Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1331Le Point SurLa mobilisation politique des fem...

Le Point Sur

La mobilisation politique des femmes mexicaines à Paris

Larisa Lara-Guerrero
p. 85-91

Résumé

Les femmes mexicaines migrantes à Paris développent des projets dans lesquels elles expriment leur créativité et leurs revendications politiques. Des résultats empiriques portant sur trois types d’activités – la création d’initiatives artistiques, le développement de mouvements communautaires et de solidarité, et la création d’associations non gouvernementales – permettent de mieux comprendre leurs processus individuels de subjectivation à travers de telles mobilisations car ces femmes construisent une identité transnationale en se distanciant des normes et des organisations politiques largement dominées par les hommes, dans leur pays d’origine comme dans leur pays de résidence.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Mouvements sociaux, genre et subjectivation politique
Mobilisation politique et pratiques artistiques
Mouvements communautaires et solidaires
Création d’organisations de la société civile
Conclusion

Aperçu du texte

J’ai rencontré María de Jesús Tlatempa, la mère d’un des étudiants d’Ayotzinapa, le 1er avril 2017 à Paris lors d’un événement politique organisé par un groupe d’activistes mexicains. Lorsque je l’ai vue pour la première fois, j’ai ressenti une profonde tristesse car je ne pouvais m’empêcher de penser à son fils et à la façon dont elle est devenue un symbole de la lutte pour la justice au Mexique. Ce soir-là, elle a réussi à rassembler des Mexicains et des citoyens européens sensibles aux injustices et à la violence au Mexique. Très vite, j’ai commencé à ressentir de l’admiration en la voyant sur scène réclamant justice avec force et résistance pour le drame d’Ayotzinapa.

Historiquement, les femmes ont joué un rôle secondaire dans la prise de décision politique et économique, car la structure sociale est devenue un appareil traditionnellement dominé par les hommes dans lequel les femmes n’ont pas réussi à exprimer pleinement leurs ambitions politiques.

La littérature spécialisée dans ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Larisa Lara-Guerrero, « La mobilisation politique des femmes mexicaines à Paris »Hommes & migrations, 1331 | 2020, 85-91.

Référence électronique

Larisa Lara-Guerrero, « La mobilisation politique des femmes mexicaines à Paris »Hommes & migrations [En ligne], 1331 | 2020, mis en ligne le 04 janvier 2023, consulté le 01 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/11817 ; DOI : https://doi.org/10.4000/hommesmigrations.11817

Haut de page

Auteur

Larisa Lara-Guerrero

Doctorante à l’université de Paris et à l’université de Liège et fellow à l’Institut Convergences Migrations.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search