Navigation – Plan du site
Au-delà des genres

Poésie et roman du poète : Kruso (2014) de Lutz Seiler

Bernard Banoun: Dichtung und Dichterroman: Kruso (2014) von Lutz Seiler
Bernard Banoun: Poetry and Poet’s novel: Lutz Seiler’s Kruso (2014)
Bernard Banoun
p. 167-182

Résumés

L’article envisage le premier roman de Lutz Seiler, Kruso, comme « roman de poète » : dans la tradition de romans écrits par des poètes, il s’agit d’un roman de formation particulier qui contient d’une part une réflexion sur l’avènement de la voix poétique, d’autre part une poétique fondée sur la primauté de l’ouïe sur les autres sens, poétique mise en pratique également dans cette prose narrative. Cette esthétique pourrait renvoyer à une poésie de la nature à l’écart de la modernité, de la technique, de la société, mais la structure complexe du roman permet de ne pas masquer la dette envers le temps historique.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Trouver sa voix poétique
L’intertextualité
Les paradoxes des « stocks »
L’avènement de la voix
Une poétique sonore
L’oreille et l’ouïe
Rumeur/rauschen
Conclusion

Aperçu du début du texte

Dans l’éloge de Lutz Seiler prononcé lors de la remise du prix Uwe-Johnson à l’écrivain en 2014, Sebastian Kleinschmidt qualifie le roman Kruso de « poème raconté jusqu’au bout » (déficiente traduction de l’expression « auserzähltes Gedicht ») ; le roman aurait sa source dans le poème, gisement, filon exploité jusqu’à l’extrême de ses potentialités narratives tout en restant poème. Il existe certes des romanciers qui ne sont « que » romanciers, des poètes qui ne sont « que » poètes, mais aussi une lignée d’auteurs allés et venus entre prose narrative et poésie au nom d’une perméabilité entre ces genres : dans la littérature de langue allemande, par exemple, Novalis, Hölderlin, Eichendorff, Mörike, Droste-Hülshoff, Rilke, Hilbig. Dans bien des cas (en particulier chez Novalis et Rilke), il s’agit de « romans du poète » comme récits d’une vocation poétique ; souvent aussi, leur caractère autofictionnel est manifeste, en particulier chez Hilbig (seul parmi les auteurs cités pour lequel...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard Banoun, « Poésie et roman du poète : Kruso (2014) de Lutz Seiler », Germanica, 64 | 2019, 167-182.

Référence électronique

Bernard Banoun, « Poésie et roman du poète : Kruso (2014) de Lutz Seiler », Germanica [En ligne], 64 | 2e trimestre 2019, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 22 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/germanica/7083 ; DOI : 10.4000/germanica.7083

Haut de page

Auteur

Bernard Banoun

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page