Navigation – Plan du site

AccueilNumérosXXXV-2Inquantifiables fonctions publiqu...De l’empire des Habsbourg à l’Éta...

Inquantifiables fonctions publiques ?

De l’empire des Habsbourg à l’État des fonctionnaires, Beamtenstaat (1815-1914)

From the Habsburg Empire to the Bureaucratic State, Beamtenstaat (1815-1914)
Wolfgang Göderle
p. 73-104

Résumés

Au début du xixe siècle, la monarchie des Habsbourg a été confrontée à des défis substantiels, dont une transformation profonde de la base sociale de son administration et une consolidation territoriale. Cette contribution évoque la genèse d’une nouvelle organisation du service public autour d’un noyau des fonctionnaires d’origine bourgeoise, se substituant à l’administration hétérogène de l’Ancien Régime, et dont l’autorité repose notamment sur la maîtrise de la statistique. Ce nouveau corps administratif ayant pris une grande ampleur au cours du siècle, l’article essaie de reconstituer son développement quantitatif, en soulignant les obstacles à cette mesure statistique.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

1. Une renaissance impériale : l’empire des Habsbourg après 1815
La fin du Saint-Empire et la refondation impériale
2. De l’Empire à « l’État des fonctionnaires » : la genèse des institutions statistiques centralisées
Les chiffres et la statistique : une relation fructueuse et complexe
L’innovation par le bas : initiatives bourgeoises et décentralisées
La consolidation de la statistique dans l’administration : les années 1830 et 1840
La statistique comme outil impérial : des années 1840 au néo-absolutisme
L’époque de Czoernig
3. La mesure de l’empire : la fonction publique en chiffres
Les tabellaires statistiques, une source majeure pour les années 1830 et 1840
Estimer le chiffre des fonctionnaires à partir des nouveaux recensements
Le relevé de l’emploi dans le recensement : une source chiffrée de la fonction publique ?
4. Les fonctionnaires, un groupe indénombrable, serviteurs invisibles du pouvoir impérial

Aperçu du début du texte

La monarchie des Habsbourg a incarné « l’État des fonctionnaires », le Beamtenstaat, au point d’en devenir le modèle par excellence. Cette image fut immortalisée par ce monument de la littérature moderne qu’est L’Homme sans qualités de Robert Musil. La genèse du Beamtenstaat est étroitement liée à deux phénomènes qui dominent l’histoire de l’Europe habsbourgeoise au xixe siècle : d’une part, une centralisation qui mérite l’attention, que l’on pourrait décrire comme une refondation impériale ; d’autre part, l’intégration d’une nouvelle classe sociale dans le régime du pouvoir impérial. Il s’avère indispensable d’étudier les rapports entre ces deux phénomènes pour comprendre en profondeur comment les Habsbourg ont reconstruit leur légitimité politique.

Afin d’explorer les rapports entre la modernisation de la monarchie et la genèse de son administration professionnelle, cette contribution se propose d’abord d’enquêter sur l’émergence de ce groupe social et professionnel important qui r...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Wolfgang Göderle, « De l’empire des Habsbourg à l’État des fonctionnaires, Beamtenstaat (1815-1914) », Histoire & mesure, XXXV-2 | 2020, 73-104.

Référence électronique

Wolfgang Göderle, « De l’empire des Habsbourg à l’État des fonctionnaires, Beamtenstaat (1815-1914) », Histoire & mesure [En ligne], XXXV-2 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 12 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/histoiremesure/13514 ; DOI : https://doi.org/10.4000/histoiremesure.13514

Haut de page

Auteur

Wolfgang Göderle

Institut d’histoire de l’université de Graz (Autriche). E-mail : wolfgang.goederle@uni-graz.at

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de l’EHESS

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search