Navigation – Plan du site

AccueilNumérosXXXVII-2Prix des transportsLe prix des transports par voie d...

Prix des transports

Le prix des transports par voie de terre dans la France du nord-est au xviiie siècle : évolution et dénivellations spatiales

Overland Goods Transport Prices in North-Eastern France in the Eighteenth Century: Evolution and Spatial Gradients
Julien Villain
p. 39-70

Résumés

L’étude sérielle des lettres de voitures reçues par des commerçants de l’est de la France au xviiie siècle permet d’évaluer l’évolution des prix de transport des merceries et des épiceries dans des espaces qui ont bénéficié de la politique de construction routière entreprise par la monarchie à partir des années 1730. Entre les années 1720 et les années 1780, les prix réels des transports y ont vraisemblablement diminué de 30 %. Cette baisse n’a toutefois pas dû être ressentie de la même manière partout, les marchands des grandes cités commerçantes en profitant sans doute davantage. Elle a en tout cas permis de conforter les marges bénéficiaires des commerçants (ou du moins de compenser la hausse d’autres coûts), voire a favorisé la réorientation de certaines filières d’approvisionnement.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

Transports et espaces économiques dans la France du xviiie siècle
1. La construction des séries de prix
2. Une baisse relative des prix réels de transport en longue durée
3. La baisse du prix des voitures : gradients et dénivellations spatiaux
4. Temps et prix de transport
5. Prix des voitures et coût des transports
Conclusion

Aperçu du début du texte

Transports et espaces économiques dans la France du xviiie siècle

La France connut au xviiie siècle une intégration croissante de ses espaces économiques, qui se manifesta pour un certain nombre de marchandises par l’extension de leur circulation. Beaucoup de biens de « commodité », destinés comme les étoffes ou les produits d’épicerie à satisfaire le goût des consommateurs pour le confort, étaient ainsi largement diffusés à travers le Royaume à la veille de la Révolution. C’était également le cas pour des biens pondéreux comme les céréales : si les dénivellations des prix étaient encore notables entre les provinces au grain cher et celles au blé bon marché, leurs variations annuelles devenaient au sein de grands ensembles de régions contiguës largement synchrones et de même intensité.

De tels processus auraient été impossibles sans des progrès dans l’acheminement des marchandises, « véritable goulet d’étranglement » des économies anciennes – tout particulièrement dans le secteur des ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Julien Villain, « Le prix des transports par voie de terre dans la France du nord-est au xviiie siècle : évolution et dénivellations spatiales »Histoire & mesure, XXXVII-2 | 2022, 39-70.

Référence électronique

Julien Villain, « Le prix des transports par voie de terre dans la France du nord-est au xviiie siècle : évolution et dénivellations spatiales »Histoire & mesure [En ligne], XXXVII-2 | 2022, mis en ligne le 01 janvier 2026, consulté le 02 juin 2023. URL : http://journals.openedition.org/histoiremesure/16726 ; DOI : https://doi.org/10.4000/histoiremesure.16726

Haut de page

Auteur

Julien Villain

Maître de conférences en histoire moderne, université d’Évry-Val d’Essonne / Paris-Saclay, laboratoire Institutions et dynamiques historiques de l’économie et de la Société (IDHE.S-Évry, UMR 8533). E-mail : julien.villain@univ-evry.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search