Navigation – Plan du site

AccueilNumérosXXXVI-2À l’épreuve du temps

À l’épreuve du temps

Exploration des temporalités du discours monarchique au temps de Charles VIII
The Test of Time: Exploring the Temporalities of Royal Discourse at the Time of Charles VIII
Benjamin Deruelle et Stéphane Lamassé
p. 163-198

Résumés

Cet article propose une approche temporelle de la correspondance de Charles VIII fondée sur une analyse lexicométrique. S’appuyant sur la notion d’« épistolaire politique », il met en évidence trois niveaux de temporalité du discours : les rythmes d’écriture, le régime de temporalité propre à la gouvernance épistolaire et l’évolution des structures sémantiques de cette correspondance. Le recours à l’analyse factorielle des correspondances montre une résistance à une évolution chronologique « classique » du lexique. Loin d’être l’indice d’une absence de temporalité, celle-ci reflète les rapports complexes de la lettre avec le contexte politique et la gestion du royaume, ainsi qu’un régime de temporalité propre à la période étudiée. L’analyse des évolutions sémantiques sur une durée longue révèle, elle, des thématiques structurantes qui accompagnent la construction des figures du roi de guerre et de paix, père du peuple.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

1. Rythme et évolution de la correspondance de Charles VIII
Un corpus de lettres politiques
Critique du corpus
Description du corpus
2. Plis et replis de l’histoire : des évolutions sans succession temporelle évidente
3. Forcer la chronologie : relinéariser la temporalité de la correspondance
Conclusion

Aperçu du début du texte

Le règne de Charles VIII, sans être confidentiel, reste encore peu étudié. À la charnière des époques médiévale et moderne, il demeure le plus souvent en marge des études sur la fin d’un Moyen Âge qui s’achèverait, en France, avec le règne de Louis XI, et sur l’époque moderne qui débuterait, quant à elle, avec celui de François Ier. Ce règne représente pourtant un moment d’instabilité et de rupture, non seulement dans la politique des rois de France, mais encore dans l’histoire européenne. Les dernières guerres féodales, les difficultés de la gestion du royaume et l’affirmation de l’autorité du jeune roi tout comme le déclenchement des guerres d’Italie marquent, en effet, les années 1480 et 1490. Ces évènements peuvent être envisagés au travers de la correspondance royale ; une correspondance continue de l’avènement du roi le 30 août 1483 à sa disparition à Amboise le 7 avril 1498 ; une correspondance qui donne un aperçu de la manière, des rythmes et des modalités dont le pouvoir s’...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Benjamin Deruelle et Stéphane Lamassé, « À l’épreuve du temps », Histoire & mesure, XXXVI-2 | 2021, 163-198.

Référence électronique

Benjamin Deruelle et Stéphane Lamassé, « À l’épreuve du temps », Histoire & mesure [En ligne], XXXVI-2 | 2021, mis en ligne le 01 janvier 2025, consulté le 10 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/histoiremesure/14969 ; DOI : https://doi.org/10.4000/histoiremesure.14969

Haut de page

Auteurs

Benjamin Deruelle

Université du Québec à Montréal. E-mail : deruelle.benjamin@uqam.ca

Stéphane Lamassé

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. E-mail : stephane.lamasse@univ-paris1.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de l’EHESS

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search