Navigation – Plan du site
Au Musée
Repérage

La Galerie des dons, objet muséal total

Elisabeth Jolys-Shimells
p. 143-150

Résumé

Manifestant la volonté de constituer un patrimoine participatif et incarné, la Galerie des dons occupe une place importante dans le projet du Musée national de l’histoire de l’immigration (MNHI). Revendiquée comme une spécificité par ses concepteurs, appréciée des publics, elle juxtapose des récits de vie individuels, illustrés par des objets, déposés ou donnés, rendant hommage aux « invisibles » en leur donnant sans réserve la parole, réparant tantôt les blessures d’une histoire familiale difficile, tantôt celles d’une intégration laborieuse. Objet muséal passionnant aux réelles réussites, la Galerie des dons engage à réinterroger ses aspirations initiales, tout comme les catégories et les process classiques du patrimoine.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Un concept muséographique à la fois pragmatique et idéaliste
Un espace de médiation culturelle pertinent et efficace
Un dispositif d’enrichissement des collections légitime mais circonscrit
Du travail de collecte ethnographique au détour par la fiction

Aperçu du début du texte

Installée dans la coursive du deuxième étage du Palais de la Porte dorée, la Galerie des dons est un espace d’exposition de près de 400 m2, partie intégrante du parcours permanent du Musée. La Galerie des dons est née de la volonté d’instaurer une dynamique participative dans le projet initial de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration (CNHI), du besoin d’acquérir des objets pour les collections patrimoniales et de l’idée de dédier un espace spécifique à cet effet.

Baptisée ainsi dès son ouverture en 2008, la Galerie des dons n’a pourtant abrité, dans ses premières années, que des dépôts, modalité jugée la plus adéquate pour sa souplesse, mais aussi dans une réflexion éthique par rapport au déposant, qui pourrait vouloir récupérer ses objets, après les avoir vus « sacralisés » par le Musée. À chaque nouvel ajout, une « fenêtre » était dévoilée dans les vitrines, pour mettre en valeur la dynamique d’enrichissement participatif. Effectivement, l’exposition s’enrichissait, mais...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elisabeth Jolys-Shimells, « La Galerie des dons, objet muséal total », Hommes & migrations, 1326 | 2019, 143-150.

Référence électronique

Elisabeth Jolys-Shimells, « La Galerie des dons, objet muséal total », Hommes & migrations [En ligne], 1326 | 2019, mis en ligne le 01 juillet 2019, consulté le 17 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/10016

Haut de page

Auteur

Elisabeth Jolys-Shimells

Conservatrice du patrimoine, responsable des collections ethnographiques au Musée national de l’histoire de l’immigration.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals