Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1327Le Point SurHybridation culturelle et migrati...

Le Point Sur

Hybridation culturelle et migrations littéraires autour de Londres

Isabelle Le Pape
p. 45-51

Résumé

D’Edward Kamau Brathwaite à Hanif Kureishi, de nombreux écrivains originaires de l’ancien empire colonial britannique ont fait de Londres le territoire littéraire de leur exil. En transmettant dans leurs œuvres les traces de leur culture au sein de la capitale britannique, ils ont écrit un nouveau chapitre de la littérature anglaise. Avec Zadie Smith, les thématiques de l’exil laissent place aux questionnements identitaires dans une ville multiculturelle. Au fil des vagues successives d’immigration, les écrivains contribuent ainsi à enrichir la culture britannique, tout en mettant en lumière ses verrous socio-culturels et ses impensés raciaux.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

La génération Windrush
Le Caribbean Artists Movement
Londres : une ville multiculturelle
Esquisse de l’écrivain postcolonial
Les littératures postcoloniales anglophones d’aujourd’hui
Conclusion

Aperçu du texte

Londres est un motif littéraire investi depuis longtemps par les écrivains, notamment durant l’époque victorienne avec les romans de Dickens, qui dépeignent une ville noire, polluée par les fumées de charbon, à l’habitat sordide pour les classes pauvres. Et pourtant, cette ville attire, comme en témoigne cet extrait d’Oliver Twist : « Ayant souvent entendu dire par les vieillards du dépôt de mendicité qu’un garçon d’esprit ne pouvait manquer de réussir à Londres, et qu’il y avait dans cette grande ville des ressources dont les habitants de la province ne se faisaient aucune idée, c’était justement l’endroit qui convenait à l’enfant sans asile. »

Or le regard des écrivains sur la ville va progressivement intégrer des cultures et des traditions lointaines. Tout un imaginaire de l’étrangeté va ainsi se mêler au réalisme d’une ville comme syndrome. De l’hygiénisme urbain du XIXe siècle à la gentrification des quartiers cosmopolites du XXIe siècle, les descriptions riches en couleur vont ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Le Pape, « Hybridation culturelle et migrations littéraires autour de Londres »Hommes & migrations, 1327 | 2019, 45-51.

Référence électronique

Isabelle Le Pape, « Hybridation culturelle et migrations littéraires autour de Londres »Hommes & migrations [En ligne], 1327 | 2019, mis en ligne le 04 janvier 2022, consulté le 22 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/10163 ; DOI : https://doi.org/10.4000/hommesmigrations.10163

Haut de page

Auteur

Isabelle Le Pape

Conservatrice des bibliothèques, département Littérature et art, chargée de collection en littératures anglophones, Bibliothèque nationale de France.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search