Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1327Champs libresInitiativesCeija Stojka, une artiste rom dan...

Champs libres
Initiatives

Ceija Stojka, une artiste rom dans le siècle

Wilma Ladopoulos
p. 177-179

Résumé

Alors que le Musée national de l’histoire de l’immigration présentait une exposition sur l’histoire des mondes tsiganes en prologue du travail photographique de Mathieu Pernot sur La Famille Gorgan, la Maison rouge consacrait, du 23 février au 20 mai 2018, une formidable exposition à l’artiste Ceija Stojka, peintre autodidacte qui, au mitan de sa vie, a éprouvé la nécessité absolue d’exprimer à travers ses œuvres son enfance nomade et l’expérience des camps de concentration nazis où elle a côtoyé la mort et auxquels elle a survécu.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

L’œil qui voit
Les camps

Aperçu du texte

L’œil qui voit

Une acrylique sur carton (Sans titre, 1995, coll. A. de Galbert) ouvre l’exposition qui réunit plus de 130 œuvres. Représentant un crâne et une croix gammée, cette œuvre puise dans la mémoire visuelle de l’enfance de Ceija Stojka. Née en Autriche en 1933, elle a survécu à trois camps de concentration, Auschwitz-Birkenau, Ravensbrück et Bergen-Belsen, entre 1943 et 1945. Déportée, parce que Rom, la survivante ressent la nécessité de parler de ce qu’elle a vu, quarante ans plus tard. Elle écrit plusieurs ouvrages et, à partir des années 1990, elle se met à peindre et à dessiner tout en étant, dans ce domaine également, totalement autodidacte. Elle ne s’arrêtera plus. Comme le montre un film projeté dans l’exposition, elle peint parfois avec ses mains directement sur le carton, la toile ou le papier. Et, quand les souvenirs deviennent insoutenables, il lui arrive d’achever plusieurs dessins en une nuit en y déposant des témoignages écrits de ses expériences dans les camps...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Wilma Ladopoulos, « Ceija Stojka, une artiste rom dans le siècle »Hommes & migrations, 1327 | 2019, 177-179.

Référence électronique

Wilma Ladopoulos, « Ceija Stojka, une artiste rom dans le siècle »Hommes & migrations [En ligne], 1327 | 2019, mis en ligne le 01 octobre 2019, consulté le 18 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/10411 ; DOI : https://doi.org/10.4000/hommesmigrations.10411

Haut de page

Auteur

Wilma Ladopoulos

Historienne de l’art.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search