Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1330Le Point SurFernand Raynaud, le rire antiraci...

Le Point Sur

Fernand Raynaud, le rire antiraciste de 1973

Yvan Gastaut
p. 119-120

Résumé

La mort brutale de Fernand Raynaud interrompt la carrière éclatante d’un humoriste engagé contre le racisme et les discriminations, et aimé des Français dont il traque les bassesses, l’ignorance et le chauvinisme.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Le 28 septembre 1973, toute la France pleure l’un de ses artistes préférés, Fernand Raynaud, fauché en plein succès par un accident de la route. Doté d’un humour singulier aujourd’hui quelque peu oublié, Fernand Raynaud a marqué toute une génération dans le contexte des Trente Glorieuses. Né à Clermont-Ferrand en 1926 au sein d’une famille ouvrière, ce jeune provincial arrive dans le Paris des débuts de la IVe République dans le but de « faire carrière ». À la suite d’une rencontre avec l’animateur Jean Nohain, dès les années 1950, il excelle dans sa manière de dépeindre le comportement des Français moyens. Avec d’autres chansonniers comme Roger Pierre et Jean-Marc Thibaut, Darry Cowl ou Raymond Devos, il rivalise de bons mots par spectacles interposés ou lors d’émissions télévisées comme 36 chandelles. Fernand Raynaud devient une vedette et crée l’un des premiers one-man-show de l’humour au Théâtre des variétés en 1959 avec un immense succès à la clé. Parmi ses thèmes privilégiés, ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yvan Gastaut, « Fernand Raynaud, le rire antiraciste de 1973 »Hommes & migrations, 1330 | 2020, 119-120.

Référence électronique

Yvan Gastaut, « Fernand Raynaud, le rire antiraciste de 1973 »Hommes & migrations [En ligne], 1330 | 2020, mis en ligne le 03 janvier 2023, consulté le 19 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/11521 ; DOI : https://doi.org/10.4000/hommesmigrations.11521

Haut de page

Auteur

Yvan Gastaut

Historien, maître de conférences, Unité de recherches Migrations et société (Urmis), Université Côte d’Azur, membre du comité de rédaction de la revue Hommes & Migrations.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search