Navigation – Plan du site

AccueilLa revueAppels à contributions / Call for...Germanica n° 71/2022

Germanica n° 71/2022

La carte et la frise : les « images » de l’histoire littéraire, entre visualisation et modélisation
Bénédicte Terrisse et Werner Wögerbauer

Appel à contribution

  • 1 Par exemple: Gerrit-Jan Berendse, Diagramm 1, Diagramm 2, in : Die „Sächsische Dichterschule” Lyrik (...)
  • 2 Voir à ce sujet l’appel à communications de Sarah Neelsen et Julia Prager « Organitechnoscience. Or (...)
  • 3 Marielle Macé, « “La valeur a goût de temps”, Bourdieu historien des possibles littéraires », Fabul (...)

Compris comme modélisation des relations entre agents de l’histoire littéraire, les réseaux littéraires s’actualisent facilement sous la forme de schémas ou graphes accompagnant les textes traitant de l’histoire littéraire1. Cependant, le réseau peut être envisagé aussi comme une métaphore. Il possède alors l’ambivalence fondamentale de l’image, oscillant entre métaphore et représentation concrète. En ce sens, le « réseau » semble inséparable d’une interrogation sur la représentation de l’histoire littéraire et dans les histoires littéraires. Il implique en outre un questionnement sur un mode d’écriture qui serait consubstantiel à l’histoire littéraire, alliant récit et images conceptualisantes ou modélisantes, ou bien ayant pour but la visualisation d’un phénomène complexe, à mi-chemin entre art d’écrire littéraire, discours scientifique2 et vocation pédagogique. De manière emblématique, la théorie des champs que l’on peut appréhender comme le modèle d’histoire littéraire développé par Pierre Bourdieu3 repose ainsi sur une métaphore utilisée comme un concept et donnant lieu aux nombreux schémas qui ponctuent les différents chapitres des Règles de l’art. En tant que modalité de l’écriture du savoir, l’histoire littéraire emprunte à différentes disciplines, pouvant relever de la littérature, de la sociologie, de l’anthropologie (Trautmann-Waller 2018), de la didactique ou de l’histoire.

C’est à cette diversité des actualisations possibles de la notion d’image dans l’écriture de l’histoire littéraire que ce numéro aimerait se consacrer, en distinguant deux modes de représentations prédominants dans l’histoire littéraire : la carte et la frise, qui pourront servir de points de départ. On pourrait en effet déceler deux tendances contemporaines de l’écriture savante de l’histoire littéraire. La première se situe dans le sillage des travaux de la géographie littéraire (Moretti 1997, Schmitz-Emans 2005, Piatti 2008), de Franco Moretti et son provocateur Graphs, Maps, Trees : Abstracts Models for a Literary History (2005). La seconde se place davantage du côté d’un Hollier (1989) ou d’un Wellbery (2004) et de leur histoire littéraire qui prend la forme d’une chronique, cherchant à donner place à la singularité de l’événement littéraire et à penser le rapport d’une œuvre à l’histoire sous la forme des constellations ou des sauts de tigres benjaminiens (Wellbery 21, 15).

Les contributions pourront porter sur les différentes images – du schéma à la métaphore en passant par le concept –, qui traversent, accompagnent ou dominent les discours des histoires littéraires ou de l’histoire littéraire, que ce soit dans les manuels, les paratextes d’ouvrages de types divers, anthologiques etc., les discours ou mêmes les fictions, qu’ils soient émis par des savants, des médiateurs – populaires ou non – de la littérature, des traducteurs ou des écrivains.

  • 4 Par exemple Fred Oberhauser/ Gabriele Oberhauser, Literarischer Führer durch die Bundesrepublik Deu (...)

Dans le sillage de la notion de « réseau », on pourra ainsi interroger les termes « groupes », « mouvements », « courants », et autres métaphores maritimes et fluviales ; ou bien songer à l’image du « musée » et à l’emploi des termes « archive » ou « bibliothèque » pour désigner des anthologies et autres formes colligées ; l’inversion du rapport récit-représentation spatiale comme dans les représentations topographiques de la littérature sous la forme, par exemple, d’atlas et guides, ou convoquant la notion de lieux de mémoire, pourra également faire l’objet d’enquêtes4.

Par cette entrée par l’image, il s’agit ainsi d’éclairer un pan de l’écriture de l’histoire littéraire comprise comme genre à part entière et lieu d’élaboration et de transmission d’un savoir littéraire.

Les propositions de contribution en allemand ou en français (max. 1 page) accompagnées d’une notice bio-bibliographique sont à envoyer à Bénédicte Terrisse et Werner Wögerbauer pour le 15 juillet 2021 (benedicte.terrisse@univ-nantes.fr et werner.woegerbauer@univ-nantes.fr).

La publication du numéro est prévue pour décembre 2022 et les manuscrits (max. 40 000 c.) devront parvenir à la rédaction au plus tard le 15 mai 2022.

Bibliographie indicative :

Bibliographie

BERENDSE, Gerrit-Jan: Die „Sächsische Dichterschule”. Lyrik in der DDR der sechziger und siebziger Jahre. Frankfurt am Main, Peter Lang, 1990.

BOURDIEU, Pierre: Les Règles de l’art. Genèse et structure du champ littéraire. Paris, Seuil, 1992.

BUSCHMEIER, Matthias / ERHART, Walter / KAUFFMANN, Kai (Hrsg.): Literaturgeschichte. Theorien, Modelle, Pratiken. Berlin, de Gruyter, 2014.

GOODWIN, Jonathan / HOLBO John (Hrsg.): Reading Graphs, maps, trees: responses to Franco Moretti. Anderson S.C., Parlor Press, 2011.

HOLLIER, Denis (Hrsg.): A New History of French Literature. Harvard, Harvard University Press, 1989.

JAUSS, Hans-Robert: Literaturgeschichte als Provokation. Frankfurt a. M., Suhrkamp, 1970, S. 144-207.

JEANNELLE, Jean-Louis (dir.), Fictions d’histoire littéraire. La Licorne 86 (2009), Rennes, PUR, 2009.

MACE, Marielle : « “La valeur a goût de temps”, Bourdieu historien des possibles littéraires », Fabula-LhT, n° zéro, « Théorie et histoire littéraire », février 2005, URL : http://www.fabula.org/lht/0/Mace.html, page consultée le 11 avril 2020

MORETTI, Franco : Atlante del romanzo europeo. Turin, Giulio Einaudi editore, 1997.

MORETTI, Franco: Graphs, Maps, Trees: abstract models for a literary history. London, New York, Verso, 2005.

OBERHAUSER, Fred/ OBERHAUSER Gabriele, Literarischer Führer durch die Bundesrepublik Deutschland, Frankfurt am Main, Suhrkamp, 1974.

PIATTI, Barbara : Die Geographie der Literatur. Göttingen, Wallstein, 2008.

PURNELLE, Gérald/ DOZO, Björn-Olav : « L’apport des revues et de la statistique à l’approche des réseaux », in Delphine de Marneffe et Benoît Denis (éd.) : Les Réseaux littéraires. Bruxelles, Le CRI / CIEL, 2006, p. 151-174.

RAUCH, Marja / GEISENHANSLÜKE, Achim (Hrsg.): Texte zur Theorie und Didaktik der Literaturgeschichte. Stuttgart, Reclam, 2012.

SCHMITZ-EMANS, Monika, „Topographien der Weltliteratur: ‘Museum’, ‘Atlas’, ‘Luftfracht’ und ‘Imaginäre Bibliothek’”, in Hartmut Böhme (Hrsg.), Topographien der Literatur. Deutsche Literatur im transnationalen Kontext. Stuttgart, Weimar, Metzler, 2005, S. 371-392.

TRAUTMANN-WALLER, Céline: „Weltliteratur ‘aus dem Dorf’? Milan Parrys oral-formulaic Theory in wissenschaftsgeschichtlicher und kulturdiagnostischer Perspektive”, Weimarer Beiträge 64 (2018) 3, S. 325-341.

WELLBERY, David E./ Judith Ryan/ Hans Ulrich Gumbrecht, Anton Kaes, Joseph Leo Koerner / Dorothea E. von Mücke (dir.) : A New History of German Literature. Cambridge, Harvard University Press, 2004.

Haut de page

Notes

1 Par exemple: Gerrit-Jan Berendse, Diagramm 1, Diagramm 2, in : Die „Sächsische Dichterschule” Lyrik in der DDR der sechziger und siebziger Jahre. Frankfurt am Main, Peter Lang, 1990, S. 2 u. 3. Gérald Purnelle/ Björn-Olav Dozo, « L’apport des revues et de la statistique à l’approche des réseaux », in Delphine de Marneffe et Benoît Denis (éd.) : Les Réseaux littéraires, Le CRI / CIEL, 2006, p. 151-174.

2 Voir à ce sujet l’appel à communications de Sarah Neelsen et Julia Prager « Organitechnoscience. Organicité et technicité dans le discours de la littérature », https://ages-info.org/de/2019/06/17/deutsch-cfp_organitechnoscience-organizitat-und-technizitat-im-literaturwissenschaftlichen-diskurs_paris_1-3-04-2020_einsendefrist-31-07-2019/ , consulté le 07.07.2020.

3 Marielle Macé, « “La valeur a goût de temps”, Bourdieu historien des possibles littéraires », Fabula-LhT, n° zéro, « Théorie et histoire littéraire », février 2005, URL : http://www.fabula.org/lht/0/Mace.html, page consultée le 11 avril 2020.

4 Par exemple Fred Oberhauser/ Gabriele Oberhauser, Literarischer Führer durch die Bundesrepublik Deutschland, Frankfurt am Main, Insel, 1974.

Haut de page
  • Logo Alithila
  • Logo Université de Lille
  • Logo Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis
  • Logo Université du Littoral Côte d'Opale
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search