Navigation – Plan du site
Dossier

Quand la parole est donnée aux travailleurs migrants du Liban

Shebaik Lebaik de Zeina Daccache
Liliane Kfoury
p. 51-55

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Quand le théâtre met en scène les migrations
La réappropriation de la parole des migrants
L’art au service de la reconnaissance des parcours migratoires

Aperçu du début du texte

À partir des années 1970, le Liban accueille de manière croissante des travailleurs migrants et notamment des femmes. Ils sont originaires principalement des pays du Sud-Est asiatique et d’Afrique, recrutés pour des emplois à domicile, dans des sociétés de nettoyage et d’entretien, dans des stations-service, dans la construction ou dans certaines industries. Après un recrutement assuré dans le pays d’origine, des agences d’emploi au Liban placent ces migrants avec un contrat d’embauche sous le système de kafala.

Les contrats sont rédigés en arabe et ne sont pas traduits aux travailleurs ou alors de façon incorrecte. Ce système de parrainage engendre des abus et des maltraitances de toutes sortes de la part de certains employeurs. Par ailleurs, l’incompréhension linguistique et l’éloignement de leurs familles peuvent aggraver le mal-être du déracinement.

Durant les premières années de leurs arrivées, aucune structure d’accueil n’était prévue. La plupart des États d’origine des migrant...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Liliane Kfoury, « Quand la parole est donnée aux travailleurs migrants du Liban », Hommes & migrations, 1319 | 2017, 51-55.

Référence électronique

Liliane Kfoury, « Quand la parole est donnée aux travailleurs migrants du Liban », Hommes & migrations [En ligne], 1319 | 2017, mis en ligne le 01 octobre 2020, consulté le 10 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/3967 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3967

Haut de page

Auteur

Liliane Kfoury

Historienne, Unité de recherche interdisciplinaire sur la mémoire, Centre d'études du monde arabe moderne (CEMAM), université Saint-Joseph (Beyrouth).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals