Navigation – Plan du site

AccueilNuméros161VariaInstituteurs et institutrices cat...

Varia

Instituteurs et institutrices catholiques dans l’enseignement public : la Paroisse universitaire de Franche-Comté (1920-1950)

Catholic teachers in French state education: the Paroisse universitaire in Franche-Comté (1920-1950)
Vincent Petit
p. 165-186

Résumés

La Paroisse universitaire qui réunit les enseignants catholiques de l’enseignement public a joué un rôle important dans le diocèse de Besançon, terre de chrétienté fervente mais républicaine et patriote. Ses membres ont été à la pointe de l’aggiornamento du monde catholique à partir de 1945, que ce soit avec l’acceptation définitive du principe de laïcité à l’école, le ralliement à des partis de gauche, et sur le terrain spécifiquement religieux, avec la liturgie et l’œcuménisme. Cette étude, au plus près du terrain, s’attachera surtout à reconstituer la formation des groupes d’instituteurs et d’institutrices catholiques au sein de l’enseignement public et leurs relations avec leurs collègues de l’enseignement secondaire et supérieur.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

I. La formation du Groupe des instituteurs publics catholiques
1. De l’abbé Flory à l’abbé Ball
2. L’expérience syndicale de l’Union nationale des membres de l’enseignement public
II. L’activité de la PU sous l’Occupation
1. Un dynamisme certain
2. La publication d’une Lettre aux instituteurs
3. La prise de distance progressive vis-à-vis du régime de Vichy
4. Le prêtre et l’instituteur
5. La PU comme forme d’Action catholique ?
III. Ouvertures après 1945
1. Laïcité
2. Liturgie et œcuménisme
3. Glissement à gauche

Aperçu du texte

Un des contributeurs de la Lettre aux instituteurs catholiques du Doubs, de la Haute-Saône et du Territoire-de-Belfort dresse, en juillet 1944, un premier bilan de l’action du groupe auquel il appartient, en en rappelant l’origine : « Nous sommes simplement un groupe d’amitié. Instituteurs publics de religion catholique, nous nous trouvions trop souvent défavorisés. Le clergé se méfiait de nous. Certains collègues doutaient de nous ». Leur besoin de se réunir est donc né des préventions auxquelles ils étaient confrontés dans l’enseignement public, parce qu’instituteurs catholiques, et dans l’Église, parce qu’instituteurs publics.

Ce sentiment d’être l’objet d’une double défiance avait inspiré à Joseph Lotte, professeur à Coutances et ami de Charles Péguy, l’initiative de lancer en 1911 un appel aux professeurs catholiques de l’enseignement public et de créer un bulletin dont la publication s’était arrêtée en juin 1914. En 1917, le bulletin a été relancé par un groupe lyonnais emmené ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Petit, « Instituteurs et institutrices catholiques dans l’enseignement public : la Paroisse universitaire de Franche-Comté (1920-1950) »Histoire de l’éducation, 161 | 2024, 165-186.

Référence électronique

Vincent Petit, « Instituteurs et institutrices catholiques dans l’enseignement public : la Paroisse universitaire de Franche-Comté (1920-1950) »Histoire de l’éducation [En ligne], 161 | 2024, mis en ligne le 01 janvier 2026, consulté le 19 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/histoire-education/9668 ; DOI : https://doi.org/10.4000/11wtj

Haut de page

Auteur

Vincent Petit

Chercheur indépendant, agrégé d’histoire, docteur en histoire contemporaine

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search