Navigation – Plan du site

AccueilNuméros71DossierNerval lecteur – les lecteurs de ...

Dossier

Nerval lecteur – les lecteurs de Nerval. Le sonnet « Delfica » et Goethe dans le système de coordonnées de la poésie française

Nerval als Leser - Nervals Leser. Das Sonett „Delfica“ und Goethe im Koordinatensystem der französischen Lyrik
Nerval as a reader – Nerval’s readers. The sonnet “Delfica”, and Goethe in the coordinate system of french poetry
Michael Woll
p. 155-172

Résumés

Lorsque l’on cherche à classer Gérard de Nerval (1808-1855) dans l’histoire littéraire européenne, on est confronté à une sorte d’image qui se renverse. Pour les études germaniques, il n’est souvent que le traducteur de Goethe, tandis que dans le contexte de la poésie française, il est considéré comme précurseur de Baudelaire. L’interprétation du sonnet de Nerval « Delfica » montre que l’auteur fait non seulement se rejoindre les deux perspectives, mais qu’il les intègre également dans ses poèmes sous la forme d’une réflexion sur l’histoire. Analyser le rôle de Goethe dans la recherche sur Nerval permet ainsi non seulement de livrer une contribution aux études de philologies comparées, mais peut aussi aider à préciser l’interprétation du poème.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Temps contre chanson
Le dragon moderne
Goethe dans les recherches nervaliennes
(1) La « folie » et le romantisme comme « rêve »
(2) La discontinuité de la modernité
Perspectives de la recherche actuelle

Aperçu du début du texte

Qui s’interroge sur le rôle du poète Gérard de Nerval (1808-1855) dans l’histoire littéraire, est souvent confronté à une ambiguïté, une sorte d’ « image qui se renverse » ou « Kippbild » : pour la germanistique, Nerval est d’abord un lecteur romantique de Goethe et de Heinrich Heine qui doit sa première célébrité à sa traduction de Faust, tandis que dans les études romanistiques, c’est la vision qu’en ont ses lecteurs modernes qui prévaut, lesquels font de lui un précurseur du symbolisme et du surréalisme ayant inspiré Baudelaire et ses successeurs. Les deux perspectives de lecture s’articulent autour de différents points fixes servant de fondement aux réflexions, et partant, autour de différents jugements esthétiques divergents : d’une part, tout se concentre sur Nerval comme lecteur du Faust, autrement dit d’un texte publié l’année de sa naissance, en 1808 ; d’autre part, c’est le point de vue de ses récepteurs après 1900, comme Marcel Proust et surtout André Breton. Pourtant, ni...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michael Woll, « Nerval lecteur – les lecteurs de Nerval. Le sonnet « Delfica » et Goethe dans le système de coordonnées de la poésie française »Germanica, 71 | 2022, 155-172.

Référence électronique

Michael Woll, « Nerval lecteur – les lecteurs de Nerval. Le sonnet « Delfica » et Goethe dans le système de coordonnées de la poésie française »Germanica [En ligne], 71 | 4e trimestre 2022, mis en ligne le 01 janvier 2025, consulté le 17 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/germanica/18981 ; DOI : https://doi.org/10.4000/germanica.18981

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search