Navigation – Plan du site

AccueilNuméros34

34 | 2022
Tous les musées du monde

Sous la direction de Julien Bondaz et Sarah Frioux-Salgas
Tous les musées du monde
Informations sur cette image
200 pages — 50 illustrations — 20 €
ISBN 978-2-35744-135-4

« Non, jamais dans la balance de la connaissance, le poids de tous les musées du monde ne pèsera autant qu'une étincelle de sympathie humaine »
Aimé Césaire, Discours sur le colonialisme, 1950

À l’heure où se multiplient les débats au sujet de deux phénomènes en partie liés que sont l’appropriation des biens culturels africains par les sociétés occidentales (et leurs restitutions) et la décolonialisation des musées européens, ce numéro de Gradhiva nous invite au recul historique en nous focalisant sur ce qui se passe dans les musées au moment des décolonisations. En effet les musées créés dans les colonies, sinon l’idée même de musée, connaissent alors des destinées variées, allant de l’abandon ou de la mise en sommeil à des réemplois novateurs voire utopiques, en passant par des formes, plus fréquentes, de continuité muséale. Les décolonisations ouvrent une période de recyclage critique de la muséologie coloniale. Cette perspective historique et comparative sur l’appropriation, le détournement ou le rejet des formes muséales en Asie, en Afrique et au Proche-Orient est en grande partie inédite, car elle oblige à dépasser l’histoire institutionnelle des musées pour mettre en avant des acteurs, des réseaux, des formes de transversalités, de transnationalismes. Plus largement il s’agit de comprendre comment des pays nouvellement indépendants ont essayé, via leurs institutions muséales, de définir ou redéfinir leur culture et de s’inscrire dans les champs de l’histoire de l’art, de l’histoire, de l’anthropologie et des sciences de leur temps.

  • Logo Musée du quai Branly
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search