Navigation – Plan du site

AccueilNumérosXXXVI-1Expertiser l’instrumentation scie...

Expertiser l’instrumentation scientifique sur une scène industrielle

Les Rapports des Expositions des produits de l’industrie française dans le premier xixe siècle (1798-1849)
Expert Assessment of Scientific Instruments on an Industrial Site: The Reports of the Exhibitions of French Industrial Products in the Early Nineteenth Century (1798-1849)
Pierre-Yves Lacour
p. 101-128

Résumés

Entre 1798 et 1849, se tiennent à Paris onze expositions des produits de l’industrie française. Lors de ces manifestations, des instruments scientifiques et des horloges de précision sont jugés par des jurys d’experts qui décernent différentes récompenses aux fabricants. Ces appréciations sont synthétisées par les secrétaires des jurys dans des rapports imprimés. L’objet de cet article est d’analyser, à partir du corpus composé de l’ensemble de ces Rapports, le système hiérarchisé des valeurs attachées à la qualité de l’instrumentation scientifique et les formes de circulation de la bonne réputation savante et industrielle au cours du premier xixe siècle.

Haut de page

Notes de l’auteur

Je remercie les experts des versions antérieures pour leur relecture attentive ainsi que Juliette Deloye et Lionel Dumond qui ont suivi les différentes phases de l’écriture de cet article.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

1. La composition des jurys experts
Les titres à juger
La mobilisation des institutions scientifiques
Les ambiguïtés du cas Berthoud
2. Les qualités instrumentales
La classification des horloges et instruments
Les critères d’appréciation
La précision et ses problèmes
3. L’évaluation des fabricants
Prix de vente et formes de production
Distinctions des fabricants et qualités des produits
Publicité des réputations et circulation du crédit
Conclusion

Aperçu du début du texte

Dans la première moitié du xixe siècle, Paris accueille une douzaine d’expositions des produits de l’industrie nationale qui donnent notamment à voir des horloges de précision et des instruments scientifiques réalisés par les fabricants français. Moins étudiées que les expositions universelles de la seconde moitié du siècle qui ont fait l’objet d’une immense littérature, parmi laquelle, très récemment, l’étude de Paolo Brenni sur les instruments scientifiques, ces manifestations nationales rassemblent des « produits de l’industrie » dans une acception très large de l’expression. Christiane Demeulenaere-Douyère en a retracé l’histoire et en a montré la croissance au cours de leur demi-siècle d’existence. Le nombre d’exposants est passé d’à peine une centaine lors de la première exposition de 1798, lancée à l’initiative du ministre de l’Intérieur François de Neufchâteau (1750-1828), à près de six mille pour la dernière, en 1849. Neuf autres expositions ont lieu entre ces deux dates – ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre-Yves Lacour, « Expertiser l’instrumentation scientifique sur une scène industrielle », Histoire & mesure, XXXVI-1 | 2021, 101-128.

Référence électronique

Pierre-Yves Lacour, « Expertiser l’instrumentation scientifique sur une scène industrielle », Histoire & mesure [En ligne], XXXVI-1 | 2021, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 07 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/histoiremesure/14288 ; DOI : https://doi.org/10.4000/histoiremesure.14288

Haut de page

Auteur

Pierre-Yves Lacour

Maître de conférences en histoire moderne, Université Paul-Valéry Montpellier 3, Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales (CRISES, EA 4424). E-mail : pierre-yves.lacour@univ-montp3.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de l’EHESS

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search