Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1332Au MuséeEntretiensLa mémoire ne meurt jamais

Au Musée
Entretiens

La mémoire ne meurt jamais

Entretien avec Ymane Fakhir, artiste.
Meriem Berrada et Isabelle Renard
p. 64-69

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Isabelle Renard : Vous avez étudié les Beaux-arts à Casablanca et poursuivi vos études à Aix-en-Provence, puis à l’École nationale de photographie d’Arles. Pourquoi ce choix de venir en France ?

Ymane Fakhir : J’ai choisi de quitter le Maroc. Je voulais poursuivre ma formation en design d’intérieur. Mais je voulais aussi partir pour découvrir les choses autrement. J’ai choisi la France au hasard d’une rencontre avec le directeur de l’École d’art d’Aix-en-Provence au cours d’un échange avec les Beaux-arts de Casablanca, mais j’aurais pu aller ailleurs.

I. R. : Ensuite, il y a eu l’École nationale de photographie d’Arles avec une spécialisation en photographie et en vidéo.

Y. F. : La photographie était rentrée dans ma vie depuis que mon père avait acquis un Nikon F100. J’avais 9 ans. À l’École des Beaux-arts de Casablanca, l’atelier de photographie n’avait duré que deux ou trois séances. Nous avons photographié des objets, et jamais les portraits ou le paysage. Dans le Coran, seuls la ca...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Meriem Berrada et Isabelle Renard, « La mémoire ne meurt jamais »Hommes & migrations, 1332 | 2021, 64-69.

Référence électronique

Meriem Berrada et Isabelle Renard, « La mémoire ne meurt jamais »Hommes & migrations [En ligne], 1332 | 2021, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 15 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/12169 ; DOI : https://doi.org/10.4000/hommesmigrations.12169

Haut de page

Auteurs

Meriem Berrada

Directrice artistique du Musée d’art contemporain africain Al Maaden (MACAAL) de Marrakech et commissaire générale de l’exposition Ce qui s’oublie et ce qui reste.

Articles du même auteur

Isabelle Renard

Cheffe de service des collections et des expositions au Musée national de l’histoire de l’immigration et commissaire associée de cette exposition.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search