Navegación – Mapa del sitio
Chroniques
Repérages

Accueillir des publics et leur façon de vivre

Entretien Gabriel Vadnaï, ancien directeur et Karêne Fredj, directrice de la fondation Casip Cojasor.
Marie Poinsot
p. 165-171

Extracto

Hommes & Migrations : Il n’est pas facile de retracer les quarante années de votre direction de cette fondation. Dans quel contexte avez-vous accepté cette fonction ?

Gabriel Vadnaï : Je suis arrivé au Comité d’action sociale israélite de Paris (Casip) en novembre 1974. Mon prédécesseur, Nathan Samuel, était le directeur d’un foyer d’étudiants. Quand j’ai rencontré Alain de Rothschild, à l’époque président du Casip, il m’a dit « vous savez, c’est un petit job d’appoint. Je vous propose un poste à mi-temps mais je ne suis pas sûr que vous allez le remplir ». Effectivement, je suis rentré dans une période de transition, après les grandes immigrations juives d’Afrique du Nord. Il y avait eu la Hongrie en 1956, le Maghreb dans les années 1960, toutes ces immigrations ont été très actives. Le Casip avait reçu 150 000 personnes pendant cette période-là. En 1974, ces flux s’étaient quasiment arrêtés. Je suis rentré dans une organisation exsangue. Le déficit financier représentait la moitié...

Inicio de página

Para citar este artículo

Referencia en papel

Marie Poinsot, « Accueillir des publics et leur façon de vivre », Hommes & migrations, 1317-1318 | 2017, 165-171.

Referencia electrónica

Marie Poinsot, « Accueillir des publics et leur façon de vivre », Hommes & migrations [En línea], 1317-1318 | 2017, Puesto en línea el 01 abril 2017, consultado el 20 septiembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/3919

Inicio de página

Autor

Marie Poinsot

Rédactrice en chef de la revue Hommes & Migrations.

Artículos del mismo autor

Inicio de página

Derechos de autor

Tous droits réservés

Inicio de página
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals