Navigation – Plan du site
Artistes

Young Girl Reading Group

YGRG14X : reading with the single hand II (2017)
Roxane Bovet

Résumé

Présentation du travail du collectif Young Girl Reading Group et de leur performance YGRG14X : reading with the single hand II (2017)

Haut de page

Texte intégral

Diffuseur d’odeurs créé pour la performance « Young Girl Reading Group 145 », Kunsthalle Basel, 2017, courtesy des artistes

© Young Girl Reading Group

1Young Girl Reading Group en appelle à l’expérimentation : premièrement, admettre qu’on ne sait pas comment faire, mais réclamer de l’espace, la paix et le respect. Puis, commencer son expérimentation, obstinément.

2Dans un monde où la critique a perdu à la fois son prestige et son pouvoir, elle revendique la raison comme moteur de l’émancipation féministe. Dans un monde hostile, elle questionne les formes convenues du savoir et leur distribution.

3Groupe de lecture polymorphe et nomade, YGRG prend forme tous les dimanche soir à 19h dans un salon, un espace d’exposition ou sur une plateforme virtuelle. Initié par Dorota Gaweda et Eglé Kulbokaite en 2013, YGRG n’est pas réservé aux jeunes filles.

4>> La jeune fille n’est pas toujours jeune, elle n’est même pas toujours une fille. Elle n’est que l’allégorie du citoyen modèle que tente de modeler la société capitaliste : impuissant, vierge, compulsif, aliéné et aliénant.

5YGRG expérimente la lecture à voix haute pour tenter de trouver un langage commun, et pour souligner la relation entre le corps, le texte et le corps collectif. Elles citent, s’approprient, volent et re-transmettent une pensée transformée par son passage dans le groupe, par l’oralité et la pluralité des voix. La forme aidant le fond, YGRG ce n’est pas uniquement une affaire de textes lus ou écrits. Ce sont aussi des objets et une scénographie qui en disent aussi long que les mots : un peignoir du Hilton, l’odeur de la jeune fille, un smartphone colsonné à un mollet, et le corps, toujours présent, habillé d’imprimés écossais, de batiks ou de T-shirt anagrammés. Dorota Gaweda et Eglé Kulbokaite s’intéressent au langage sous toutes ses formes. L’esthétique qu’elles emploient interroge visuellement les relations entre pouvoir, genres, technologies et désirs. Sur internet, elle paraît lisse, elle est séduisante et exubérante. Dans les installations, elle devient confortable, plus sobre et moins esthétisante. Toujours, elle est intelligente, obsessionnelle et collective.

6Young Girl Reading Group est un collectif polano-lituanien créé par Dorota Gawęda (*1986) et Eglė Kulbokaitė (*1987). Elles vivent et travaillent à Bâle (CH) et Athènes (GR)

Youg Girl Reading Group, YGRG14X : reading with the single hand II (2017)

7En décembre dernier, l’espace d’exposition zurichois Mikroo accueillait YGRG14X : reading with the single hand II, une installation performative conçue à l’origine pour la 13ème Baltic Triennal de Vilnius. Polymorphe et multi-média le projet se déploie dans différentes dimensions grâce à trois tentacules : une lecture performative, un espace scénographique et la diffusion directe de fragments visuels en ligne.

  • 1 « For the first time, the hand appeared as a new and troubled (genderless) sexual organ that could (...)

8Assises sur un tas d’argile ocre ou couchées sur un socle carrelé de blanc, Elin Gonzalez et Sitara Abuzar Ghaznawi, les deux performeuses, lisent à voix haute. Parfois, l’une relève un mot et le note sur sa basket, elles prennent des photos et se filment avec leur smartphone. Directement, elles postent le matériel en ligne, disséminant la performance dans le monde entier. Le texte est un hybride composé d’extraits du YGRG Manifesto et de Gender, Sexuality, and the Biopolitics of Architecture : From the Secret Museum to Playboy de Paul B. Preciado. Bras tendus, tête balancée en arrière, elles lisent et énoncent le texte en adoptant des poses inconfortables. Les postures inhabituelles soulignent les possibilités du corps et la structure des mouvements. Elles rappellent au passage que la lecture n’est pas une activité uniquement intellectuelle, qu’elle est directement liée au parcours de l’œil sur la page, à la main qui tient le livre et à celle qui masturbe le sexe si le livre est pornographique1.

YGRG14X : reading with the single hand II, 14 décembre 2017 – 25 juin 2018, Mikro, Zurich, performé par Elin Gonzalez et Sitara Abuzar Ghaznawi.

© Young Girl Reading Group

YGRG14X : reading with the single hand II, 14 décembre 2017 – 25 juin 2018, Mikro, Zurich, performé par Elin Gonzalez et Sitara Abuzar Ghaznawi.

© Young Girl Reading Group

YGRG14X : reading with the single hand II, 14 décembre 2017 – 25 juin 2018, Mikro, Zurich, performé par Elin Gonzalez et Sitara Abuzar Ghaznawi.

© Young Girl Reading Group

Haut de page

Notes

1 « For the first time, the hand appeared as a new and troubled (genderless) sexual organ that could break into the energetic body circuit causing an unnecessary waste of productive and reproductive fluids. Reading pornographic novels was « lire d’une seule main » wich implied that it was the activity of reading itself moved the « second hand » to touch the body unleashing pleasure. » Fragment du texte lu pendant la performance.

Haut de page

Table des illustrations

Légende Diffuseur d’odeurs créé pour la performance « Young Girl Reading Group 145 », Kunsthalle Basel, 2017, courtesy des artistes
Crédits © Young Girl Reading Group
URL http://journals.openedition.org/gss/docannexe/image/4844/img-1.png
Fichier image/png, 1,8M
Légende YGRG14X : reading with the single hand II, 14 décembre 2017 – 25 juin 2018, Mikro, Zurich, performé par Elin Gonzalez et Sitara Abuzar Ghaznawi.
Crédits © Young Girl Reading Group
URL http://journals.openedition.org/gss/docannexe/image/4844/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,9M
Légende YGRG14X : reading with the single hand II, 14 décembre 2017 – 25 juin 2018, Mikro, Zurich, performé par Elin Gonzalez et Sitara Abuzar Ghaznawi.
Crédits © Young Girl Reading Group
URL http://journals.openedition.org/gss/docannexe/image/4844/img-3.png
Fichier image/png, 3,7M
Légende YGRG14X : reading with the single hand II, 14 décembre 2017 – 25 juin 2018, Mikro, Zurich, performé par Elin Gonzalez et Sitara Abuzar Ghaznawi.
Crédits © Young Girl Reading Group
URL http://journals.openedition.org/gss/docannexe/image/4844/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 2,1M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Roxane Bovet, « Young Girl Reading Group », Genre, sexualité & société [En ligne], Hors-série n°3 | 2018, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 17 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/gss/4844 ; DOI : 10.4000/gss.4844

Haut de page

Auteur

Roxane Bovet

Curatrice, éditrice, Espace Forde, (Genève), Éditions Clinamen (Genève)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Genre, sexualité et société est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo Iris - EHESS
  • Logo Institut Emilie du Châtelet
  • Logo CNRS
  • OpenEdition Journals