Navigation – Plan du site
Varia

Development Indicators at the United Nations Economic Commission for Africa, 1980-1990

Statistical Visions in the Era of Structural Adjustment
Les indicateurs de développement de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique, 1980-1990. Représentations statistiques à l’ère de l’ajustement structurel
Gerardo Serra
p. 149-172

Résumés

Cet article discute des indicateurs socioéconomiques utilisés par la Commission des Nations unis pour l’Afrique (CEA) dans les programmes des réformes dites de l’ajustement structurel, lancées par le Fonds monétaire international (FMI). Alors qu’au début des années 1980 de tels indicateurs servaient à rendre opérationnelles les propositions des plans de développement pour l’Afrique comme le Plan d’action de Lagos (PAL), au cours de la décennie suivante ils furent davantage conçus comme des outils pour évaluer les coûts humains et sociaux des politiques de la Banque mondiale et du FMI. Ce déplacement invite à réfléchir à cette « politique des indicateurs », à problématiser les rapports entre projets de développement et quantification, ainsi que la dynamique qui empêcha la CEA de développer des indicateurs africains dans la voie qu’elle avait prévue.

Haut de page

Notes de l’auteur

The author would like to thank Simon Godard and Martine Mespoulet for inviting him to reflect on these themes and for helpful comments on an earlier version of this article, and Samuel Misteli for the encouragement. The author would also like to thank two anonymous referees, whose helpful observations served to improve the manuscript. All errors and inaccuracies remain his own responsibility.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

1. Indicators and governance
2. Translating development visions into indicators
3. Monitoring, statistical capacity and fragmentation
Conclusion

Aperçu du début du texte

On 20 April 1983, the 25th anniversary of the United Nations Economic Commission for Africa (ECA), many African countries were in economic and political crisis. The hopes of economic and social progress that had underpinned the struggle for independence and the early years of postcolonial rule in the 1950s and 1960s seemed already to belong to a remote past, made more distant by a wave of military coups d’état, sluggish growth and rising public debt. In the 1980s and the 1990s, in response to this dismal state of affairs, and as a necessary condition to obtain additional credit from international financial institutions, most African states adopted so-called “structural adjustment policies” (SAPs). Promoted by the World Bank (WB) and the International Monetary Fund (IMF), and in open contrast with the statist vision that had characterized development thinking up to that point, the ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gerardo Serra, « Development Indicators at the United Nations Economic Commission for Africa, 1980-1990 », Histoire & mesure [En ligne], XXXIII-1 | 2018, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 15 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/histoiremesure/6942

Haut de page

Auteur

Gerardo Serra

School of Arts, Languages and Cultures, University of Manchester (United Kingdom) and Institut d’études avancées de Nantes (France). E-mail: gerardo.serra@manchester.ac.uk

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de l’EHESS

Haut de page