Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1332Le Point SurL’artiste sud-africain Ernest Man...

Le Point Sur

L’artiste sud-africain Ernest Mancoba

Déracinement, clivages raciaux et quête d’universel
Sarah Ligner
p. 163-169

Résumé

L’artiste franco-sud-africain Ernest Mancoba (1904-2002), né en Afrique du Sud, s’est exilé à Paris en 1938. En se liant dans la capitale française à un cercle de jeunes artistes danois proches du surréalisme, il participe par la suite au mouvement CoBrA où il fait l’expérience de la marginalité. Sa quête artistique et philosophique de l’universalité, loin de tout affrontement entre les cultures, le conduit à s’écarter de tout groupe, pour privilégier le dialogue artistique intime avec son épouse, l’artiste danoise Sonja Ferlov.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Un parcours oblitéré ?
Déracinement
De l’isolement à la reconnaissance
Clivages raciaux et quête d’universel

Aperçu du texte

Face à l’apartheid, la diaspora noire sud-africaine emprunte des chemins multiples. L’artiste Ernest Mancoba (1904-2002) choisit de s’expatrier dix ans avant l’instauration de ce régime de ségrégation raciale implacable.

Éduqué au début du XXe siècle dans des écoles missionnaires anglicanes, il a pu poursuivre une formation supérieure à partir de 1929 à Fort Hare, première université d’Afrique du Sud ouverte aux étudiants non blancs. Dans son pays d’origine, il se heurte pourtant aux discriminations raciales qui restreignent d’autant plus la carrière artistique qu’il souhaite embrasser. Sa fuite l’entraîne à Paris, où il s’installe en 1938. Dans la capitale française, les contacts d’Ernest Mancoba avec les diasporas africaines demeurent néanmoins restreints. À son arrivée, il se lie d’amitié avec un cercle de jeunes artistes danois attirés par le surréalisme. Le rapprochement avec le milieu artistique danois conduit Ernest Mancoba à la rencontre des avant-gardes occidentales au trave...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sarah Ligner, « L’artiste sud-africain Ernest Mancoba »Hommes & migrations, 1332 | 2021, 163-169.

Référence électronique

Sarah Ligner, « L’artiste sud-africain Ernest Mancoba »Hommes & migrations [En ligne], 1332 | 2021, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 24 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/12283 ; DOI : https://doi.org/10.4000/hommesmigrations.12283

Haut de page

Auteur

Sarah Ligner

Responsable de l’Unité patrimoniale Mondialisation historique et contemporaine, Département du patrimoine et des collections, Musée du quai Branly-Jacques Chirac.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search