation, il a consacré une grande partie de son énergie à la défense des peuples du Grand Nord en général et du peuple Inuit en particulier. Il est surtout connu du grand public pour la collection Terre Humaine éditée par Plon qu’il fonda en 1955 avec la sortie de son ouvrage Les derniers rois de Thulé. Dans cette collection qui compte désormais plus de 100 titres, Jean Malaurie a donné la parole à des gens illustres comme Claude Levi-Strauss Tristes tropiques mais surtout à des inconnus qui avaient un message universel à transmettre. Cette collection témoigne de son engagement à défendre le pluralisme culturel. Coordonné par Pierre Aurégan et Jan Borm, un cahier de l’Herne a été consacré en 2021 à l’œuvre littéraire de Jean Malaurie, l’apprenti chaman et revient largement sur cette collection d’ethnographie et d’anthropologie qu’est Terre Humaine. De nombreux ouvrages ont par ailleurs été consacré à l’extraordinaire vie de Jean Malaurie, à commencer par une biographie écrite par Jan Borm (2005) et une bande dessinée écrite à trois par Jean Malaurie, Makyo et Frédéric Bihel (2019). Le lecteur curieux se plongera avec délectation dans les mémoires que Jean Malaurie a publié en 2023 (De la pierre à l’âme). Qui mieux que Jean Malaurie savait parler de lui ?

3Jean Malaurie était un géomorphologue dont la formation avait été assurée à l’Institut de géographie de la rue Saint-Jacques à Paris par le grand maître Emmanuel de Martonne. C’est lui qui proposa à Jean Malaurie de participer comme géographe aux expéditions de Paul-Émile Victor au Groenland en 1948. Après avoir d’abord publié son ouvrage Les derniers rois de Thulé (1955), Jean Malaurie a soutenu à la Sorbonne le 9 avril 1962 une thèse magistrale intitulée Thèmes de recherche géomorphologique dans le nord-ouest du Groenland, publiée ensuite aux éditions du CNRS en 1968. Dans ce travail novateur, Jean Malaurie porte une attention centrale à la dynamique des versants et notamment à l’éboulisation. Comme il l’écrit lui-même dans Arctica 1, « Je suis en fait, en 1950-1951, sur tous ces thèmes de géomorphogénie et cryopédologie, le premier géographe-physicien ayant opéré à ces hautes latitudes du nord-ouest du Groenland » et « Je l’ai découvert et passionnément étudié : les éboulis (ujarassuit), ignorés par les maîtres de la géographie générale, ils tapissent les grands versants des falaises groenlandaises et leur étude, m’a, en vérité, obsédé » (Malaurie, 2016, p. 10). Préalablement à ses recherches personnelles dans l’extrême nord-ouest du Groenland, Jean Malaurie avait été accompagné par le géologue André de Cailleux lors d’une expédition à Skansen sur l’île de Disko au Groenland occidental (69°N) (Cailleux, 1949).

4Depuis les travaux de Jean Malaurie sur l’éboulisation, de nombreuses études ont été menées sur cette thématique (Statham, 1976 ; Francou, 1982 ; André, 1991 ; Jomelli et Francou, 2000 ; Mercier, 2002 ; Sellier, 2002 ; Dorren, 2003 ; Sass, 2006 ; Rabatel et al., 2008 ; Siewert et al., 2012 ; Kerguillec et al., 2015 ; Ravanel et Deline, 2015 ; Senderak et al., 2017 ; Mair et al., 2019 ; Sellier et Kerguillec, 2019 ; Knoflach et al., 2021 ; Dolnicki et Grabiec, 2022 ; Mercier, 2023).

5Dès 1968, Jean Malaurie introduisait la conclusion générale de sa thèse par ces phrases « Au terme de cette étude, comment ne pas découvrir une complexité croissante ? Seuls ont été décrits et analysés les formes et processus qui étaient immédiatement saisissables à la vue et caractéristiques. C’était la condition même de leur examen. Mais en restant au niveau des macro-formes, des moyennes et des apparences, il y avait toute chance pour que les résultats restassent approximatifs et que l’analyse ne rendît pas compte de la réalité géographique dans la globalité de ses inter-relations et sa vérité. L’avenir permettra sans doute une approche plus exacte, plus affinée » (page 439).

6Géomorphologue « éboulologue » comme il s’amusait parfois à se qualifier, mais aussi ethnologue, anthropologue, cinéaste, écrivain, aquarelliste, Jean Malaurie a vécu mille vies.

Haut de page

Bibliographie

André M.-F. (1991) - Dynamique actuelle et évolution holocène des versants du Spitsberg : Kongsfjord-Wijdefjord, 79° Nord. Thèse d’Etat, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 653 p.

Borm J. (2005) - Jean Malaurie, un homme singulier. Editions du Chêne, 192 p.

Cailleux A. de (1949) - Terre arctique : avec l’expédition française au Groenland. Editions Arthaud, Paris, 230 p.

Dolnicki P., Grabiec M. (2022) - The thickness of talus deposits in the periglacial area of SW Spitsbergen (Fugleberget Mountain side) in the light of slope development theories. Land, 11, 209.

DOI : 10.3390/land11020209

Dorren L.K.A. (2003) - A review of rockfall mechanics and modelling approaches, Progress in Physical Geography, 27 (1), 69–87.

DOI: 10.1191/0309133303pp359ra

Francou B., (1987) - L'éboulisation en haute montagne : contribution à l'étude du système corniche-éboulis en milieu périglaciaire. Thèse d’Etat, Université Paris VII, 689 p.

Kerguillec R., Sellier D., Beylich A. (2015) - An example of a periglacial recovery: the slope of Sletthøi (Dovrefjell, central Norway). Zeitschrift für Geomorphologie, 59 (2), 173–196.

DOI : 10.1127/0372-8854/2014/0144

Knoflach B., Tussetschläger H., Sailer R., Meißl G., Stötter J. (2021) - High mountain rockfall dynamics: rockfall activity and runout assessment under the aspect of a changing cryosphere. Geografiska Annaler: Series A, Physical Geography, 103 (1), 83102.

DOI : 10.1080/04353676.2020.1864947

Mair D., Lechmann A., Yesilyurt S., Tikhomirov D., Delunel R., Vockenhuber C., Akçar N., Schlunegger F. (2019) - Fast long-term denudation rate of steep alpine headwalls inferred
from cosmogenic 36 Cl depth profiles.
Scientific Reports.

DOI : 10.1038/s41598-019-46969-0

Malaurie J. (1968) - Thèmes de recherche géomorphologique dans le nord-ouest du Groenland. CNRS Editions, Paris, 495 p.

Malaurie J. (2016) - Arctica. Œuvres I, Ecosystème arctique en haute latitude. CNRS Editions, Paris, 455 p.

Malaurie J. (2023) - De la pierre à l'âme. Mémoires, Paris, Plon collection Terre Humaine, 857 p.

Malaurie J., Makyo, Bihel F., (2019) - Malaurie, l’appel de Thulé. Editions Delcourt, 136 p.

https://www.editions-delcourt.fr/bd/series/serie-malaurie-l-appel-de-thule/album-malaurie-l-appel-de-thule

Mercier D. (2002) - La dynamique paraglaciaire des versants du Svalbard. Zeitschrift für Geomorphologie, 46 (2), 203-222.

DOI : 10.1127/zfg/46/2002/203

Mercier D. (2023) - Jean Malaurie et l’éboulisation au regard de la recherche actuelle. Inter-Nord, 22, 78-90. https://miarctic.org/images/publications/Inter-Nord/Inter-Nord_22.pdf

Rabatel A., Deline P., Jaillet S., Ravanel L. (2008) - Rock falls in high-alpine rock walls quantified by terrestrial lidar measurements: A case study in the Mont Blanc area. Geophysical Research Letter, 35 (10), L10502.

DOI : 10.1029/2008GL033424

Ravanel L., Deline P. (2015) - Rockfall hazard in the Mont Blanc massif increased by current atmospheric warming. In Lollino G., Manconi A., Clague J., Shan W., Chiarle M. (Eds.) Engineering Geology for Society and Territory, 1, 425–428.

DOI : 10.1007/978-3-319-09300-0_81

Sass O. (2006) - Determination of the internal structure of alpine talus deposits using different geophysical methods (Lechtaler Alps, Austria). Geomorphology, 80, 45–58.

DOI : 10.1016/j.geomorph.2005.09.006

Sellier D. (2002) - Géomorphologie des versants quartzitiques en milieux froids : l'exemple des montagnes de l'Europe du nord-ouest, Thèse d’Etat, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 1 888 p.

Sellier D., Kerguillec R., (2019) - Characterization of scree slopes in the Rondane Mountains (South-Central Norway). In Beylich A. (Eds.) : Landscapes and landforms of Norway, 203–223.

DOI: 10.1007/978-3-030-52563-7_9

Senderak K., Kondracka M., Gadek B. (2017) - Talus slope evolution under the influence of glaciers with the example of slopes near the Hans Glacier, SW Spitsbergen, Norway. Geomorphology, 285, 225–234.

DOI : 10.1016/j.geomorph.2017.02.023

Siewert M.B., Krautblatter M., Christiansen H.H., Eckerstorfer M. (2012) - Arctic rockwall retreat rates estimated using laboratory-calibrated ERT measurements of talus cones in Longyeardalen, Svalbard. Earth Surface Processes and Landforms, 37 (14), 15421555.

DOI : 10.1002/esp.3297

Statham I. (1976) - A scree slope rockfall model. Earth Surface Processes, 1 (1), 43–62.

DOI : 10.1002/esp.3290010106

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Denis Mercier, « Jean Malaurie (1922-2024) : « De la pierre à l’âme » »Géomorphologie : relief, processus, environnement [En ligne], vol. 29 - n°4 | 2023, mis en ligne le 30 mai 2024, consulté le 15 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/geomorphologie/18233 ; DOI : https://doi.org/10.4000/11qxe

Haut de page

Auteur

Denis Mercier

Professeur à Sorbonne Université, Laboratoire de Géographie Physique - UMR 8591 CNRS, 2 rue Henri Dunant, 94320 Thiais, France

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search