Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1330Le Point SurJustifier la xénophobie par le « ...

Le Point Sur

Justifier la xénophobie par le « seuil de tolérance »

Yves Charbit
p. 76-79

Résumé

La théorie du « seuil de tolérance » constitue un argumentaire prétendument scientifique développé dans les années 1970, ouvrant la voie aux discours populistes d’aujourd’hui. Légitimant la xénophobie, il visait à expliquer l’hostilité de la société française à l’encontre des immigrés par la présence d’une proportion excessive d’étrangers dans le pays.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Le seuil de tolérance
L’Europe submergée

Aperçu du texte

La rhétorique du populisme actuel procède à une manipulation clairement xénophobe de l’opinion, instrumentalisant les peurs liées à la question de l’immigration économique en provenance d’Afrique, mais aussi à « la crise des réfugiés » fuyant à travers la Méditerranée. Dans les années 1930, cette xénophobie avait souvent des connotations racialistes relatives aux traits physiques, à l’hérédité, aux déviances sociales ou sexuelles, bien analysées par Ralph Schor. Même si la censure des propos racistes qui a suivi la Seconde Guerre mondiale a fait son chemin, la dimension raciste est bien présente dans la peur de l’envahissement par des étrangers supposés inassimilables et susceptibles de détruire l’identité européenne, sans compter, et cette fois comme en 1930, les craintes liées à l’emploi, à la criminalité, au voisinage, voire au métissage par mariages. Un argumentaire précurseur du populisme a été élaboré dès les années 1970 et s’est développé dans les décennies ultérieures : la t...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yves Charbit, « Justifier la xénophobie par le « seuil de tolérance » »Hommes & migrations, 1330 | 2020, 76-79.

Référence électronique

Yves Charbit, « Justifier la xénophobie par le « seuil de tolérance » »Hommes & migrations [En ligne], 1330 | 2020, mis en ligne le 03 janvier 2023, consulté le 01 décembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/11478 ; DOI : https://doi.org/10.4000/hommesmigrations.11478

Haut de page

Auteur

Yves Charbit

Professeur émérite de démographie, université de Paris, Ceped.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search