Navigation – Plan du site

AccueilNuméros67DossierKaffeehausjuden : Les Juifs de Le...

Dossier

Kaffeehausjuden : Les Juifs de Lemberg/ Lwów et la culture des cafés

Kaffeehausjuden: The Jews of Lemberg/ Lwów and the Culture of Cafés
Kaffeehausjuden: die Juden aus Lemberg/ Lwów und die Kaffeehauskultur
Delphine Bechtel
p. 85-100

Résumés

Cet article s’intéresse à la manière dont la Lemberg autrichienne puis la Lwów polonaise de l’entre-deux-guerres se sont approprié la Wiener Kaffeehauskultur et au rôle qu’ont joué les Juifs, second groupe ethnique et religieux de la ville, dans l’adaptation du modèle autrichien, que ce soit en tant que tenanciers, clients ou usagers. Ainsi, nous tentons d’établir une double typologie, celle des lieux mixtes fréquentés par des Juifs et des non-Juifs, et celle de ceux où se réunissent plus particulièrement des cercles professionnels juifs et/ou yiddish, les écrivains notamment, pour en comprendre la fonction dans la vie sociale et intellectuelle des Juifs de Lemberg. Situés au carrefour de la consommation, de la sociabilité et de la culture du loisir, lieu du multilinguisme par excellence, les cafés étaient susceptibles de constituer un creuset essentiel au processus d’acculturation. Cette étude des cafés, qui se conjugue nécessairement avec une subtile étude socioculturelle des milieux juifs et non-juifs de la ville et de leurs interactions au fil des décennies, s’attache également à décrire l’invention d’une culture du divertissement dans laquelle les entrepreneurs juifs jouèrent un rôle de médiateurs entre haute et basse culture et contribuèrent à asseoir la réputation du Juif galitsyaner.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

De la Lemberg habsbourgeoise à la Lwów polonaise à travers ses cafés multiculturels
Des Kneipen aux grands cafés et cabarets juifs : consommation et identité galicienne
Des cafés littéraires yiddish à l’invention d’une culture du divertissement

Aperçu du début du texte

Lemberg faisait partie de ces villes habsbourgeoises où la Wiener Kaffeehauskultur (inscrite à l’inventaire national du patrimoine culturel immatériel autrichien en 2011) était une institution. En 1911, elle comptait 46 cafés, sans parler des pâtisseries, restaurants, auberges et tavernes… Observant Lemberg en 1910, l’historien galicien Franciszek Jaworski constatait : « Dans la pénombre des cafés vivent des groupes entiers de gens, formant une société caractéristique et particulière, avide de l’agitation nerveuse et de souffle européen, se délectant des colonnes de papier imprimé, insatiable des potins de la grande ville, et surtout de vie pétillante, d’ondes de lumière vibrante, d’arabesques de fumée, au milieu des appels hélant les serveurs. »

Dans la Lemberg autrichienne, puis la Lwów polonaise de l’entre-deux-guerres, les Juifs constituaient un bon tiers de la population, et après les Polonais, le second groupe ethnique et religieux de la ville, loin devant les Ukrainiens. Comme...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Delphine Bechtel, « Kaffeehausjuden : Les Juifs de Lemberg/ Lwów et la culture des cafés »Germanica, 67 | 2020, 85-100.

Référence électronique

Delphine Bechtel, « Kaffeehausjuden : Les Juifs de Lemberg/ Lwów et la culture des cafés »Germanica [En ligne], 67 | 4e trimestre 2020, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 25 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/germanica/9441 ; DOI : https://doi.org/10.4000/germanica.9441

Haut de page

Auteur

Delphine Bechtel

(Sorbonne Université et CIRCE-Eur’ORBEM)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Alithila
  • Logo Université de Lille
  • Logo Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis
  • Logo Université du Littoral Côte d'Opale
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search