Navigation – Plan du site
Dossier

L'enseignement technique et professionnel à l’épreuve des locaux : la Société d’enseignement professionnel du Rhône et ses lieux de formation (Lyon, 1864-2013)

The issue of location in technical and vocational education: the case of the Société d’Enseignement Professionnel du Rhône (Lyon, 1864-2013)
François Robert
p. 67-89

Résumés

Peut-on parler, pour ce qui est de l’enseignement technique et professionnel, d’une symbolique politique du groupe scolaire qui s’incarnerait dans l’architecture des bâtiments ? Questionner le bâti revient à s’interroger sur le rôle dédié aux constructions ainsi que sur les porteurs de projets et les moyens financiers mis en œuvre pour les réaliser. C’est également mettre au jour la question des espaces, facteur central du développement de l’enseignement technique, notamment en milieu urbain où l’accès au foncier est problématique. En examinant le cas de la Société d’enseignement professionnel du Rhône, association privée fondée en 1864 et qui est devenue la plus grande institution d’enseignement professionnel de la région Rhône-Alpes, cet article cherche à comprendre comment cette institution a développé ses lieux d’enseignement et comment elle les a financés. Il montre que le développement des cours de la Société a poussé ses administrateurs à rechercher sans cesse de nouveaux espaces, et qu’ils ont cherché, par leur politique immobilière, à endiguer la demande incessante de locaux.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

I. Évolution de la demande d’enseignement et multiplication des lieux de formation
II. Les prémices : une architecture d’habitation
III. L’immobilier d’après-guerre : une architecture spécifique ?
IV. La réutilisation des friches industrielles

Aperçu du début du texte

Les recherches sur l’histoire de l’architecture des constructions scolaires sont maintenant assez nombreuses. Même si certaines des facettes de cette histoire sont peu explorées, elles reflètent une diversité d’intérêt variant selon le niveau et le type d’enseignement. Si l’on peut parler d’une symbolique politique du groupe scolaire, qu’en est-il alors pour l’enseignement technique et professionnel ? Peut-on parler, concernant cet enseignement, d’une symbolique qui s’incarnerait dans l’architecture des bâtiments pour représenter un projet politique porté par le patronat local en matière d’enseignement ? En ce sens, questionner le bâti revient à s’interroger sur le rôle dédié aux constructions (lieu et fonctions), sur les porteurs de projets (privé, public), et sur les moyens financiers mis en œuvre pour les réaliser. L’enseignement technique et professionnel nécessite des espaces importants pour dispenser des savoirs spécifiques. Cette variable espace est un facteur central dans le...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Robert, « L'enseignement technique et professionnel à l’épreuve des locaux : la Société d’enseignement professionnel du Rhône et ses lieux de formation (Lyon, 1864-2013) », Histoire de l’éducation, 147 | 2017, 67-89.

Référence électronique

François Robert, « L'enseignement technique et professionnel à l’épreuve des locaux : la Société d’enseignement professionnel du Rhône et ses lieux de formation (Lyon, 1864-2013) », Histoire de l’éducation [En ligne], 147 | 2017, mis en ligne le 30 juin 2020, consulté le 25 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/histoire-education/3278 ; DOI : 10.4000/histoire-education.3278

Haut de page

Auteur

François Robert

CNRS, Triangle UMR 5206 – francois.robert@ens-lyon.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page