Navigation – Plan du site

AccueilNuméros154VariaRéformer les rythmes scolaires en...

Varia

Réformer les rythmes scolaires en France (1848-2017)

Reforming school time in France (1848-2017)
Julien Cahon
p. 209-256

Résumés

Cet article renoue les fils d’une histoire complexe, à laquelle l’historiographie s’est jusqu’à présent très peu intéressée alors qu’il s’agit d’une composante pédagogique essentielle : les réformes des rythmes scolaires en France. Mobilisant et croisant archives de cabinets ministériels, archives locales (collectivités territoriales et inspections académiques), publications syndicales et presse généraliste, il démontre, à rebours des idées reçues, que la réforme des rythmes scolaires a une longue histoire, qui débute bien avant la décentralisation, et dont la réforme de 2013 est davantage l’écume. Du milieu du XIXe siècle, qui ouvre les réflexions sur le sujet, au décret du 28 juin 2017 qui autorise le retour à la semaine de 4 jours et met un terme à la réforme des rythmes scolaires portée par le ministre de l’Éducation nationale Vincent Peillon à partir de 2013, il questionne plus globalement le rôle des acteurs de ces politiques éducatives, le destin de ces réformes, les débats qu’elles ont engendrés et éclaire finalement les raisons des difficultés permanentes à réformer les rythmes scolaires.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

I. Aménager le temps à l’école : au service d’une pédagogie rénovée (1848-1969)
1. Trouver le bon rythme : une question ancienne
2. Des rythmes scolaires pour enseigner autrement (1929-1944)
3. Les rythmes scolaires en question (années 1950-1960)
II. L’enseignement au service des rythmes de vie : l’école à la petite semaine ? (1969-2017)
1. L’équilibre rompu (1968-1981)
2. Une occasion de décentraliser (1981-1994)
3. Semaine des trois jeudis ou des cinq matins ? (1995-2017)
Conclusion : réformer les rythmes scolaires en France, mission impossible ?

Aperçu du texte

« Pour étudier avec fruit, il faut être attentif : or, l’attention se lasse d’autant plus qu’on la surmène. […] D’une façon générale, on exagère la dose du travail imposé aux élèves, au risque de leur en inspirer le dégoût. Et ce n’est pas sans quelque raison que la Société suisse des professeurs secondaires ramène toute la question de l’éducation nationale à une question de réduction d’horaire, la décompression de l’âme et de l’esprit qui peut en résulter étant considérée comme la condition préalable du développement harmonieux de l’enfant. Mais, objecte-t-on, l’allégement de l’horaire entraînera des suppressions : réduire les heures de classe, c’est réduire les programmes. Et, ici, on se heurte à des résistances de la part de ceux qui considèrent les programmes comme intangibles. Efforçons-nous alors de leur démontrer que ce n’est pas le programme qui doit faire loi, mais le bien de l’élève. Le programme est fait pour l’élève et non l’élève pour le programme, et mieux vaut éveille...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Julien Cahon, « Réformer les rythmes scolaires en France (1848-2017) »Histoire de l’éducation, 154 | 2020, 209-256.

Référence électronique

Julien Cahon, « Réformer les rythmes scolaires en France (1848-2017) »Histoire de l’éducation [En ligne], 154 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 17 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/histoire-education/5790 ; DOI : https://doi.org/10.4000/histoire-education.5790

Haut de page

Auteur

Julien Cahon

Université de Picardie

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Logo ENS Éditions
  • Logo Institut français de l'éducation
  • Logo larhra
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search