Navigation – Plan du site
Chroniques
Italianité

Donner la voix à qui ne l’a pas

Un spectacle de la compagnie La Maggese-Arsenal Fragile : Sur les traces de l’immigration italienne
Michela Slapater
p. 132-138

Notes de l’auteur

Les comédiens Margherita Trefoloni et Simone Olivi et la comédienne et metteure en scène Anna Andreotti expliquent leur démarche de collecte de la parole et des chants d’immigrés italiens sur le terrain. Ils présentent l’esprit d’un travail et sa perspective de compréhension, à travers l’art, de la dimension universelle du phénomène migratoire.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Hommes & Migrations : Votre compagnie s’appelle « La Maggese » qui signifie la « jachère » en italien. Quel est le rapport entre les deux ?

Anna Andreotti : Au début, il s’agissait d’une boutade. Margherita qui est de Sienne et moi, qui suis née à Florence, nous nous sommes connues en France. En plus du théâtre, nous avions donc en commun une origine régionale mais aussi le mois de notre naissance, le mois de mai. Rapidement cela a pris un sens beaucoup plus profond. Dans le travail que fait la compagnie, l’écriture a un rôle très important : il s’agit d’une écriture qui, depuis plusieurs années, est proche de la terre et du phénomène de « travail immobile » que réalise justement une jachère, une sorte de mise en pause et fructification dans le temps avant la collecte, c’est à dire la transmission orale des chants et des textes. Mais il y a aussi « i maggianti » qui sont une tradition théâtrale orale populaire, bien que de grands auteurs tels Luigi Pirandello ou Enrico Pea aient aus...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michela Slapater, « Donner la voix à qui ne l’a pas  », Hommes & migrations, 1317-1318 | 2017, 132-138.

Référence électronique

Michela Slapater, « Donner la voix à qui ne l’a pas  », Hommes & migrations [En ligne], 1317-1318 | 2017, mis en ligne le 01 avril 2017, consulté le 22 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/3906

Haut de page

Auteur

Michela Slapater

Professeure d’italien.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals