Navigation – Plan du site

AccueilNumérosXXXV-1Mesurer pour interpréter la Bible...

Mesurer pour interpréter la Bible, mesurer pour combattre l’hérésie

Le De mensuris et ponderibus d’Épiphane de Chypre
Measuring to Interpret the Bible, Measuring to Fight Heresy: De mensuris et ponderibus by Epiphanius of Cyprus
Filippo Ronconi
p. 147-174

Résumés

Witold Kula a défini le traité Sur les poids et les mesures (Peri metrōn kai stathmōn) d’Épiphane de Chypre comme l’ancêtre des traders’ manuals. Cet article vise à démontrer que, s’il fut utilisé à des fins pratiques au cours des siècles, ce texte fut conçu dans une toute autre optique : celle de rendre compréhensibles aux lecteurs grécophones du ive siècle apr. J.-C. les passages de la Bible contenant des mots techniques relatifs, entre autres, à des unités de mesure. Nous commencerons par étudier le contexte de sa composition et le milieu où opéra l’auteur, reconstruisant par la suite la structure du texte original (aujourd’hui en bonne partie perdu). Des passages seront analysés afin de comprendre pourquoi, dans le Proche-Orient du ive siècle, une telle importance fut attribuée à la métrologie.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

1. Épiphane et son époque : à l’origine d’un texte problématique
Un métrologue-hérésiologue
Étiologie de la commensurabilité
2. Nature et structure du Mens.
Le travail d’Épiphane
La structure du traité originel
La logique sous-jacente et les formules de transition
3. L’obélos et l’obolos : le signe diacritique, la monnaie et les armes
L’obélos : signe diacritique, lance et épée
L’obolos, unité monétaire et unité de poids : vers une théologie de l’Histoire
4. Fortune et naufrage du Mens.
Conclusion

Aperçu du début du texte

L’essai Sur les poids et les mesures (dorénavant Mens.) d’Épiphane, évêque de Constantia sur l’île de Chypre au ive siècle apr. J.-C., constitue l’un des plus anciens témoins de mise en équivalence de standards de mesure dans le monde méditerranéen. Souvent cité par les chercheurs, cet ouvrage n’a pas été l’objet d’étude monographique approfondie : l’état du texte grec (défiguré dans la tradition manuscrite et jamais établi de manière critique), la complexité de sa structure et la difficulté à en saisir la logique sous-jacente, ont nourri des nombreux malentendus, empêchant de saisir les raisons profondes de sa composition et son originalité. Notre enquête s’articulera en quatre sections, correspondant à autant de noyaux thématiques : l’analyse du contexte et des circonstances qui poussèrent Épiphane à composer un ouvrage consacré pour la plus grande partie à des questions métrologiques (1) ; la reconstruction de la structure originale du traité, de sa logique interne et de son but ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Filippo Ronconi, « Mesurer pour interpréter la Bible, mesurer pour combattre l’hérésie », Histoire & mesure, XXXV-1 | 2020, 147-174.

Référence électronique

Filippo Ronconi, « Mesurer pour interpréter la Bible, mesurer pour combattre l’hérésie », Histoire & mesure [En ligne], XXXV-1 | 2020, mis en ligne le 02 janvier 2023, consulté le 28 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/histoiremesure/12972 ; DOI : https://doi.org/10.4000/histoiremesure.12972

Haut de page

Auteur

Filippo Ronconi

Centre d’études en sciences sociales du religieux (CÉSOR, UMR 8216 EHESS et CNRS). E-mail : filippo.ronconi@ehess.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de l’EHESS

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search