Navigation – Plan du site
Dossier

Le médium cinématographique à l’épreuve de la propagande

Un dialogue interrompu entre Siegfried Kracauer et Walter Benjamin
Philippe DESPOIX : Das kinematographische Medium im Angesicht der Propaganda. Ein unterbrochener Dialog zwischen Siegfried Kracauer und Walter Benjamin
Philippe DESPOIX : The Film Medium Facing Propaganda. An interrupted Dialogue between Siegfried Kracauer and Walter Benjamin
Philippe Despoix
p. 117-132

Résumés

L’article propose de reconstruire les échanges méconnus sur le cinéma entre Siegfried Kracauer et Walter Benjamin dans les années 1920 et 1930. C’est à partir de la discussion autour du cinéma soviétique, et de Dziga Vertov en particulier, Vertov qu’ils posent tous deux la question d’une possible résistance aux formes de propagande en faisant appel à la puissance documentaire propre au film et aux techniques de plans fixes ou d’arrêt sur image.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Vertov et le cinéma soviétique : un révélateur des échanges Benjamin-Kracauer
L’exemple des Trois chants sur Lénine

Aperçu du début du texte

Dès la seconde moitié des années 1920, Siegfried Kracauer et Walter Benjamin ont tous deux intensément réfléchi à l’émergence des nouvelles formes médiatiques et à leur impact de masse par le biais de la photographie, de la presse illustrée, du cinéma et de la radio. Avant de devenir, dans l’exil américain, l’historien et théoricien du film que l’on connaît, Kracauer avait alors porté, depuis son observatoire de la Frankfurter Zeitung, la critique cinématographique à ses sommets. De son côté, Benjamin s’était, depuis son voyage à Moscou fin 1926, intéressé de près au nouveau cinéma soviétique ; il s’engageait également, au tournant des années 1930, dans une production radiophonique qui nourrit ses réflexions sur les conséquences – y compris politiques – de l’extension de la reproductibilité technique à tous les domaines de la vie. Toutefois, c’est le cinéma qui constituait le pivot de sa fameuse étude « L’œuvre d’art à l’époque de sa reproduction mécanisée » de 1936 dont les passage...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Despoix, « Le médium cinématographique à l’épreuve de la propagande », Germanica, 66 | 2020, 117-132.

Référence électronique

Philippe Despoix, « Le médium cinématographique à l’épreuve de la propagande », Germanica [En ligne], 66 | 2ème trimestre 2020, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 14 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/germanica/8581 ; DOI : https://doi.org/10.4000/germanica.8581

Haut de page

Auteur

Philippe Despoix

Université de Montréal

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page