Navigation – Plan du site

AccueilNuméros37Compte-rendusLe Ferrec Laurence, Veniard Marie...

Compte-rendus

Le Ferrec Laurence, Veniard Marie, dirs., Langage et migrations, perspectives pluridisciplinaires

Éditions Lambert Lucas, Limoges, 2021, 258 p.
Annemarie Dinvaut
Référence(s) :

Le Ferrec Laurence, Veniard Marie, dirs., Langage et migrations, perspectives pluridisciplinaires, Éditions Lambert Lucas, Limoges, 2021, 258 p.

Texte intégral

1L’ouvrage Langage et migrations, perspectives pluridisciplinaires s’inscrit dans les Sciences du langage, dans la mesure où il s’intéresse aux situations langagières inhérentes à l’expérience migratoire et vécues par les exilé·es et leurs interlocuteur·rices. Il prend également en compte les contextes sociétaux, politiques, institutionnels, historiques de ces situations et enrichit le discours scientifique et pluridisciplinaire sur les migrations.

2Cet ouvrage se propose :

  • de mieux comprendre les migrations. Les douze contributions montrent comment l’activité langagière est indissociable des multiples secteurs concernés par la migration, qu’il s’agisse de l’emploi, de la santé, de l’éducation, de l’interprétariat ; comment elle s’articule avec des gestes essentiels et multiformes et les rend possibles : médiation, accompagnement, explicitation, étayage...

  • D’éclairer les savoirs susceptibles d’être partagés entre exilé·es, professionnel·les, militant·es, d’ouvrir des perspectives de coopération et de formation.

  • De confronter des discours scientifiques différents et de tracer les contours du champ des études migratoires.

3Plusieurs éléments contribuent à atteindre ces objectifs et à enrichir le regard des lecteur·rices sur la migration, les activités associées et leurs protagonistes :

    • 1 PRADEAU Coraline, « L’intégration et l’assimilation par la langue dans la législation et les argume (...)
    • 2 VENIARD Marie, « La dialectique humanité-fermeté dans les discours politiques et médiatiques sur l’ (...)
    • 3 SIMONNEAU Damien, « Les langages de la contestation. Comparaison de deux campagnes de défense des d (...)
    • 4 CHAMBON Nicolas, LAMBERT Patricia, TICCA Anna-Claudia et TRAVERSO Véronique, « Le patient, le médec (...)
    • 5 CANUT Cécile, « ’Chercher sa vie’... Rester sur le qui-vive », p. 25-39.
    • 6 L’étude des mobilités nord-sud pourra révéler des disparités, par exemple entre les hommes expatrié (...)

    une grande diversité de points de vue est présentée, ceux des institutions (Pradeau1), des énonciateur·rices de discours politiques et médiatiques (Veniard2), de militant·es en faveur des droits des migrant·es (Simonneau3, Chambon, Lambert, Ticca et Traverso4), de professionnel·les de la santé, de l’éducation, d’exilé·es mais aussi de personnes « qui restent » (Canut5). Cette salutaire diversité contribue à dés-altériser les exilé·es, à rebours de représentations qui homogénéisent ou hiérarchisent. Elle pourra être amplifiée par des études6 sur les émigrations, les expatriations de Français·es à l’étranger.

    • 7 AUGER Nathalie, FLEURET Carole, « La part langagière des migrations à l’école. Dynamiques des langu (...)

    Différents contextes sont mis en regard, la Belgique et la France (Simonneau, ibid.), le Canada et la France (Auger et Fleuret7), la France et d’autres pays de l’Union européenne à propos de la législation et des argumentaires politiques (Pradeau, ibid.).

    • 8 VADOT Maude, « Quand des formateurs et formatrices linguistiques parlent d’“intégration” : producti (...)

    Les auteur·es analysent les discours politiques, en particulier « la dialectique humanité-fermeté » qui agit à la fois sur la condition des exilé·es et sur le corps électoral et qui vise à anticiper voire rendre impossible toute opposition (Veniard, ibid.). Ces discours ont pour corollaire l’institutionnalisation de la formation en français, qui accueille - met au pas (Vadot8).

    • 9 PANIS Caroline, « La migration des discours. Contribution de la sociolinguistique politique à l’étu (...)

    Iels analysent les articulations entre l’hétérogénéité des discours, les imaginaires et les valeurs convoquées, les subjectivités et leurs arrière-plans sociétaux : pour les récits de migration des Sénégalais installés au Cap-Vert, qui diffèrent selon qu’ils s’adressent à leurs compatriotes restés au pays ou à des Occidentaux·les (Panis9) pour les discours militants des campagnes (Simonneau, ibid.), pour les enseignant·es (Vadot, ibid.).

    • 10 AUZANNEAU Michelle, LECLèRE Malory, « Que signifie apprendre le français pour les mineurs non accom (...)
    • 11 CORNY Laurence, « La compréhension écrite en L2 : le cas des élèves allophones et des textes exposi (...)

    Iels analysent le tissage des activités, enchevêtrement apparent qui complexifie et enrichit la compréhension de l’interprète qui explique et traduit, du médecin qui s’adresse de manière combinée à la personne exilée et à l’interprète (Chambon et al., ibid.), également celle des chercheures-formatrices impliquées dans les activités de classe (Auzanneau et Leclère10), celle des enseignant·es (Corny11).

  • L’ouvrage considère les situations des exilé·es dans leur complexité, non seulement depuis leur arrivée dans la société d’accueil, mais au cours de leur voyage et encore en amont, dans leur société d’origine. Cette prise en compte permet de mieux comprendre leur parcours, leur inclusion dans la société d’accueil, leurs apprentissages linguistiques (Panis, Auzanneau et Leclère, ibid., Corny, ibid.).

  • Outre la linguistique et la sociolinguistique, les chercheur·es se réfèrent à différentes disciplines, l’anthropologie, l’ethnopsychiatrie, les sciences de l’éducation, la sociologie, la socio-démographie, les sciences politiques, l’histoire – en particulier pour ce qui concerne l’héritage de l’histoire coloniale.

  • Les auteur·es de cet ouvrage ne se contentent pas de contribuer aux études sur les migrations, iels définissent une démarche et une éthique (Canut, ibid., Auzanneau et Leclère, ibid.) en soulignant à quel point « la compréhension [des mobilités] ne peut se faire indépendamment d’une immersion longue sur le terrain et d’un dialogue permanent » (Auzanneau et Leclère, ibid.) avec l’ensemble des protagonistes. Les chercheur·es ne tentent pas d’éviter les biais dans leur recherche en recherchant une distance, mais en désignant clairement la proximité avec leur terrain (Simonneau, ibid.).

4Cet ouvrage inspire des perspectives pour la formation et la recherche :

  • L’écart entre d’une part les imaginaires sur les liens entre intégration et maitrise de la langue et d’autre part l’intégration réelle pourra être exploré plus avant.

  • Les activités de médiation, d’accompagnement et d’explicitation passent le plus souvent par l’activité langagière orale ou écrite, mais elles peuvent aussi être relayées par d’autres modes d’expression, par exemple le dessin, l’expression corporelle.

    • 12 Nous regrettons, dans l’un des articles, l’étonnante persistance de l’appellation « Afrique noire »

    Une réflexion sur la terminologie12 et sur ce qu’elle véhicule parait incontournable : migration ou mobilité ? Exilé·es, détaché·es, expatrié·es ou migrant·es ?

5Les auteur·es de Langage et migration : perspectives pluridisciplinaires ont largement atteint les objectifs qu’iels se sont donné·es, et contribuent à enrichir les études migratoires, à questionner et améliorer les gestes des professionnel·les impliqué·es, à construire une communauté efficiente de réflexion et de pratiques.

Haut de page

Notes

1 PRADEAU Coraline, « L’intégration et l’assimilation par la langue dans la législation et les argumentaires politiques en France », p. 121-135.

2 VENIARD Marie, « La dialectique humanité-fermeté dans les discours politiques et médiatiques sur l’immigration (2017-2018) », p. 79-100.

3 SIMONNEAU Damien, « Les langages de la contestation. Comparaison de deux campagnes de défense des droites des migrants en France et en Belgique », p. 101-119.

4 CHAMBON Nicolas, LAMBERT Patricia, TICCA Anna-Claudia et TRAVERSO Véronique, « Le patient, le médecin et l’interprète dans les consultations médicales d’expertise pour la demande d’asile », p. 139-161.

5 CANUT Cécile, « ’Chercher sa vie’... Rester sur le qui-vive », p. 25-39.

6 L’étude des mobilités nord-sud pourra révéler des disparités, par exemple entre les hommes expatriés le plus souvent accompagnés de leur époux·se et les femmes qui partent seules.

7 AUGER Nathalie, FLEURET Carole, « La part langagière des migrations à l’école. Dynamiques des langues et du langage dans les classes plurilingues au travers de la lecture d’albums de jeunesse », p. 221-235.

8 VADOT Maude, « Quand des formateurs et formatrices linguistiques parlent d’“intégration” : production de sens et investissement sémantique », p. 201-220.

9 PANIS Caroline, « La migration des discours. Contribution de la sociolinguistique politique à l’étude des pratiques migratoires et des dynamiques sociales à Sal (Cap-Vert) », p. 59-76.

10 AUZANNEAU Michelle, LECLèRE Malory, « Que signifie apprendre le français pour les mineurs non accompagnés suivis à la Protection Judiciaire de la Jeunesse ? Enjeux et contextualisation des questions langagières », p. 179-197.

11 CORNY Laurence, « La compréhension écrite en L2 : le cas des élèves allophones et des textes expositifs en histoire et géographie », p. 237-253.

12 Nous regrettons, dans l’un des articles, l’étonnante persistance de l’appellation « Afrique noire ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Annemarie Dinvaut, « Le Ferrec Laurence, Veniard Marie, dirs., Langage et migrations, perspectives pluridisciplinaires »Glottopol [En ligne], 37 | 2022, mis en ligne le 01 juillet 2022, consulté le 14 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/glottopol/2730 ; DOI : https://doi.org/10.4000/glottopol.2730

Haut de page

Auteur

Annemarie Dinvaut

Avignon Université, ICTT

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search