Navigation – Plan du site

AccueilNumérosXXXIV-2Les mesures de l’eauMesurer l’eau vive en France au x...

Les mesures de l’eau

Mesurer l’eau vive en France au xviiie siècle

Autour des établissements privilégiés
Measuring Water Flow in Eighteenth-Century France: The Role of Protected Manufacturers
Raphaël Morera
p. 9-30

Résumés

Au xviiie siècle en France, les cours d’eau font l’objet de sollicitations constantes pour installer de plus en plus d’unités de production, si bien que les conflits d’appropriation de l’eau sont fréquents. Les établissements privilégiés font appel au Bureau du Commerce pour être soutenus dans les procédures auxquelles ils font face. Les dossiers produits dans ce cadre révèlent les différents moyens utilisés pour mesurer la puissance motrice de l’eau en l’absence de définition du débit. Deux éléments saillants se font jour : la mesure de l’eau varie localement et se fait au travers des services rendus d’une part, et devient de plus en plus politique au fil du siècle, d’autre part.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

1. Une mesure locale
2. Une mesure institutionnalisée
3. Une mesure scientifique
Conclusion

Aperçu du début du texte

Depuis le Moyen Âge, la force hydraulique constitue un moteur essentiel à la croissance économique et manufacturière du royaume de France. Les villes se sont en grande partie construites autour de la nécessité d’y ménager un cours d’eau suffisamment puissant pour accueillir des équipements productifs : moulins, foulons, papeterie, etc. Jusqu’au xviie siècle, le cadre des privilèges urbains régule le fonctionnement de l’économie et l’accès à l’eau. Sous le règne d’Henri IV, la monarchie utilise le dispositif des manufactures privilégiées pour les contourner. Louis XIV et Colbert renforcent cette politique dès les années 1660. Elle prend plusieurs formes. La création des manufactures royales pour la production de biens somptuaires est la plus connue, mais l’encouragement à la production passe également par l’octroi de privilèges, notamment fiscaux, à des entrepreneurs détenteurs d’un savoir spécifique, qu’il s’agisse d’une activité rare dans un espace donné ou d’une invention. Ces ent...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Raphaël Morera, « Mesurer l’eau vive en France au xviiie siècle », Histoire & mesure, XXXIV-2 | 2019, 9-30.

Référence électronique

Raphaël Morera, « Mesurer l’eau vive en France au xviiie siècle », Histoire & mesure [En ligne], XXXIV-2 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 24 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/histoiremesure/10321 ; DOI : https://doi.org/10.4000/histoiremesure.10321

Haut de page

Auteur

Raphaël Morera

CNRS. E-mail : raphael.morera@ehess.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de l’EHESS

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search