Navigation – Plan du site
Dossier

Migrantes au Liban

L’église évangélique comme mode d’intégration sociale
Fatiha Kaoues
p. 41-48

Résumé

Le Liban accueille des centaines de milliers d’étrangers, réfugiés ou migrants, qui constituent des cibles privilégiées pour les missionnaires évangéliques installés dans la région, profitant d’une réelle liberté d’expression dans ce pays. Les jeunes femmes migrantes employées en qualité de domestiques pâtissent de conditions d’exercice difficiles, aggravées par une législation défavorable aux étrangers. Dans ce contexte, l’intégration au sein d’un univers évangélique internationalement connecté offre des ressources pour améliorer leur statut aux plans individuel et collectif.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Migrantes domestiques au Liban, un statut précaire
L’intégration sociale par l’église
Conversions et reconstruction identitaire
La kafala, minoration et stratégie
Une échappatoire paradoxale
Le témoignage-thérapie
Une économie familiale repensée
La réalisation de soi
Conclusion

Aperçu du début du texte

Le protestantisme au Liban est le fruit des missions américaines commencé au début du XIXe siècle. La plupart des églises de type pentecôtiste se développent à l’est de la capitale. Parmi elles, Church of God s’engage particulièrement auprès des migrants et constitue l’espace privilégié de nos recherches. Pour saisir la place des migrants dans cette architecture protestante évangélique libanaise, il convient de rappeler que le Liban est un important pays d’accueil au Moyen-Orient pour les réfugiés de la région et les migrants du monde entier. Le pays est signataire de la plupart des traités de droits de l’homme relatifs à la protection des réfugiés, à l’exception de la Convention de 1951. Dans ce contexte, les protestants évangéliques libanais qui accordent une importance majeure à la conversion voient dans cet afflux d’étrangers, des candidats possibles pour leur œuvre d’évangélisation. Cet article analyse le parcours de trois migrantes devenues chrétiennes évangéliques et met en é...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fatiha Kaoues, « Migrantes au Liban », Hommes & migrations, 1319 | 2017, 41-48.

Référence électronique

Fatiha Kaoues, « Migrantes au Liban », Hommes & migrations [En ligne], 1319 | 2017, mis en ligne le 01 octobre 2020, consulté le 24 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/3965 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3965

Haut de page

Auteur

Fatiha Kaoues

Chercheure postdoctorante, Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (Ephe-Sorbonne).

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals