Navigation – Plan du site

AccueilNuméros158Comptes rendus et notes critiquesDÉNECHÈRE (Yves) (dir.), Enjeux p...

Comptes rendus et notes critiques

DÉNECHÈRE (Yves) (dir.), Enjeux postcoloniaux de l’enfance et de la jeunesse (1945-1980)

Chantal Verdeil
p. 202-203
Référence(s) :

DÉNECHÈRE (Yves) (dir.), Enjeux postcoloniaux de l’enfance et de la jeunesse (1945-1980), Bruxelles, Peter Lang, 2019, 247 p.

Texte intégral

1Ce court ouvrage rend compte d’un colloque intitulé « Décolonisations et enjeux post-coloniaux de l’enfance et de la jeunesse (1945-1980) » qui s’est tenu à Angers en 2018. Une publication rapide pour des actes de colloque, ce qu’il faut saluer. La problématique générale porte sur les articulations entre « temps colonial et temps postcolonial […] dans les domaines de l’enfance et de la jeunesse » (p. 17) dans les « espaces ayant subi l’impérialisme français et belge ». L’ouvrage rassemble une vingtaine de textes en quatre parties. La première évoque les « Enjeux de l’éducation des enfants et de la formation des jeunes », à travers plusieurs prismes : des biographies (leaders africains de l’indépendance, une famille originaire des comptoirs français de l’Inde installée longtemps au Vietnam), les débats que soulève l’éducation des plus jeunes enfants au sein de plusieurs institutions internationales (UNICEF, UNESCO, etc.), les politiques linguistiques (en Tunisie, en Polynésie française). Sur ce plan, Marie Salaün montre, à propos de la Polynésie française (où la décolonisation ne signifie pas indépendance), combien la jeunesse est au cœur d’une politique « d’arrimage des îles des antipodes à la République » (p. 58). La politique éducative, pourtant associée au projet colonial, prend de l’ampleur avec la fin de la colonisation proprement dite.

2La seconde partie, « Enfants métis : de la question coloniale aux enjeux post-coloniaux », affiche davantage de cohérence. En évoquant par le bas la situation des métis, les contributions de Françoise Blum et Rachel Jean-Baptiste insistent sur la variété des situations, la plasticité des identités et la capacité d’action des métis ou de leurs mères. Leur propos complète le texte de Alvine Henriette Assembe Ndi, dont l’approche est plus juridique et surplombante. Les parcours d’enfants eurasiens « rapatriés » du Vietnam en France, évoqués par Alice Voisin puis par Yves Denéchère, illustrent le legs colonial, ses transformations et ses ambiguïtés (encourager « l’intégration » des métis tout en les parquant dans des camps).

3La troisième partie aborde des « Formes d’encadrement et de contrôle de la jeunesse ». En Algérie sont créés entre 1958 et 1962 des foyers féminins pour former des jeunes filles et, dans le contexte de la guerre, renforcer leur attachement à la France. Au Sénégal et au Cameroun, des camps/villages de pionniers visent à encadrer la jeunesse et la mettre au service d’un projet de développement rural et agricole qui se heurte à la croissance urbaine. Au Cameroun, le village pionnier de Minkama est créé avec l’appui d’experts venus d’Israël. Là aussi, le legs colonial est bien visible, mais peu mis en avant. Le recours à ces experts israéliens et la circulation de l’expertise qu’il suppose ne sont pas relevés.

4Le choix de privilégier des textes très courts n’emporte pas complètement l’adhésion. Bien des textes peinent à dégager justement les enjeux des problématiques qu’ils soulèvent. Les questions étudiées sont parfois peu ou mal situées dans les débats historiographiques, les sources ne sont pas toujours présentées avec clarté, l’édition n’est pas toujours soignée. L’introduction qui se contente de rappeler les questionnements du colloque, puis de résumer les principales communications ne dégage pas de synthèse. Si plusieurs textes sont très stimulants, il reste difficile de voir précisément où sont les « éclairages nouveaux » sur des « objets de recherches peu travaillés et encore plus de dégager les « nouvelles pistes de recherche » ce qui était pourtant l’ambition de l’ouvrage (p. 25).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Chantal Verdeil, « DÉNECHÈRE (Yves) (dir.), Enjeux postcoloniaux de l’enfance et de la jeunesse (1945-1980) »Histoire de l’éducation, 158 | 2022, 202-203.

Référence électronique

Chantal Verdeil, « DÉNECHÈRE (Yves) (dir.), Enjeux postcoloniaux de l’enfance et de la jeunesse (1945-1980) »Histoire de l’éducation [En ligne], 158 | 2022, mis en ligne le 01 novembre 2022, consulté le 21 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/histoire-education/8187 ; DOI : https://doi.org/10.4000/histoire-education.8187

Haut de page

Auteur

Chantal Verdeil

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search