Navigation – Plan du site

AccueilNumérosXXXVI-1

XXXVI-1 | 2021
Varia

ISBN 978-2-7132-2883-4

C’est l’usage de la quantification dans la démarche historienne qu’illustrent en priorité les articles de cette livraison, un seul d’entre eux relevant de l’histoire de la mesure. L’ouverture géographique est indéniable, quatre contributions sur six se déployant hors de l’espace français. S’appuyant sur un riche corpus archivistique florentin, C. Maitte revisite l’historiographie de la rémunération du travail très qualifié à l’époque moderne en montrant une hiérarchisation complexe des échelles salariales et en insistant sur la nécessaire prise en compte du temps de travail. P. Castejón mobilise des ressources prosopographiques pour étudier la transformation du cursus honorum des magistrats des institutions impériales espagnoles tardives, laquelle valorise l’expertise des affaires ultramarines. C. Ducourthial et H. Tronchère-Cottet relèvent le défi de retrouver, au service de l’histoire autant que de l’archéologie urbaine, un repère altimétrique qui permette d’insérer dans un SIG des cartes anciennes de Lyon. P.-Y. Lacour questionne la manière dont se construit, à l’occasion des expositions industrielles en France, le crédit des instruments scientifiques et de l’horlogerie de précision. Mobilisant la lexicométrie pour analyser le discours d’un diplomate français en poste à Tunis, J. Hammami entend montrer l’agenda colonial sous-jacent à ce discours. Enfin P. Le Roux propose aux historiens un appui sur des relevés ethnographiques dans le sud de la Thaïlande contemporaine pour approcher une métrologie propre à l’Asie du Sud-Est antérieure aux influences indiennes, chinoises ou occidentales.

Cairn

Les articles de ce numéro sont disponibles en texte intégral via abonnement/accès payant sur le portail Cairn.
Consulter ce numéro

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search