Navigation – Plan du site

Charte de la revue Histoire, médecine et santé

Créée en 2012 par le laboratoire Framespa (Université Toulouse Jean-Jaurès), la revue semestrielle Histoire, médecine et santé (HMS) est soutenue par le Centre Alexandre-Koyré (CAK) depuis 2017 et le laboratoire Temos (Université d’Angers) depuis 2018.

La revue, disponible en édition papier et numérique (en libre accès sur OpenEdition Journals), publie en français, en anglais et en espagnol des contributions en histoire sociale et culturelle de la médecine, de la santé et du corps (histoire antique, médiévale, moderne et contemporaine ; toutes aires culturelles). Elle se compose de différentes rubriques : Dossier thématique ; Varia ; Sources et documents ; Traduction et réédition de textes historiographiques ; Entretiens ; Recensions.

Politique éditoriale

Les membres de la revue œuvrent pour promouvoir et enrichir le champ historiographique de la médecine, de la santé et du corps (toutes périodes et aires culturelles confondues). HMS promeut les actions faites en son nom, comme revendication d’une recherche plurielle et collective. Sa politique éditoriale se manifeste notamment par la rédaction d’appels à contributions (dossiers thématiques). La revue, quoique résolument historienne, encourage les approches pluridisciplinaires et accepte la publication d’articles issus d’universitaires aux profils variés, dès lors qu’ils correspondent aux exigences intellectuelles et historiographiques.

Engagement des membres

Pour le bon fonctionnement du travail collectif, ses membres s’engagent au respect de leurs diverses missions et responsabilités. Elles et ils s’engagent à assister à au moins deux réunions de comité de rédaction par an, et en cas d’impossibilité, à se mettre à jour par la lecture des comptes rendus de réunion. Les membres qui rencontreraient des difficultés à honorer leurs engagements sont invité·es à le signaler afin que des solutions collectives soient proposées.

La revue porte une attention particulière à la variété des parcours et situations sociales et statuaires de ses membres. Dans son fonctionnement, comme dans sa politique éditoriale, elle valorise et soutient par conséquent les personnes possiblement invisibilisées ou marginalisées dans la recherche universitaire (précaires de l’enseignement supérieur et de la recherche, jeunes chercheurs et chercheuses, chercheuses). Ses membres veillent à des actions concrètes pour équilibrer les temps de parole et favoriser les initiatives et prises de position de chacun·e.

Fonctionnement de la revue

Histoire, médecine et santé est composée de quatre types de responsabilités/fonctions : la direction, l’édition, le comité de rédaction et le comité scientifique dont les missions et modalités d’élection/nomination sont mentionnées ci-après. Ces précisions ont pour fonction de permettre la meilleure organisation possible par l’explicitation des tâches respectives et des solutions aux éventuels empêchements ou conflits qui pourraient nuire à la revue.

Direction

Missions

La direction a pour mission principale de proposer une politique générale et de la faire vivre tout au long de son mandat. Elle a en charge la coordination de la revue par son animation scientifique (organisation des comités de rédaction) et ses fonctions administratives (relations avec les Presses universitaires du Midi et OpenEdition, avec les laboratoires financeurs). Ceci la mène à travailler en étroite collaboration avec la personne qui est chargée de l’édition. Elle veille également à la valorisation et à la promotion de la revue auprès des institutions et collègues, et est pour cela amenée à la représenter à diverses occasions.

Élection

La direction est élue par les membres du comité de rédaction lors d’une réunion du comité de rédaction (vote à bulletin secret) et après déclaration de candidature par l’envoi d’une profession de foi. Le mandat est de trois années, renouvelable deux fois. Des directions multiples (deux à trois personnes) sont possibles, et même encouragées.

Une révocation de la direction ou d’un·e de ses membres est possible après vote en comité de rédaction en cas de non-respect des missions attribuées et après des tentatives de médiation. Ce vote peut-être demandé par un·e membre du comité de rédaction.

Édition

Missions

L’éditeur/trice a en charge l’ensemble du processus éditorial (relations avec les auteurs et autrices, les coordinateurs/trices de numéros thématiques et les relecteurs/trices, mais aussi avec la maison d’édition ; relectures et mise en page des épreuves) et de la mise en ligne sur OpenEdition Journals. L’éditeur/trice se charge également, avec la direction, de l’organisation des comités de rédaction et des actions de valorisation dont elle/il souhaite être à l’initiative.

Membres du comité de rédaction

Missions

Le comité de rédaction se réunit quatre fois par an (avec une présence obligatoire de ses membres à au moins deux réunions par an) dans une des universités ou centres de recherche finançant la revue. Il a pour mission principale de désigner des relecteurs/trices, réaliser des rapports internes sur les articles et dossiers soumis, mais aussi de proposer, par la rédaction d’appels à contribution, des dossiers thématiques.

Ses membres s’engagent à s’impliquer activement dans la vie collective de la revue en proposant de nouvelles rubriques, activités et événements, ou encore des évolutions dans ses modalités de fonctionnement et dans sa promotion au sein de leurs laboratoires/universités et plus largement.

Le comité de rédaction défend des rapports constructifs et bienveillants, tout en revendiquant son droit à refuser tout article ou dossier qui ne correspondrait pas aux critères scientifiques de la revue.

Élection

Les membres du comité de rédaction sont nommé·es pour quatre ans. À l’issue de ce mandat, elles et ils formulent le souhait de poursuivre ou non au sein du comité de rédaction. Les places rendues vacantes sont remplies sur candidature ou par proposition d’un·e membre du comité et après validation de l’ensemble du comité de rédaction et de la direction.

Le nombre des membres n’est pas limité, mais on doit veiller à un équilibre des différentes périodes et thématiques de recherche, comme à un équilibre entre les chercheurs et chercheuses.

La révocation d’un·e membre est possible après un vote du comité de rédaction et de la direction en cas de non-respect des missions attribuées (notamment des refus répétés de procéder à des relectures, des retards répétés nuisant à la bonne organisation du travail collectif ou la non-assistance aux réunions) et après des tentatives de médiation.

Responsable(s) des recensions

Missions

La/le(s) responsable(s) de recension font partie du comité de rédaction mais ont pour tâche supplémentaire de coordonner la production des recensions. Elle(s)/il(s) se chargent de trouver un·e lecteur/trice pour les ouvrages reçus ou proposés ainsi que de la première relecture de la recension.

L’éditeur/trice leur transmet les informations relatives aux ouvrages reçus et se charge de réaliser les envois postaux.

Les membres de la revue sont invité·es à faire des suggestions d’ouvrages à recenser.

Nomination

La/le(s) responsables de recension proposent leur candidature qui est validée par le comité de rédaction pour une durée de quatre ans. Une révocation est possible à la demande d’un·e membre du comité de rédaction et après un vote de celui-ci, en cas de non-respect des missions attribuées.

Responsable(s) des traductions

Missions

La/le(s) traducteur/trice (en anglais et en espagnol notamment) concrétisent la politique d’internationalisation de la revue en relisant ou en traduisant les appels à contribution, articles, métadonnées (titres, résumés, mots-clés) et divers contenus du site de la revue.

Nomination

La/le(s) traducteur/rice proposent leur candidature qui est validée par le comité de rédaction pour une durée de quatre ans. Une révocation est possible à la demande d’un·e membre du comité de rédaction et après un vote de celui-ci, en cas de non-respect des missions attribuées.

Comité scientifique

Missions

Le comité scientifique est composé de spécialistes francophones et non-francophones de l’histoire de la médecine, de la santé et du corps. Il est prioritairement sollicité pour la réalisation des évaluations.

Les directeurs/trices de la publication sont invité·es à rejoindre le comité scientifique à la fin de leur mandat, si elles/ils ne souhaitent pas rejoindre le comité de rédaction.

Nomination

La composition du comité scientifique est rediscutée tous les quatre ans, après l’élection d’un nouveau comité de rédaction.

 

La charte de fonctionnement est votée et signée à l’issue de chaque renouvellement de comité de rédaction.

La charte de fonctionnement peut faire l’objet d’amendements et de modifications à la demande d’un·e membre de la revue, sous réserve d’un vote favorable du comité de rédaction et de la direction.

  • Logo Centre Alexandre-Koyré
  • Logo Framespa
  • Logo Laboratoire TEMOS
  • Logo Presses universitaires du Midi
  • Logo CNRS – Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals