Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

Hélène Leclerc (dir.), Le Sud-Ouest de la France et les Pyrénées dans la mémoire des pays de langue allemande au xxe siècle

Martine Benoit
p. 198-199
Référence(s) :

Hélène Leclerc, Le Sud-Ouest de la France et les Pyrénées dans la mémoire des pays de langue allemande au xxe siècle, Le Pérégrinateur éditeur, Toulouse, 232 p., 2018

Texte intégral

1L’idée de ce très bel ouvrage, à la présentation soignée, est née au cours d’un projet de recherche développé par Hilda Inderwildi et Hélène Leclerc au sein du Centre de Recherches et d’Études Germaniques (CREG) de l’université Toulouse-Jean-Jaurès. Sous forme de dictionnaire, il présente les portraits d’intellectuels, d’écrivains et d’artistes germano­phones, originaires d’Allemagne, d’Autriche, de Suisse ou encore de régions autrefois sous la tutelle de l’Autriche-Hongrie, exilés en France et dont la plupart connurent les camps d’internement créés par la Troisième République au moment du déclenchement de la guerre et/ou les camps de la période vichyssoise. Si le passage des Pyrénées par Walter Benjamin, guidé par Lisa Fittko, est un épisode connu, la naissance d’une « communauté d’antifascistes » à l’initiative du pédagogue allemand Pitt Krüger et de son épouse au pied des Pyrénées, au mas de Coûme en 1934 l’est peu : c’est l’intérêt de cet ouvrage qui lie moments déjà bien travaillés et portraits de personnes moins célèbres. Alors qu’on estime à quelque 55 000 réfugiés du Troisième Reich en France pour la période 1939-1945, ce dictionnaire ne pouvait viser l’exhaustivité, les 79 portraits, tous accompagnés de textes d’auteur-e, tentent ainsi de trouver un équilibre dans la diversité des parcours biographiques, des statuts professionnels, des origines nationales, du degré de notoriété et aussi de la représentativité des femmes. Les portraits sont le fruit du travail de 28 contributeur-e-s, dont un nombre important est membre du CREG. On lira ou relira avec attention le texte de Jean Améry sur Gurs, un très beau passage du Diable en France de Feuchtwanger mais aussi la traduction, inédite, d’un extrait de l’autobiographie de Marta Feuchtwanger, Nur eine Frau. Jahre Tage Stunden, l’extrait de Voyage et destin où Alfred Döblin évoque la recherche qu’il entreprend pour retrouver sa femme et son fils à Toulouse, la lettre de Hannah Arendt à Günther Anders où elle évoque Gurs également, un extrait du Livre des Pyrénées de Kurt Tucholsky, du Roman d’Henri IV. La jeunesse du roi, d’Heinrich Mann ou Des morts restent jeunes d’Anna Seghers. On ne peut que saluer la parution de cet ouvrage et remercier son éditrice qui l’a dédié à la mémoire d’Annick Carlier, secrétaire scientifique de Germanica, disparue soudainement cette année.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Martine Benoit, « Hélène Leclerc (dir.), Le Sud-Ouest de la France et les Pyrénées dans la mémoire des pays de langue allemande au xxe siècle », Germanica, 63 | 2018, 198-199.

Référence électronique

Martine Benoit, « Hélène Leclerc (dir.), Le Sud-Ouest de la France et les Pyrénées dans la mémoire des pays de langue allemande au xxe siècle », Germanica [En ligne], 63 | 2018, mis en ligne le 31 décembre 2018, consulté le 21 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/germanica/6271

Haut de page

Auteur

Martine Benoit

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page