Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1332Au MuséeCollectionsQuand les États s’en mêlent…

Au Musée
Collections

Quand les États s’en mêlent…

Etre guinéen en France dans la deuxième moitié du XXe siècle : le parcours de Fodé Kaba
Elisabeth Jolys-Shimells
p. 77-81

Résumé

La collection de société du Musée national de l’histoire de l’immigration (MNHI) conserve près d’une centaine de parcours de vie, associant objets, documents et témoignages de personnes concernées par les migrations vers la France. Son mode de constitution est intrinsèquement lié à l’histoire du musée qui, dès sa conception, a souhaité manifester une dimension participative réelle et affirmée, matérialisée par la Galerie des dons. L’ambition n’a pas été la représentativité ni l’exhaustivité, mais l’accueil des volontés individuelles en adéquation avec les exigences de la constitution d’un fonds patrimonial national.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Une enfance guinéenne dans les années 1940
Une pénible arrivée en France
Étranger sans bouger
La tentative de retour
Le « deuxième voyage » de 1983

Aperçu du texte

L’Afrique est relativement présente, avec une quinzaine de parcours de vie, aux deux tiers issus du nord du continent. Le parcours de Fodé Kaba a été collecté récemment, il est le seul représentant de l’émigration guinéenne.

Une enfance guinéenne dans les années 1940

Fodé Kaba est né en Guinée, sur l’île de Coteyah, au nord de Conakry, autour de 1940. À 7 ans, il entre à l’école. Pour s’y rendre, comme les autres jeunes de son village, il traverse en pirogue un bras de l’océan Atlantique pour se rendre sur le continent. Pendant les jours d’école, il est hébergé chez l’habitant, revenant passer ses week-ends sur l’île dans sa famille.

À partir du cours moyen, il est scolarisé à Conakry, hébergé par un oncle, où il demeure jusqu’à la fin du collège. À cette époque, les élèves guinéens admis au lycée se répartissent entre Abidjan et Dakar. C’est ainsi que Fodé Kaba entame ses études secondaires dans la capitale sénégalaise, avant de partir pour la France pour les poursuivre et d’intégrer ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elisabeth Jolys-Shimells, « Quand les États s’en mêlent… »Hommes & migrations, 1332 | 2021, 77-81.

Référence électronique

Elisabeth Jolys-Shimells, « Quand les États s’en mêlent… »Hommes & migrations [En ligne], 1332 | 2021, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 22 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/12183 ; DOI : https://doi.org/10.4000/hommesmigrations.12183

Haut de page

Auteur

Elisabeth Jolys-Shimells

Conservatrice du patrimoine, cheffe du département des collections, en charge de la collection société au Musée national de l’histoire de l’immigration.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search