Navigation – Plan du site

AccueilNumérosXXXV-2Inquantifiables fonctions publiqu...Compter la fonction publique euro...

Inquantifiables fonctions publiques ?

Compter la fonction publique européenne

Pistes et matériaux pour une histoire sociale et politique de la statistique du personnel des institutions européennes
Counting the European Civil Service: A Research Agenda and Some Materials for a Social and Political History of Personnel Statistics in the European Institutions
Didier Georgakakis
p. 105-132

Résumés

Cet article formule l’hypothèse que l’objectivation comptable de la fonction publique européenne (FPE) est le reflet de luttes qui ont pour enjeu la définition de l’Europe politique. Ce faisant, il vise à éclairer la façon dont cet enjeu pèse, en amont, sur la définition de cette fonction publique et les problématisations changeantes dont elle fait l’objet dans le temps et dans l’espace du pouvoir européen. Après avoir rappelé quelques éléments clefs de l’histoire de la politique de la FPE, l’article donne à voir deux processus successifs : celui de l’objectivation sociale de cette fonction publique, sous l’effet de la monopolisation de la construction européenne par l’administration de l’Union européenne jusque dans les années 1990 ; celui de sa mise sous pression (voire de son « objectification ») sous l’effet de forces hétéronomes et de la redéfinition de ses fonctions à l’aune du nouveau management public international et des enjeux budgétaires.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

1. La politique de la fonction publique européenne
Genèses
L’intensification de la pression sur les personnels
2. Un effectif introuvable ?
Le premier temps de l’objectivation : faire corps et se compter
Des chiffres sous contrôles multiples : vers une classe « objet »
Conclusion

Aperçu du début du texte

« — Monsieur le secrétaire général, combien de fonctionnaires travaillent à la Commission ?
— Oh, au moins la moitié. »

Ce mot d’esprit raconté par un fonctionnaire de la Commission européenne lors d’un entretien est évidemment une réponse pince-sans-rire à l’accusation toujours répétée, à l’endroit de l’Europe comme d’ailleurs, de la supposée pléthore des fonctionnaires aux horaires confortables. Il relève aussi quelque chose d’important sur le mystère de la fonction publique européenne : soit sa difficile objectivation sociale et politique, qui s’inscrit jusque dans sa presque introuvable et au minimum labyrinthique statistique. De ce dernier point de vue, la source a priori la plus complète est ainsi l’annexe au chapitre 7 du budget de l’Union européenne (UE). Elle comprend un tableau des effectifs autorisés au sein des institutions qui compte environ 40 000 fonctionnaires dans les différentes institutions et organismes (p. 100). La rubrique contient en outre un chapitre spécial p...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Didier Georgakakis, « Compter la fonction publique européenne », Histoire & mesure, XXXV-2 | 2020, 105-132.

Référence électronique

Didier Georgakakis, « Compter la fonction publique européenne », Histoire & mesure [En ligne], XXXV-2 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 12 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/histoiremesure/13519 ; DOI : https://doi.org/10.4000/histoiremesure.13519

Haut de page

Auteur

Didier Georgakakis

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne. E-mail : didier.georgakakis@univ-paris1.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de l’EHESS

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search