Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1330Le Point SurL’année 1973 : la décision algéri...

Le Point Sur

L’année 1973 : la décision algérienne d’arrêt de l’immigration de main-d’œuvre

Catherine Withol de Wenden
p. 42-43

Résumé

En 1973, l’Algérie devance la France dans la suspension de l’immigration de main-d’oeuvre salariée entre les deux pays. Dans un contexte français marqué par le racisme à l’égard des Algériens, la décision algérienne met fin à cent ans d’une libre circulation des travailleurs commencée durant la période coloniale.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Devant une montée de xénophobie à Marseille suite à l’assassinat d’un conducteur de bus par un Algérien, qualifié de malade mental par la presse, le gouvernement algérien décide, le 19 septembre 1973, de suspendre l’immigration de main-d’œuvre avec la France. Celle-ci bénéficiait de la libre circulation, au titre des Accords d’Évian de 1962 qui avaient maintenu ce régime existant durant la période coloniale, quand l’Algérie était constituée de départements français.

Le sociologue Abdelmalek Sayad avait analysé ce phénomène de noria formée de travailleurs algériens, antérieurement à 1973. Il avait qualifié par la « double absence » ces hommes perpétuellement situés entre « ici » et « là-bas », en Algérie comme en France où ils étaient cantonnés au monde du travail, de l’usine, du foyer pour travailleurs étrangers et du café fréquenté par des compatriotes. La décision algérienne intervient dans un contexte où la France, qui avait déjà fait adopter en 1972 la circulaire Marcellin-Fontan...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Catherine Withol de Wenden, « L’année 1973 : la décision algérienne d’arrêt de l’immigration de main-d’œuvre »Hommes & migrations, 1330 | 2020, 42-43.

Référence électronique

Catherine Withol de Wenden, « L’année 1973 : la décision algérienne d’arrêt de l’immigration de main-d’œuvre »Hommes & migrations [En ligne], 1330 | 2020, mis en ligne le 03 janvier 2023, consulté le 26 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/11417 ; DOI : https://doi.org/10.4000/hommesmigrations.11417

Haut de page

Auteur

Catherine Withol de Wenden

Politologue, directrice de recherche, CNRS-Ceri.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search