Navigation – Plan du site
Chroniques
Repérages

Sarah Doraghi dans Je change de file

One woman show de Sarah Doraghi, mis en scène par Isabelle Nanty et Sharzad Doraghi-Karila
Catherine Guiyardi
p. 144-145

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Elle est seule sur scène, petite brune à la chevelure épaisse et aux grands yeux noirs, et soudain elle se fige. Elle fixe les projecteurs qui la subliment, le corps droit, elle tend son bras pour mieux brandir ce passeport français durement acquis. Sur la musique de la cérémonie des Césars, la voix exagérément émue, elle dit : « Je ne sais pas si j’ai manqué à la France… mais à moi, en tant que Française, la France a manqué… follement, éperdument, douloureusement ! » Et parce que nous avons tous en tête le discours d’Annie Girardot en pleurs aux Césars, nous éclatons de rire devant ce détournement. Sarah Doraghi, arrivée d’Iran à l’âge de 10 ans, vient de nous dire qu’elle est française depuis longtemps, bien plus longtemps que son nouveau passeport le déclare.

Elle est arrivée au début des années 1980, quittant l’Iran de Khomeiny et la guerre pour Paris qu’elle adore tout de suite avec « ses croissants, ses bateaux-mouches, sa Tour Eiffel… ». Avec l’œil acéré de ceux qui cherchent ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Catherine Guiyardi, « Sarah Doraghi dans Je change de file », Hommes & migrations, 1317-1318 | 2017, 144-145.

Référence électronique

Catherine Guiyardi, « Sarah Doraghi dans Je change de file », Hommes & migrations [En ligne], 1317-1318 | 2017, mis en ligne le 01 avril 2017, consulté le 24 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/3912

Haut de page

Auteur

Catherine Guiyardi

Journaliste.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals