Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1331Au MuséeCollections« Ce cœur de silence étouffant se...

Au Musée
Collections

« Ce cœur de silence étouffant ses cris »

Les femmes artistes dans la collection d'art contemporain du MNHI
Emmanuelle Lequeux
p. 154-169

Résumé

La part des artistes féminines dans la collection d’art contemporain du Musée national de l’histoire de l’immigration est importante au regard de la jeunesse de ce musée. Originaires des quatre coins du monde, ces artistes traitent des déplacements migratoires et de la mémoire des migrations comme autant de géographies intimes qui déploient, par-delà l’exil, des territoires intérieurs.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Cartes mouvantes, fragiles, éphémères
Un voyage de géographie en poésie
Le rouge, sang du drame
Le tapis, chambre d’écho et d’ego
L’exil, acte de réparation
L’expérience de Sangatte
Un éclairage rare sur les passages
Le filtre de la transmission

Aperçu du texte

Quoi de plus figé, plus assuré, plus définitif qu’une carte du monde ? Ligne d’horizon faite méridien, explorations faites savoir : il n’est là rien qui saurait se remettre en question. Et pourtant, chaque traversée, chaque exil redessinent les contours d’un monde à venir. C’est ce que semblent nous suggérer les nombreuses artistes femmes qui ont intégré la collection du Musée national de l’histoire de l’immigration. Combien de mappemondes revisitées ont-elles offertes à l’inventaire ? Combien de cartographies ont-elles bouleversées ? S’il fallait un point commun à ces œuvres nées de toutes sortes d’exil, venues du Chili ou de l’Algérie, de l’Iran ou du Liban, il y aurait cela : un monde remis à plat, et chaque fois réapproprié par ces femmes comme un territoire en devenir. Dans le sillage du poète Jules Supervielle, homme de deux continents, elles paraissent nous murmurer ces mots : « Je caresse la mappemonde / Jusqu’à ce que sous mes longs doigts / Naissent des montagnes, des bois...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuelle Lequeux, « « Ce cœur de silence étouffant ses cris » »Hommes & migrations, 1331 | 2020, 154-169.

Référence électronique

Emmanuelle Lequeux, « « Ce cœur de silence étouffant ses cris » »Hommes & migrations [En ligne], 1331 | 2020, mis en ligne le 04 janvier 2023, consulté le 25 février 2021. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/11837 ; DOI : https://doi.org/10.4000/hommesmigrations.11837

Haut de page

Auteur

Emmanuelle Lequeux

Journaliste et critique d’art pour Le Monde et Beaux-Arts Magazine.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search