Navigation – Plan du site
Mesurer la forêt

Atteindre l’histoire de la forêt de Compiègne par la télédétection aérienne et l’exploration des archives du sol

Reaching the History of the Forest of Compiègne through Aerial Remote Sensing and Exploration of Soil Archives
Sylvain Rassat et Louis Hugonnier
p. 67-102

Résumés

La recherche archéologique en milieu forestier connaît un important développement depuis une dizaine d’années, en raison notamment de l’utilisation croissante des techniques de levé par laser aéroporté, plus connues sous l’acronyme « lidar » (light detection and ranging). Ces techniques, mises en œuvre dans de nombreuses forêts, ont considérablement renouvelé les problématiques scientifiques, tout en générant de nouvelles synergies entre les acteurs de la recherche. L’article en propose une illustration concrète portant sur la forêt de Compiègne.

Haut de page

Entrées d’index

Géographie :

Picardie

Chronologie :

XIVe-XVIIIe siècle
Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1. L’évolution des modes d’exploration de la forêt de Compiègne
2. Une approche scientifique renouvelée par la microtopographie et le lidar
3. La digitalisation des microreliefs et l’obtention de premiers résultats
4. Confrontation des anomalies topographiques aux données documentaires et pédestres
5. L’apport des documents anciens : le prieuré de Saint-Pierre-au-Mont-de-Châtre, commune de Vieux-Moulins (Oise)
6. Conclusion : limites et perspectives de l’étude

Aperçu du début du texte

1. L’évolution des modes d’exploration de la forêt de Compiègne

La forêt de Compiègne s’étend sur plus de 350 km2. Elle est située dans la région Hauts-de-France, dans le nord de la France (Figure 1). Son altitude varie de 31 à 152 mètres au-dessus du niveau de la mer. Elle se développe des plateaux du Valois à la dépression de la vallée de l’Oise. La séquence géologique rencontrée sous la forme d’une série tabulaire s’étend de la craie du campanien dans le secteur de Compiègne jusqu’aux sables auversiens (sables de Beauchamp) aux sommets des monts les plus hauts. Localement, des formations superficielles peuvent les recouvrir. Il s’agit de formations alluviales et colluviales, mais aussi de limons de plateau ou encore de sables soufflés.

Figure 1. Carte de localisation de la forêt de Compiègne

Figure 1. Carte de localisation de la forêt de Compiègne

Crédits. D. A. O. Benoît Pandolfi.

Le domaine forestier compiégnois est, aujourd’hui, marqué par les aménagements de Napoléon Ier et Napoléon III. Cette image, en pa...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sylvain Rassat et Louis Hugonnier, « Atteindre l’histoire de la forêt de Compiègne par la télédétection aérienne et l’exploration des archives du sol », Histoire & mesure [En ligne], XXXII-2 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2019, consulté le 11 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/histoiremesure/6136

Haut de page

Auteurs

Sylvain Rassat

Ingénieur d’études CNRS, Centre Roland-Mousnier (UMR 8596). E-mail : sylvain.rassat@cnrs.fr

Louis Hugonnier

Assistant d’études et d’opération à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP), chercheur associé à l’unité Écologie et dynamique des systèmes anthropisés (EDYSAN, UMR 7048, CNRS et université de Picardie Jules-Verne), ARC 4420 « Habitats et territoires, occupations médiévales, Aisne-Oise ». E-mail : louis.hugonnier@inrap.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de l’EHESS

Haut de page