Navigation – Plan du site
Au Musée
Images

Documenter les luttes de l’immigration. Regards croisés entre la France et l’Angleterre

Entretien avec Mogniss Abdallah, réalisateur et journaliste, et Ken Fero, réalisateur et chargé de cours en réalisation à la Regents University de Londres
Anne Volery
p. 158-167

Résumé

À l’occasion de l’exposition Paris-Londres, Music Migrations qui aborde notamment la question des crimes racistes et des violences policières dans les années 1980, nous avons rencontré Mogniss Abdallah et Ken Fero. Le premier est membre de l’agence IM’média (créée en 1983), une agence de presse basée en France et spécialisée sur l’immigration, les cultures urbaines et les mouvements sociaux, et le second membre de Migrant Media (créée en 1989), un collectif de cinéastes à Londres travaillant sur la production de documentaires autour des mêmes sujets. Les années 1980 ont été marquées en France et en Angleterre par une forte résurgence des crimes sécuritaires et des violences policières sur fond de crise économique, de chômage de masse et de racisme anti-immigrés. IM’média et Migrant Media sont nés de ce contexte particulièrement dur et d’une volonté commune d’enquêter sur ces crimes en les documentant, tout en inscrivant dans la longue durée les différentes formes de résistance politiques ou culturelles qui émergent de ces mobilisations. Retour sur leur travail et plus spécifiquement sur une série de films qu’ils ont réalisés et produits ensemble, Europe Communities of Resistance, exemple concret de regards croisés sur la situation dans les deux pays.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Hommes & Migrations : Vous êtes tous les deux réalisateurs et vous travaillez depuis les années 1980 sur les questions liées aux luttes de l’immigration et notamment sur la dénonciation des crimes racistes. Pouvez-vous revenir sur le contexte des années 1980 et sur votre travail, mais aussi sur votre rencontre et la décision de travailler ensemble ?

Ken Fero : À Londres, les années 1980 ont été très dures au niveau politique. Le thatchérisme, dirigé par la Première ministre Margaret Thatcher, dominait le Parti conservateur. Ce dernier était vraiment très à droite et les politiques publiques néolibérales qu’il mettait en place visaient directement les migrants, les réfugiés et les communautés noires.

On a eu, par exemple, les SUS Laws (Stopped Under Suspicion), les « lois d’arrestations sur simple suspicion », qui autorisaient la police à concentrer ses arrestations ou ses contrôles au faciès sur la jeunesse noire – généralement d’origine jamaïcaine et caribéenne. Ça a créé de la viole...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anne Volery, « Documenter les luttes de l’immigration. Regards croisés entre la France et l’Angleterre », Hommes & migrations, 1326 | 2019, 158-167.

Référence électronique

Anne Volery, « Documenter les luttes de l’immigration. Regards croisés entre la France et l’Angleterre », Hommes & migrations [En ligne], 1326 | 2019, mis en ligne le 01 juillet 2019, consulté le 23 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/10028

Haut de page

Auteur

Anne Volery

Editrice multimédia.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals