Skip to navigation – Site map

HomeNuméros67DossierEspaces des marges et dissidence ...

Dossier

Espaces des marges et dissidence religieuse dans la société ashkénaze

Marginal Spaces and Religious Dissent in Ashkenazi Society
Grenzräume und religiöser Dissens in der aschkenasischen Gesellschaft
Jean Baumgarten
p. 13-32

Abstracts

The processes which accompany the entry of the Jews into the modern world have found concrete expression in the multiplication of new spaces. Our study is founded on a short story by Itzhak Bashevis Singer which shows the breaking of the traditional Jewish society. Our analysis also covers the evolution of the hegdesh, the night shelter for the poor, vagabonds, marginal groups, and the kloyz, the private oratory in which mystics prayed and studied. The transformation of the Jewish community is reflected in the evolution of the traditional institutions and the emergence of new marginal spaces.

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2023.
Read it

Outline

Raconter la brisure de la vie juive traditionnelle
Espaces institués et espaces des marges
Crise économique des Temps modernes et paupérisation des masses juives
Le hegdesh, l’asile de nuit pour les pauvres
Marginalisation sociale et espaces périphériques
Les espaces de la dissidence religieuse
L’espace communautaire, laboratoire de la modernité juive

First lines

Isaac Bashevis Singer rédigea, sous le pseudonyme de Itzhak Varshavsky, un récit intitulé Khatskele. Il s’agit du prénom du protagoniste, un libre penseur (apikoyres), incroyant sceptique et hérétique qui, à force de blasphèmes et de provocations, est chassé de partout. Son incroyance se manifeste par des rafales d’offenses blasphématoires dirigées contre Dieu, contre les rabbins, et des propos sacrilèges niant, entre autres, la divinité des textes saints. Jusqu’à la folie, comme le début du récit l’explique : « L’incroyance peut être aussi une folie ». Sa déraison destructrice se manifeste, de même, par son constant brouillage des espaces institués. La kehile peut être entrevue comme une spatialisation de lois, règles, normes et interdits halakhiques. Le protagoniste hérétique du récit se plaît, se complaît, à cultiver sa mauvaise réputation en bouleversant, en renversant la construction et l’ordre religieux propre à l’espace communautaire institué.

Khatskele apparaît comme un subve...

Top of page

References

Bibliographical reference

Jean Baumgarten, “Espaces des marges et dissidence religieuse dans la société ashkénaze”Germanica, 67 | 2020, 13-32.

Electronic reference

Jean Baumgarten, “Espaces des marges et dissidence religieuse dans la société ashkénaze”Germanica [Online], 67 | 4e trimestre 2020, Online since 01 January 2023, connection on 16 September 2021. URL: http://journals.openedition.org/germanica/9341; DOI: https://doi.org/10.4000/germanica.9341

Top of page

About the author

Jean Baumgarten

CNRS-EHESS, Paris

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Alithila
  • Logo Université de Lille
  • Logo Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis
  • Logo Université du Littoral Côte d'Opale
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search