Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1331Le Point SurCréer des liens pour lutter contr...

Le Point Sur

Créer des liens pour lutter contre l’isolement et les violences

Mobilisation de femmes chinoises migrantes se prostituant à Paris
Ting Chen et Hélène Le Bail
p. 67-73

Résumé

L’association Les Roses d'Acier, créée en 2014 par des travailleuses du sexe chinoises du quartier de Belleville dans le 11e arrondissement de Paris, a pour mission première de lutter contre les violences multiples qu’elles subissent. Les interventions de l’association au niveau national, local et communautaire visent à créer du lien, d’une part avec le reste de la société (voisins, représentants politiques), d’autre part entre elles, afin de les sortir de l’isolement créé par leur activité, cible de toutes les stigmatisations. L’étude de leur prise de parole dans un recueil écrit par les travailleuses et travailleurs du sexe permet de suivre l’élargissement des actions de l’association.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

« Nous voulons vivre, nous voulons travailler, nous voulons des droits » : se mobiliser au niveau national
« C’est là que nous vivons » : se mobiliser au niveau local
Une « alliance des femmes » : se mobiliser au niveau communautaire

Aperçu du texte

« Les roses sont un symbole de la féminité. L’acier permet d’exprimer notre force.

« Notre association, Les Roses d'Acier, a été créée à Paris en novembre 2014 par des professionnelles du sexe chinoises du quartier de Belleville. Son nom vient d’une chanson populaire féministe chinoise. La fleur est un leitmotiv dans nos imaginaires et notre quotidien : la plupart des femmes chinoises ici, à Paris, rêvent d’un voyage en Hollande pour y voir les champs de tulipes. Mais nous sommes des résidentes sans-papiers en France, nous ne pouvons pas aller en Hollande. Aussi, une de nos premières initiatives a été d’organiser en 2015 un voyage dans le Sud de la France pour y voir les champs de lavande.

« Nous tentons de promouvoir une voix collective pour les travailleuses du sexe chinoises, mais sans nier la diversité de nos trajectoires, de nos vies et de nos projets. »

En 2016, les fondatrices de l’association Les Roses d'Acier, association de migrantes chinoises se prostituant à Paris, avaient ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ting Chen et Hélène Le Bail, « Créer des liens pour lutter contre l’isolement et les violences »Hommes & migrations, 1331 | 2020, 67-73.

Référence électronique

Ting Chen et Hélène Le Bail, « Créer des liens pour lutter contre l’isolement et les violences »Hommes & migrations [En ligne], 1331 | 2020, mis en ligne le 04 janvier 2023, consulté le 25 février 2021. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/11803 ; DOI : https://doi.org/10.4000/hommesmigrations.11803

Haut de page

Auteurs

Ting Chen

Doctorant en sociologie clinique à l’université de Paris, médiateur ethno-clinicien au Centre Georges Devereux.

Articles du même auteur

Hélène Le Bail

Chargée de recherche au CNRS, Sciences Po Paris-CERI, fellow de l’Institut Convergences Migrations.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search