Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1330Le Point SurLe Camp des Saints ou la mondiali...

Le Point Sur

Le Camp des Saints ou la mondialisation de l’idée d’Apocalypse migratoire

Piero-D. Galloro
p. 80-81

Résumé

Le Camp des Saints de Jean Raspail, paru en 1973, est devenu une référence littéraire de choix pour les racistes de tous horizons. Ce roman stigmatise l’altérité perçue comme une menace à travers la fiction d’un déferlement de migrants sur les plages françaises.

Haut de page

Texte intégral

1Dans son roman Le Camp des Saints paru en 1973 aux éditions Robert Laffont, l’écrivain Jean Raspail imagine l’arrivée massive d’immigrants dans le Sud de la France. Il prend soin de préciser, dès la quatrième de couverture, que les navires à bout de souffle qui menacent de débarquer un million d’immigrants sur les plages du Midi ne sont que l’avant-garde de la multitude. La venue de ces « Autres » sur le sol français est alors décrite comme le signe manifeste d’une impuissance qui sera funeste au pays et à la civilisation occidentale en pleine décadence (p. 260).

2Le récit reste simple pour ne pas dire simpliste. Cent navires partis d’Inde et remplis de pauvres hères affamés se sont frayé un chemin jusqu’aux côtes européennes avec la ferme intention d’utiliser les plages du Sud de la France pour pénétrer sur le Vieux continent. À mesure du cheminement de cette armada, l’auteur met en miroir les motivations de ceux qu’il qualifie de « milliers de malheureux » et la posture tant des gouvernants que des populations de destination de la flottille. D’un côté, une horde compacte, mue par l’instinct de survie, dirigée par un être improbable (un géant portant sur ses épaules un enfant tel un Moïse bicéphale) et, de l’autre, un Occident divisé, indécis quant à la marche à suivre et qui, à mesure de l’avancée des navires, hypothèque ses chances d’éviter le débarquement à force d’atermoiements et de divisions internes (p. 251).

  • 1 Voir à ce propos les charges contre les « métèques envahisseurs » par L’Action française, le journa (...)
  • 2 Bertrand Louis, L’Invasion, Paris, Bibliothèque Charpentier, 1907. À propos de cet ouvrage, lire le (...)
  • 3 Dans la littérature, Émile-Cyprien Driant a écrit, sous le pseudonyme de Capitaine Danrit, un ouvra (...)

3Cet ouvrage n’est pas le premier à stigmatiser l’altérité perçue comme une menace. La France juive d’Édouard Drumont publié en 1886 invectivait déjà une prétendue invasion juive. Tout au long des décennies suivantes, d’autres plumes ont, dans la presse1 et la littérature grand public, dénoncé l’invasion d’immigrants italiens2, de Noirs ou d’Asiatiques3. Le livre de Jean Raspail, s’inscrit dans le temps long de cette vision catastrophiste de l’immigration mais garde cette particularité de s’en démarquer sur plusieurs points.

4Contrairement à ses prédécesseurs, Jean Raspail écrit son livre alors que l’Empire français n’existe plus. La décolonisation est achevée. De la lecture de l’ouvrage sourd un sentiment nostalgique de cette disparition, vécue comme le signe manifeste de l’effondrement de la civilisation occidentale présentée comme une Constantinople en passe de céder aux nouveaux conquérants. Ces derniers ne sont autres que les peuples libérés des liens avec leurs anciennes métropoles : décrire ainsi ces arrivées, c’est redonner vie, par inversion, aux écrits de Paul Leroy-Beaulieu qui pensait, en 1913, que la conquête du monde par les Européens n’a été possible que parce que ce continent a pu répandre son surplus démographique sur toute la planète. L’invasion décrite par Le Camp des Saints serait alors une sorte de retournement des flux vitaux venus occuper les vides laissés par les anciennes puissances dominantes désormais incapables de se défendre, mis à part quelques enclaves – telle l’Afrique du Sud – qui ont su se préserver en maintenant leur système de domination au profit des Blancs.

5De plus, Le Camp des Saints aura une longévité dont n’ont pas bénéficié les œuvres précédentes, malgré des débuts plutôt confidentiels et controversés. Dans un premier temps, il peine à trouver un public large, malgré le soutien d’auteurs de renom en France comme Jean Cau ou Louis Pauwels, et sa traduction aux États-Unis (1975), en Espagne (1975), en Grande-Bretagne et au Portugal (1977), puis dans d’autres langues. Il faudra attendre le début des années 1980 pour que l’ouvrage accède à une reconnaissance qui dépasse les frontières françaises avec une véritable consécration internationale.

6En France, l’ouvrage verra sa diffusion s’infléchir à mesure que la question de l’immigration s’inscrit sur la scène politique avec, en arrière-plan, un processus de désindustrialisation et de crise économique. Des premiers succès électoraux de l’extrême droite aux grandes questions sociales autour des attributs culturels et cultuels des immigrés et de leurs héritiers, ou les violences dans les banlieues et le terrorisme international, le livre de Jean Raspail, vu comme prophétique par certains, connaîtra huit rééditions. En 2011, dans le contexte du Printemps arabe et de la fuite de milliers de Tunisiens vers le nord de la Méditerranée, une nouvelle version rencontre un véritable succès en plaçant Le Camp des Saints dans les meilleures ventes des livres français ; il s’en écoulera plusieurs dizaines de milliers en quelques mois.

  • 4 « Steve Bannon à Paris pour soutenir Marine Le Pen : des représentants de la LRM s’indignent », in (...)

7Au-delà de ce succès de librairie, la réussite de l’ouvrage se mesure également à son appropriation dans les milieux politiques d’extrême droite. En France, en septembre 2015, la présidente du Front national fait référence à une submersion migratoire et invite à lire ou relire le livre phare de Jean Raspail lors d’une allocution sur Radio Classique. Pour les identitaires français, Le Camp des Saint sert de trait d’union avec les mouvements suprémacistes d’outre-Atlantique, comme l’a montré la posture de Steve Bannon, bras droit du président Donald Trump, instigateur du controversé « muslim ban » (décret anti-immigration musulmane pris par le gouvernement américain actuel) et soutien de Marine Le Pen aux élections européennes de 20194.

Haut de page

Notes

1 Voir à ce propos les charges contre les « métèques envahisseurs » par L’Action française, le journal de Maurras, au début du XXe siècle. URL : www.gallica.bnf.fr.

2 Bertrand Louis, L’Invasion, Paris, Bibliothèque Charpentier, 1907. À propos de cet ouvrage, lire le travail d’analyse de Stéphane Mourlane, Céline Regnard, Les batailles de Marseille. Immigration, violences et conflits, XIXe-XXe siècles, Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2013.

3 Dans la littérature, Émile-Cyprien Driant a écrit, sous le pseudonyme de Capitaine Danrit, un ouvrage, La guerre au vingtième siècle. L’invasion noire. Tome 1 : La mobilisation africaine, Paris, Flammarion, 1913, et un feuilleton, L’invasion jaune, paru chez Flammarion en 108 épisodes en 1904.

4 « Steve Bannon à Paris pour soutenir Marine Le Pen : des représentants de la LRM s’indignent », in lemonde.fr, 18 mai 2019. URL : https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/05/18/steve-bannon-a-paris-pour-soutenir-marine-le-pen-des-representants-de-la-lrm-s-indignent_5463947_823448.html

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Piero-D. Galloro, « Le Camp des Saints ou la mondialisation de l’idée d’Apocalypse migratoire »Hommes & migrations, 1330 | 2020, 80-81.

Référence électronique

Piero-D. Galloro, « Le Camp des Saints ou la mondialisation de l’idée d’Apocalypse migratoire »Hommes & migrations [En ligne], 1330 | 2020, mis en ligne le 03 janvier 2023, consulté le 18 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/11488 ; DOI : https://doi.org/10.4000/hommesmigrations.11488

Haut de page

Auteur

Piero-D. Galloro

Professeur de sociologie, Laboratoire lorrain de sciences sociales, université de Lorraine.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search